Assurance chien pour husky sibérien

assurance chien husky sibérien

Le Husky de Sibérie est un chien de meute très apprécié, autant pour sa beauté que pour son regard envoûtant.

Jovial, le husky Sibérien est un chien qui déteste la solitude. Il fait partie de la catégorie des chiens d’utilité. C’est un chien d’attelage, volontaire et dynamique, qu’il est toutefois indispensable d’éduquer le plus tôt possible car il a une grande tendance à fuguer. Bien que robuste, le Husky sibérien est plus vulnérable à certaines pathologies que d’autres chiens. Mieux vaut donc penser le plus tôt possible à assurer son Husky sibérien auprès d’un mutuelle Santé animalière pour ne pas avoir à supporter le coût des actes vétérinaires.

Husky : des yeux aussi vulnérables que captivants

Le Husky est particulièrement sujet à développer des pathologies au niveau des yeux, à savoir :

La dystrophie cornéenne stromale. Cette affection d’origine génétique est bilatérale dans la majorité des cas, c’est-à-dire qu’elle touche les deux yeux du chien. Elle est due à un dysfonctionnement du métabolisme de la cornée qui entraîne une accumulation de lipides dans le stroma cornéen. Les opacités dues à cette dystrophie de la cornée apparaissent chez le Husky lorsqu’il est encore très jeune, soit vers 5 mois et en tout cas en règle générale avant l’âge de 2 ans. Cette maladie évolutive aboutit à une dégénérescence de la cornée. Aucun traitement ne permet de guérir cette pathologie qui, toutefois, n’a pas d’impact sur la vision de l’animal.

L’entropion. Il s’agit d’un enroulement de la paupière exposant l’œil atteint à des irritations chroniques plus ou moins graves. Le Husky est donc très exposé aux risques de conjonctivites, voire de kératite et même, plus grave encore, d’ulcère de la cornée. L’entropion concerne la paupière inférieure comme la paupière supérieure d’un œil ou des deux yeux. La cause héréditaire de cette maladie n’a pour l’heure pas encore été confirmée. S’il peut régresser de de façon spontanée chez le jeune Husky lorsqu’il est modéré, l’entropion peut aussi s’installer définitivement et être source de douleurs. Lorsque la gêne est importante, la solution consiste à opérer l’œil malade.

La cataracte. Elle se manifeste par une opacification du cristallin qui s’intensifie au fil du temps. A un stade très avancé de la maladie, l’animal se déplace difficilement notamment dans l’obscurité ou les endroits peu lumineux car il a perdu beaucoup de son acuité visuelle. Une intervention chirurgicale s’impose en cas de cataracte chez le Husky de Sibérie.

L’épilepsie essentielle du Husky

De très nombreuses races de chiens sont exposées à l’épilepsie. Le Husky ne déroge pas à la règle. L’épilepsie essentielle – c’est-à-dire dont on n’a pu identifier la cause – est à l’origine de crises compulsives. Au début, celles-ci peuvent passer totalement inaperçues car elles sont peu démonstratives. Puis par la suite, elles se révèlent bien plus impressionnantes. Au cours des crises d’épilepsie, le Husky tombe sur le flanc et perd parfois connaissance. Cette pathologie peut apparaître à tout moment, chez le chien entre 5 ou 6 mois et jusqu’à 5 ans, très rarement au-delà de cet âge. Elle nécessite une prise en charge par un vétérinaire qui administre un traitement en fonction du niveau de gravité de la maladie. Il faut savoir que le traitement de l’épilepsie essentielle est différent d’une race de chien à l’autre.

Paralysie laryngée, fréquente chez le Husky

Cette maladie apparaît chez le chien soit lorsqu’il a moins de 12 mois, soit assez tardivement, au-delà de 7 ans. La paralysie touche le nerf qui innerve le larynx. La voix du Husky est alors modifiée, puis le chien tousse et régurgite. Lorsque la paralysie s’aggrave, on constate une intolérance à l’effort puis le Husky souffre de difficultés respiratoires. Celles-ci sont repérables au bruit anormal qui accompagne sa respiration. La paralysie laryngée est une maladie grave qui met en danger la vie du Husky. Une intervention chirurgicale peut être décidée. Cet acte représente un coût élevé. Il est donc important de souscrire un contrat d’assurance Santé pour chien assez tôt afin que l’animal puisse bénéficier d’une bonne prise en charge et que son maître soit remboursé des dépenses engagées.

La gangliosidose du jeune Husky sibérien

Cette pathologie touche les cellules nerveuses du foie. Elle apparaît généralement chez le jeune chien. Elle désigne un dysfonctionnement de l’enzyme β-galactosidase. Le chien atteint présente des symptômes bien particuliers tels que des tremblements incontrôlés de la tête et des pertes d’équilibre. Plus tard, lorsque la gangliosidose s’aggrave, un voile grisâtre apparaît sur chaque œil. De plus, la marche devient totalement impossible pour l’animal. Aucun traitement ne permet de guérir cette maladie grave du Husky.

La dysplasie de la hanche

Cette malformation qui touche la tête fémorale entraîne un relâchement ligamentaire. Elle mène à plus ou moins long terme vers une arthrose sévère très invalidante. Le Husky est un chien particulièrement concerné par cette affection héréditaire. A la fois médicamenteux et chirurgical, le traitement de la dysplasie de la hanche chez le Husky entraîne des dépenses importantes pour le maître de l’animal non-assuré auprès d’une mutuelle Santé pour chien. Assurer son Husky est donc une sage décision pour le confort du chien et le budget de son maître.

Assurer chien Husky : une assurance indispensable

Mieux vaut jouer la carte de la prévention lorsque l’on est propriétaire d’un Husky, et l’assurer auprès d’une mutuelle santé animalière le plus tôt possible. Cette race de chien, nous l’avons vu, est vulnérable à certaines pathologies pouvant s’avérer très graves et nécessiter des soins longs et coûteux. Cette solution permet au maître de se faire rembourser les dépenses engagées pour la santé de son fidèle compagnon. Elle donne aussi à l’animal toutes les chances de rester en pleine forme le plus longtemps possible et de moins souffrir. Maladie, accident, hospitalisation, soins en urgences sont pris en charge par l’assurance Santé du chien. L’idéal est d’opter pour la formule qui correspond parfaitement aux besoins du Husky en termes de santé. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances pour chien et de se laisser guider par cet outil gratuit et sans aucun engagement.




40b11f2d4ab62fa1bf2d43cf54993f59]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]