Le Jack Russel est un chien de petite taille qui participe encore de nos jours en Grande-Bretagne à la chasse à courre.

Le Jack Russel est un chien de chasse réputé pour son dynamisme, et son côté intrépide ne laisse personne indifférent. Courageux, intelligent, fidèle, il doit trouver un maître qui saura s’adapter à son tempérament de feu. Le Jack Russel est un hyperactif qui n’a peur de rien. Il est capable de braver les renards mais aussi les chiens bien plus grands que lui. Sa longue espérance de vie n’en fait pas moins un chien particulièrement exposé à certaines pathologies nécessitant des soins coûteux. D’où l’intérêt d’assurer son Jack Russel auprès d’une mutuelle Santé pour chiens.

La surdité : un risque fréquent chez le Jack Russel

Si de nos jours elle n’est plus aussi fréquente qu’auparavant, la surdité chez le Jack Russel est une pathologie transmise au chiot par ses parents. Autrement dit, il s’agit d’une tare héréditaire. Elle concernerait plus particulièrement les Jack Russel à robe blanche car le vecteur de cette pathologie est un gène impliqué dans le dysfonctionnement du processus de pigmentation. D’autres gènes de l’oreille interne sont également impliqués dans la survenance de cette tare. La surdité du chien est irrémédiable du fait de la dégénérescence de certaines cellules d’un organe de l’oreille : la cochlée. Bien que cette pathologie ne semble pas avoir d’incidence directe sur la longévité du chien, elle peut en revanche exposer le chien à des accidents dus à une ouïe défaillante. Il est possible de soumettre son Jack Russel au test Potentiels Evoqués Auditifs ou test PEA qui permet un dépistage. Ce test ne peut être effectué que par un vétérinaire spécialisé, tout comme son interprétation.

Jack Russel : une race prédisposée à l’ataxie

L’ataxie cérébelleuse est une pathologie qui touche le cervelet et s’attaque au système nerveux de l’animal. Elle est principalement héréditaire. Elle impacte directement la coordination des mouvements. Par voie de conséquence, le chien perd l’équilibre, tremble, éprouve des difficultés à se déplacer et hoche la tête de façon confuse. Lorsque le chien vieillit, l’ataxie cérébelleuse empêche l’animal de manger du fait du manque de coordination des mouvements. Même si ce n’est pas dans la majorité des cas heureusement, l’état de santé du chien peut se détériorer avec l’âge car il n’existe à ce jour aucun traitement capable de ralentir ni même de guérir l’ataxie cérébelleuse du Jack Russel. Lorsque les souffrances de l’animal sont trop importantes, l’euthanasie s’impose. Cet acte peut être pris en charge par une mutuelle Santé pour chien.

La myasthénie chez le Jack Russel

La myasthénie est parmi les pathologies fréquemment rencontrées chez certaines races de chien dont le Jack Russel. Il s’agit d’une maladie neuromusculaire qui entraîne une grande faiblesse musculaire. Elle peut prendre une forme grave qui exige un suivi vétérinaire long et coûteux. Mieux vaut assurer son Jack Russel le plus tôt possible pour limiter les dépenses.

Luxation de la rotule : fréquente chez le terrier Jack Russel

La luxation de la rotule peut être soit héréditaire, soit d’origine traumatique. Il faut bien reconnaître que ce chien hyperactif est particulièrement exposé aux risques de luxation de la rotule. Elle est la cause de dommages sérieux au niveau des os, des ligaments, des cartilages articulaires. Douloureuse et handicapante, cette pathologie exige des soins. Lorsqu’elle est importante, le chien doit subir une opération chirurgicale. Cette phase est suivie d’une période de convalescence, voire de rééducation.

Jack Russel : un chien prédisposé à certaines maladies oculaires

La luxation du cristallin et la cataracte sont relativement fréquentes chez le Jack Russel. Douloureuses, ces maladies doivent être prises en charge. Bien qu’elles n’entraînent pas la mort de l’animal, elles peuvent dégénérer en glaucome, voire rendre le chien aveugle. La seule solution pour éviter la cécité est de faire opérer son fidèle compagnon sans attendre. Il est aussi très important de demander très tôt un test de dépistage, ces deux pathologies étant congénitales.

La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le Jack Russel

Il s’agit d’une Nécrose Aseptique de la Tête Fémorale (ANFH) dont l’origine exacte reste encore ignorée en l’état actuel des connaissances. Elle désigne une dégénérescence des tissus osseux. Elle touche une zone du col du fémur ainsi que la tête de l’os. Les chiens de petite taille sont les plus prédisposés à cette pathologie sérieuse, dont bien entendu le Jack Russel. De plus en plus douloureuse au fil de son évolution, l’ANFH – aussi appelée maladie de Legg-Perthes-Calvé – finit par se révéler extrêmement invalidante. Elle entraîne une amyotrophie des muscles fessiers et le membre atteint peut perdre plusieurs centimètres. Le chien ne peut plus se déplacer normalement. L’opération chirurgicale doit intervenir le plus tôt possible pour stopper l’évolution de la maladie. Le Jack Russel doit ensuite suivre une rééducation.

Assurance chien Jack Russel : pourquoi  l’assurer ?

Le Jack Russel étant prédisposé à de nombreuses maladies dont certaines sont graves et/ou handicapantes, il est absolument nécessaire de l’assurer auprès d’une mutuelle Santé animalière lorsqu’il est encore jeune. Les soins vétérinaires qu’imposent ces différentes pathologies propres au Jack Russel peuvent entraîner des dépenses astronomiques que tous les maîtres ne peuvent assumer. Assurer son Jack Russel permet de le soigner en cas de maladie ou d’accident, mais aussi de le soumettre à certains tests de dépistage dès son plus jeune âge, ce à moindre coût. N’oublions pas qu’assurer son chien permet d’être remboursé, partiellement ou totalement, des frais engagés pour sa santé. Il suffit d’opter pour une formule adaptée aux besoins de son fidèle compagnon.

Comparer les formules d’assurance santé chien

En deux temps trois mouvements, le maître d’un Jack Russel peut trouver une mutuelle chien grâce au comparateur d’assurances animaux. C’est un outil bien pratique qui permet de comparer gratuitement et sans engagement les différents contrats proposés par les compagnies d’assurance spécialisées dans la santé des animaux de compagnie. Pour choisir la formule idéale, il faut prendre par exemple en compte :

  • Le taux de remboursement,
  • Le plafond annuel de remboursement,
  • L’étendue des garanties,
  • La possibilité de se faire rembourser aussi les dépenses liées aux actes de prévention,
  • Le coût de la police.

Attention à certaines exclusions qui peuvent concerner les maladies héréditaires et/ou congénitales, l’âge limite au-delà duquel la compagnie refuse tout nouveau contrat (c’est d’ailleurs pour cette raison que l’on conseille d’assurer son chien le plus tôt possible). Il est important de demander plusieurs devis et de bien lire les conditions générales avant de souscrire.




toutoupourlechien.com

Par Vincent POLETTE

Co-fondateur de toutoupourlechien.com, webmaster & rédacteur d'actualités canines.