Apprendre à son chien à renoncer

Apprendre le renoncement au chien
© Photo by Charles Deluvio 🇵🇭🇨🇦 on Unsplash

Apprendre à son chien à renoncer peut s’avérer parfois compliqué, notamment pour les chiens têtus et obstinés. Mais rassurez-vous, il est possible d’apprendre le renoncement à votre chien tout en vous amusant et à travers des exercices ludiques et éducatifs. Voila comment…

Pourquoi apprendre à son chien à renoncer ?

Apprendre à son chien à renoncer est primordial dans son éducation, cela permet de contrôler son chien, d’éviter les comportements potentiellement indésirables à nos yeux et surtout d’apprendre à son chien à gérer une émotion très importante qui est la frustration.

En effet, un chien qui sait renoncer, qui a appris à renoncer, est un chien qui saura alors gérer sa frustration et qui acceptera les limites, le cadre et les éventuelles contraintes que l’on lui imposera tout au long de sa vie.

De plus, apprendre à son chien à renoncer, c’est lui apprendre à se contrôler, à gérer ses émotions, à redescendre en pression et à retrouver un état émotionnel stable.

Par exemple, lorsque des invités arrivent, que mon chien les accueille de manière trop excessive, que je lui demande de renoncer à cette action en allant dans son panier : je permets alors à mon chien de stopper une action en cours qui lui apporte trop d’excitation pour retrouver, à travers le retour au calme dans le panier, un état émotionnel plus stable et plus acceptable aux yeux de la société.

Ainsi, l’apprentissage du renoncement permet également une meilleure intégration du chien dans la famille, au sein de son groupe social mais aussi de manière plus générale au sein de la société.

Comment apprendre le renoncement à son chien ?

Plusieurs exercices permettent de travailler le renoncement, je vous propose ici d’en découvrir quelques uns efficaces, ludiques et surtout éducatifs.

Vous comprendrez rapidement que le but principal de ces exercices est d’apprendre à son chien que renoncer, c’est gagner ! En effet, il sera toujours essentiel de récompenser et féliciter son chien d’avoir renoncé. Il doit comprendre qu’en renoncement à telle ou telle action, il obtient une récompense !

L’exercice du « tu laisses »

Cet exercice permet d’apprendre à son chien à renoncer à un élément extérieur pour ensuite revenir vers son maître.

Étape 1 : Munissez-vous de friandises et d’un jouet/objet que votre chien apprécie mais pas non plus son jouet préféré. Son jouet préféré sera à utiliser lorsque les étapes qui vont suivre seront acquises à 100%. Il faudra toujours privilégier une progression lente mais bénéfique plutôt qu’un apprentissage trop rapide et donc peu concluant.

Étape 2 : Placez votre chien en position assise, en face de vous et commencez le conditionnement suivant : « tu laisses » = friandise. Ne faites rien de plus que dire « tu laisses » en donnant une friandise immédiatement à votre chien.

Cela peut vous paraitre paradoxal de dire « tu laisses » en donnant une friandise à votre chien, et pourtant en faisant cela, vous apprenez à votre chien que dès que vous dites « tu laisses », il obtient une récompense de votre part.

Cette étape peut prendre plusieurs séances et vous pouvez la répéter autant de fois que nécessaire. Ne cherchez pas à ce que votre chien « laisse » un élément extérieur si vous n’êtes pas certain que le conditionnement soit acquis à 100%.

Étape 3 : Prenez l’objet ou le jouet d’une faible valeur pour votre chien dans une main et vos friandises dans l’autre. Cachez votre main qui contient les friandises et présentez le jouet à votre chien en lui disant « tu laisses ».

Si votre chien est complètement indifférent à l’objet que vous lui présentez, n’hésitez pas à en choisir un autre.

Si votre chien s’intéresse 2 secondes au jouet et qu’à l’entente de l’indication « tu laisses », il détourne son regard de l’objet : récompensez-le chaleureusement en lui donnant une friandise avec votre autre main.

Répétez autant de fois que nécessaire ces étapes et compliquez au fur et à mesure les exercices en proposant à votre chien des objets de plus forte valeur pour lui, en exécutant cette exercice dans des endroits de plus en plus stimulants, avec de plus en plus de distance entre vous et lui, etc.

L’exercice du « on/off »

Cet exercice permet d’apprendre à son chien les auto-contrôles et le renoncement immédiat lors d’une action déjà en cours.

Étape 1 : Munissez-vous de friandises et d’un jouet type corde à nœud ou balle reliée à une ficelle.

Étape 2 : Placez votre chien en assis, face à vous. Tenez-vous bien droit et présentez le jouet à votre chien, sans qu’il n’est encore le droit de l’attraper. S’il essaye de l’attraper, replacez-le à sa place et reculez de quelques pas.

Étape 3 : Présentez le jouet devant vous, penchez-vous légèrement et invitez votre chien (avec un grand enthousiasme) à attraper le jouer. Gardez bien le jouet en main et commencez une séance de tiraillement avec votre toutou. Ne lâchez surtout pas le jouet et faites des mouvements le plus près du sol possible en allant de droite à gauche. Ayez une attitude très joueuse, votre chien doit comprendre que vous jouez avec lui : soyez penché vers lui, enthousiaste, souriez, incitez le à attraper le jouet, etc.

Étape 4 : Après quelques secondes, avant que votre chien n’entre dans un état d’excitation trop intense, redressez-vous, soyez droit comme un i et dites fermement « tu lâches » ! Ne tirez plus sur le jouet et tentez de rester le plus immobile possible. Le contraste entre votre attitude de jeu et votre attitude de renoncement doit être flagrant pour votre chien, n’hésitez donc pas à exagérer vos attitudes.

Si votre chien lâche, attendez qu’il se calme et pour le récompenser, reprenez l’étape 3. Vous pourrez réitérer cela deux ou trois fois puis ensuite, à la fin de la séance, récompensez-le d’avoir lâché en lui donnant une friandise et en lui disant « c’est fini ».

Si votre chien ne lâche pas, dites plus fermement « tu lâches » et/ou troquez le jouet avec un autre jouet d’une même valeur ou une friandise à forte appétence. Ne vous découragez pas, pour certains chiens cet exercice peut être plus difficile que pour d’autres. Et surtout, pour que votre chien progresse, il doit comprendre qu’en renonçant, il finit toujours par gagner !

L’exercice du « oui/non »

Cet exercice permet d’apprendre à son chien à ne pas faire ce qu’il aurait fait spontanément en  lui apprenant à attendre la validation (ou non) de son maître pour initier une action.

Étape 1 : Munissez-vous de friandises et placez votre chien assis en face de vous.

Étape 2 : Présentez une friandise à votre chien en lui donnant une indication de validation : « ouiii », « prends », « ok », etc. Ici, votre intonation sera très importante pour nuancer avec l’étape suivante.

Étape 3 : Répétez l’étape précédente deux ou trois fois et la fois suivante présentez à votre chien une friandise en lui donnant une indication ferme d’interdit : « non », « tu laisses », « pas toucher », etc.

Dès que votre chien a renoncé, c’est à dire qu’il a détourné le regard, la truffe, la tête, etc. récompensez-le avec un grand « ouiii » et en lui donnant la fameuse friandise.

Ensuite, vous pourrez compliquer l’exercice en récompensant votre chien d’avoir renoncé, non pas en lui permettant de prendre la fameuse friandise dans votre main mais en le récompensant avec une friandise venant de votre autre main.

Pour conclure, apprendre à son chien à renoncer peut rapidement devenir une véritable partie de plaisir puisque les exercices présentés ici sont finalement des jeux ludiques à proposer à son chien, ils permettent en effet de travailler le renoncement, mais aussi de dépenser mentalement votre toutou, de renforcer votre relation avec lui mais aussi son obéissance !




34d93557c1e127cc1c86a3669f408b9ajjjjjjjjj