Assurance chien pour border collie

Le Border collie est dévoué, courageux, intelligent. Il est aussi obéissant et d’une vivacité étonnante, tant sur le plan physique que mental.

C’est un chien de travail exemplaire pour garder les moutons et autre bétail car en plus d’être très rapide, il est doté d’une grande capacité de concentration.Il est fréquemment surnommé la Formule 1 des chiens de troupeaux. Mais pour que cette belle mécanique canine tourne rond le plus longtemps possible, son maître a tout intérêt à l’assurer auprès d’une mutuelle santé pour chien car le Border collie présente quelques fragilités.

Border collie, fragile sur le plan digestif

Le Border collie est sujet au SDTE, le Syndrome de Dilatation et de Torsion de l’Estomac. Ce syndrome est grave, car sans l’intervention d’un service vétérinaire d’urgence, il peut entraîner la mort du chien en quelques heures. Le SDTE touche principalement les grands chiens au thorax profond, mais en l’état actuel des connaissances, on ignore l’origine de ce syndrome. On sait toutefois qu’il est favorisé par l’activité intensive à proximité immédiate d’un repas (avant mais aussi après), une portion alimentaire volumineuse ingurgitée trop vite - idem pour la quantité d’eau -, un trop gros volume d’air absorbé. La sensibilité au stress – l’une des particularités du Border collie - est également un facteur favorisant le SDTE.

Les symptômes du Syndrome de Dilatation et de Torsion de l’Estomac

Ils sont reconnaissables et ne doivent pas être négligés : ventre gonflé, salive mousseuse et importante, difficultés à vomir. Le chien souffre et son état général se dégrade rapidement. A eux seuls, le risque de SDTE et sa gravité suffisent à faire prendre conscience au maître qu’il est fondamental de souscrire le plus tôt possible un contrat auprès d’une assurance chien Border collie. Un chien assuré bénéficie d’une prise en charge de qualité sans que son maître n’ait à débourser des sommes astronomiques. Or, on sait que la santé animale coûte cher. Mieux vaut donc pouvoir être remboursé de la majorité des dépenses engagées.

Prévenir le Syndrome de Dilatation et de Torsion de l’Estomac

Bien entendu, assurer son chien ne dispense pas le maître de faire preuve de bon sens. Afin de prévenir le syndrome de dilatation et de torsion de l’estomac, il faut limiter la stimulation de son chien avant le repas mais également après. Il est très important de respecter chacune de ces phases moins actives pendant environ deux heures. De même, le Border collie doit toujours manger dans le calme, le mieux étant qu’il soit seul au moment des repas. Il est aussi préférable d’opter pour une alimentation très énergétique, ce qui a pour effet de réduire le volume de l’alimentation de ce chien de troupeaux. Cette ration alimentaire quotidienne peut être divisée en deux voire en trois parts à répartir dans la journée. C’est bien mieux qu’une grosse ration par jour avalée goulument.

Border collie et fragilité oculaire

Le Border collie est assez exposé au risque de développer une atrophie progressive de la rétine ou encore une hypoplasie de la choroïde, deux problèmes oculaires qu’il est important de déceler au plus vite.

  • L’atrophie progressive de la rétine ou APR est non douloureuse. En revanche, elle évolue lentement et entraîne la dégénérescence de la rétine des deux yeux. La cécité du chien est irrémédiable. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement capable de guérir l’APR.
  • L’hypoplasie de la choroïde est une tare oculaire que l’on nomme aussi anomalie de l’œil du Colley. Elle se manifeste par une dépigmentation du fond d’œil. Heureusement, la maladie ne rend pas le chien aveugle et n’affecte d’ailleurs nullement sa capacité visuelle.

Il est possible de dépister ces maladies oculaires auxquelles le Border collie est plus particulièrement exposé que certaines autres races canines. Le plus tôt est évidemment le mieux. L’idéal est de conduire son chiot chez un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie et de faire pratiquer un test génétique. Ce type de consultation coûte cher, mais s’il a pris garde d’assurer son Border collie auprès d’une compagnie d’assurance santé pour chien, le maître peut se faire rembourser des frais engagés.

La dysplasie de la hanche, fréquente chez le Border collie

Voici une maladie qui peut s’avérer handicapante pour bon nombre de races canines. Du fait de sa grande activité physique, le Border collie ne fait pas exception à la règle. La dysplasie de la hanche occasionne des douleurs parfois insupportables en l’absence de traitement, empêchant l’animal de mener une vie normale. Il s’agit d’une affection articulaire due au maintien insuffisant de la tête du fémur dans la cavité glénoïde du fait du relâchement du ligament. L’articulation de la hanche du chien est donc anormalement souple. Cette hyperlaxité a pour conséquence une déformation de la cavité de l’os à plus ou moins long terme. Vice rédhibitoire du chien, cette affection qui peut être héréditaire est largement favorisée par l’activité physique extrême du chiot ou un traumatisme articulaire. Une carence en calcium est également un facteur extérieur qui favorise la dysplasie de la hanche chez le Border collie. Il est vrai que l’alimentation impacte considérablement la santé du chien. Elle doit être parfaitement équilibrée.

Tout propriétaire d’un Border collie devrait présenter son fidèle compagnon à un vétérinaire afin de rechercher l’existence d’une dysplasie. Les hanches de l’animal peuvent être observées grâce à un examen d’imagerie. Certains signes physiques, repérables par un œil averti, peuvent laisser supposer une dysplasie. C’est pourquoi un examen orthopédique est tout indiqué en complément d’une radiographie. A l’issue de ces investigations, un diagnostic précis peut être posé.

Hélas, tous ces examens coûtent extrêmement cher. Pour diminuer les frais de vétérinaire de façon significative tout comme ceux inhérents aux examens complémentaires, la seule solution est d’assurer son fidèle compagnon auprès d’une mutuelle santé Border collie.

L’assurance santé Border collie : une nécessité absolue

On ne peut laisser souffrir son chien aux motifs que les dépenses liées aux soins vétérinaires pèsent lourd dans le budget. La seule solution pour détecter une maladie, puis soigner son fidèle compagnon est de l’assurer auprès d’une mutuelle santé animalière. Les compagnies d’assurance pour animaux de compagnie proposent différentes formules afin que chaque maître puisse choisir celle qui est la mieux adaptée aux besoins de son chien. Dans le cas du Border collie, dont on connaît les points sensibles en matière de santé, l’idéal est d’opter pour une formule complète. Elle offre une large couverture puisqu’elle rembourse tous les frais vétérinaires à 100 % et inclut un plafond annuel de remboursement destiné à couvrir en partie les examens complémentaires comme la radiographie par exemple ainsi qu’un forfait prévention. Rapide et fiable, le comparateur d’assurances permet d’étudier à la loupe les différentes formules d’assurance chien Bordier collie et d’obtenir plusieurs devis, gratuits et sans engagement, en quelques minutes.




8e41e19df01496e87da526c8079220b2+++++++++++