Apprendre l’indication stop à son chien

Exercice pour apprendre le stop à son chien
© Pixabay

L’indication stop est l’une des indications essentielles que votre chien doit connaître et qui est finalement aussi importante que les basiques assis, pas bouger ou encore le rappel.

Vous souhaitez avoir un meilleur contrôle sur votre chien pour éviter tout débordement mais aussi pour que la cohabitation inter-spécifique entre vous et votre chien soit plus harmonieuse, alors je vous invite à lire cet article et tous mes conseils pour réussir l’apprentissage du stop.

Pourquoi apprendre l’indication stop à son chien ?

Apprendre à son chien à se stopper est l’une des principales indications qu’il sera nécessaire d’inculquer à son chien, et ce pour plusieurs raisons.

En effet, apprendre l’indication stop à son chien permet notamment de :

  • renforcer l’éducation et la coopération entre le maître et son chien,
  • éviter de graves incidents (en traversant la route par exemple),
  • apprendre au chien à gérer sa frustration,
  • apprendre au chien à renoncer pour ensuite obtenir quelque chose,
  • apprendre au chien à se calmer sur demande,
  • stopper un chien dans son intention de faire,
  • stopper un chien dans une action en cours.

Ainsi, vous pourrez utiliser l’indication stop dans de nombreuses situations comme par exemple si votre chien aboie de manière excessive, s’il veut accueillir les invités de manière trop excitée, si votre chien veut traverser une route alors qu’une voiture arrive, ou encore poursuivre un chat, un lapin, etc.

Comment apprendre l’indication stop à son chien ?

 Pour réussir l’apprentissage du stop, il faudra veiller à respecter deux grands points :

Renoncer, c’est gagner

Pour apprendre l’indication stop à son chien tout en respectant toujours les principes de l’éducation positive, il faut tout simplement permettre à votre chien de comprendre que lorsqu’il se stoppe, lorsqu’il renonce finalement, et bien il peut obtenir et gagner quelque chose d’autre « en échange ».

Pour cela, il sera important de bien connaître son chien et de savoir ce qui lui fait réellement plaisir. Je vous invite à lire notre article dédié à la récompense de son chien.

La règle des 3D

Puis, l’un des grands points à privilégier dans l’apprentissage de stop consiste à prendre en compte la progression dans l’apprentissage.

Et vous pourrez mettre en place cette progression grâce à la règle des 3D qui consiste à respecter le rythme du chien dans les différentes étapes de l’apprentissage. En clair, la "règle des 3D" c’est augmenter progressivement la difficulté via trois axes :

  • Durée de l’exercice / de la commande,
  • Distance entre le maître et son chien,
  • Distraction(s) présente(s) pendant l’exercice.

Il sera donc important de tout d’abord proposer à votre chien un apprentissage sans stimulations environnantes (du moins le moins possible), sans grande distance entre vous et votre chien et en proposant des durées assez courtes, mais répétées régulièrement pour renforcer chaque étape. Ne pas respecter la règle des 3D dans chacun des exercices que vous proposez à votre chien, c’est un peu comme demander à un enfant de 5 ans de faire une division ou de résoudre une équation à 2 inconnues. C’est ainsi mettre l’enfant/le chien en situation d’échec et mettre à mal sa confiance en lui, et en vous.

Deux exercices pour apprendre l'indication stop à son chien

Je vous propose maintenant deux exercices différents mais ayant pour unique finalité d’apprendre l’indication stop à votre chien :

Exercice n°1 : Le on/off

Cet exercice est un jeu à proposer à son chien pour travailler bien entendu l’indication stop et plus généralement les notions de renoncement et de frustration, tout en gardant toujours en tête l’idée du « renoncer, c’est gagner ». Le jeu du on/off permet d’exciter son chien sur demande puis le calmer instantanément, comme si on allumait et éteignait une lumière.

Étape 1 : Prenez un jouet que votre chien adore (corde à nœuds, balle reliée à une ficelle ou boudin).

Étape 2 : Pensez à vous munir de friandises pour troquer si votre chien a des difficultés à lâcher.

Étape 3 : Placez-vous en face de votre chien, restez bien droit et montrez le jouet à votre chien (sans le narguer) : il ne doit pas le prendre et rester en face de vous. Vous pouvez ici ajouter une indication « pas toucher » d’un ton ferme et sûr de vous.

Étape 4 : Penchez-vous et indiquez à votre chien de prendre le jouet. Ayez une attitude très enthousiaste et répétez l’indication de prendre le jouet pour exciter votre chien : « choppe, allez mon chien, choppe, choppe… ».

Attention !

Ici, gardez toujours le jouet en main et ne restez pas en statique, faites des mouvements de gauche à droite avec le jouet en étant le plus prêt de sol possible pour ne pas blesser votre chien.

Étape 5 : Avant que votre chien ne s’excite de trop (à vous d’apprendre à observer et connaître votre animal), redressez-vous, les bras le long de corps, et dites fermement à votre chien « stop ». Pour le coup, soyez le plus statique possible et ne tirez plus sur le jouet, sinon votre chien assimilera le tiraillement comme la continuité du jeu.

Étape 6 : Dès lors que votre chien a lâché et a donc stoppé son action en cours, attendez qu’il se pose (vous pouvez lui demander un assis par exemple) et dès qu’il s’est calmé : reprenez l’étape 4.

Si votre chien ne veut pas lâcher, n’hésitez pas à troquer le jouet avec une friandise ou un autre jouet mais aussi à retravailler votre posture qui n’est peut être pas suffisamment claire. Vous devez réellement exagérer à la fois votre gestuelle (être penché pendant le jeu et totalement droit pendant le stop) mais aussi votre intonation de voix (très enjouée pendant le jeu de tiraillement et très ferme pendant le stop).

En répétant cet exercice régulièrement, vous apprendrez ainsi à votre chien que respecter le « stop » signifie se calmer pour ensuite reprendre le jeu : renoncer, c’est gagner !

De plus cela renforce votre relation et l’obéissance de votre chien mais aussi cela apporte à votre animal une dépense mentale très riche !

Exercice n°2 : Le stop à distance

Pour apprendre à votre chien le stop à distance, le respect de la règle des 3D sera très importante ! Ainsi, je vous conseille de commencer cet apprentissage dans un endroit sécurisé et très peu stimulant.

Étape 1 : Pour commencer, avant de mettre de la distance, on travaillera le stop pendant la marche au pied pour apprendre à votre chien ce que signifie le stop, à savoir « je m’arrête ».

Étape 2 : Ainsi, marchez avec votre chien et marquez des arrêts en indiquant « stop » assez fermement à votre chien. Répétez cela plusieurs fois.

Au début, il est possible que vous deviez faire un peu « frein à main » avec la laisse pour que votre chien se stoppe (ne faites donc pas cet exercice avec un chien attaché au collier) mais vous verrez que plus vous répéterez cet exercice, moins il y aura de tension dans la laisse au moment du stop car votre chien aura associé le mot stop à l’action de s’arrêter.

N’oubliez jamais de bien récompenser votre chien lorsqu’il s’arrête !

Une fois que votre chien a bien intégré le mot stop et qu’il s’arrête systématiquement lorsque vous lui demandez pendant la marche, vous pouvez alors commencer à ajouter de la distance entre vous et lui.

Étape 3 : Placez votre chien en statique et reculez d’une dizaine de pas. Vous l’aurez compris, pour cette étape votre chien doit parfaitement connaître le statique et le pas bouger.

Étape 4 : Appelez ensuite votre chien mais sans « en faire des caisses » et dès qu’il a commencé sa course vers vous : indiquez « stop » très fermement avec la main tendue vers lui. Mettez une forte intention dans le stop que vous indiquez à votre chien, comme si une voiture allait l’écraser s’il ne s’arrêtait pas.

Étape 5 : Dès lors que votre chien s’est arrêté, vous pouvez le féliciter chaleureusement en lui demandant de venir vers vous.

Ensuite, vous pourrez compliquer l’exercice en lui demandant de se stopper au milieu de sa course puis vers la fin de sa course, ce qui sera de plus en plus difficile pour lui car, atteignant presque son objectif (vous), il aura du mal à renoncer si près de son but.

Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez également vous aider d’une tierce personne ou même d’un professionnel de l’éducation canine pour qu’il tienne votre chien avec une longe (attachée à un harnais et surtout pas à un collier) pour qu’il fasse office de « frein à main » au cas où votre chien ne parvient pas à s’arrêter et continue de courir vers vous.

Mais encore une fois, si votre chien ne parvient pas à s’arrêter, c’est peut-être que vous êtes allé trop vite dans la progression et que vous devez davantage renforcer les premières étapes. Une fois toutes les étapes précédentes acquises et renforcées, pour pourrez alors demander à votre chien de se stopper dans une action qui le mène à s’éloigner de vous : poursuite d’un animal ou d’une balle par exemple.




769d343620ce615c9ecd60ba31407d4eyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy