Assurance chien sans franchise : le fonctionnement

assurance chien sans franchise

L’assurance santé animaux est indispensable si l’on souhaite soigner son fidèle compagnon sans dépenser une fortune. Reste à choisir le contrat d’assurance le mieux adapté au chien, en fonction de son âge, de son état de santé, et bien évidemment du budget du ménage. Pour une cotisation raisonnable, l’assurance doit pouvoir offrir une bonne couverture. Parmi les critères de choix, l’absence de franchise peut faire la différence. En effet, l’assurance chien sans franchise offre des garanties tout à fait satisfaisantes et des remboursements sans surprise. Elle représente donc une solution intéressante pour le maître du chien. Le point sur son fonctionnement.

Assurance chien : qu’est-ce que la franchise ?

Variable d’une compagnie d’assurance à l’autre, la franchise est le montant restant à la charge du propriétaire du chien. C’est une solution d’anticipation mise en place par les assureurs pour pallier, si besoin, des versements exceptionnels. Il peut s’agir soit d’un pourcentage que l’assureur applique sur le coût des soins vétérinaires courants, soit tout simplement d’une somme fixe annuelle généralement comprise entre 20 et 150 €. En revanche, la franchise ne s’applique pas sur les soins de prévention, ceux-ci étant remboursés forfaitairement. On entend par soins courants l’hospitalisation, les opérations chirurgicales, l’imagerie, les analyses en laboratoire, les différents traitements pour maladie ou accident. Il existe deux types de franchises :

  • La franchise par acte : l’assureur prélève un pourcentage pouvant atteindre 25 à 30 % de la dépense engagée par le maître. Elle s’applique à chaque remboursement d’un acte vétérinaire.
  • La franchise annuelle : elle est déduite une seule fois par an du premier remboursement de l’année en cours. Peu élevée pour les contrats mini, elle peut représenter plusieurs dizaines d’euros pour les contrats haut de gamme.

Chez de nombreuses compagnies de mutuelle animaux comme la GMF , la franchise est évolutive, c’est-à-dire qu’elle augmente au fil du temps. Elle est donc plus élevée lorsque le chien est âgé. Or, un chien vieillissant est susceptible de nécessiter plus de soins qu’un jeune chien. C’est pourquoi il peut s’avérer bien plus intéressant financièrement d’opter pour un contrat d’assurance chien sans franchise, notamment lorsque l’on possède un animal âgé ou à la santé fragile, surtout si l’assureur applique une franchise par acte.

Avantage de l’assurance chien sans franchise

L’avantage qu’offre l’assurance chien sans franchise est bien entendu financier puisqu’aucun prélèvement n’est effectué à ce titre par l’assureur. Lorsque l’on dispose d’un budget réduit, ce type de contrat est celui vers lequel on se tourne plus volontiers encore. Étant donné que les remboursements d’actes vétérinaires ne sont pas imputés de cette fameuse franchise, le maître du chien n’hésite donc pas à faire soigner son fidèle compagnon. Par voie de conséquence, l’assurance chien sans franchise est une sécurité pour l’animal d’autant plus s’il est fragile et qu’il doit fréquemment consulter son vétérinaire, subir différents examens, suivre un traitement lourd ou être opéré.

Assurance chien et absence de franchise : un gain financier important

Il peut être malaisé de se rendre compte à tel point une franchise peut représenter une somme importante, notamment – nous l’avons souligné – lorsque l’on possède un chien nécessitant des soins fréquents. Les remboursements des frais engagés sont considérablement réduits lorsque l’assureur applique une franchise à l’acte. A titre indicatif, voici quelques exemples de tarifs appliqués par les professionnels de la santé animalière pour les actes courants.

  • Consultation vétérinaire : 40 € en moyenne et 80 à 100 € chez un vétérinaire comportementaliste
  • Radiographie : 30 à 40 € par cliché
  • Échographie : entre 40 et 75 € selon qu’elle concerne un seul organe ou plusieurs
  • Intervention chirurgicale dans le cas d’une dilatation-torsion de l’estomac : 400 €. Le SDTE (Syndrome de Dilation/Torsion de l’Estomac) est fréquent chez les chiens de race géante.
  • Ablation d’une tumeur mammaire : 500 €
  • Pose d’une broche suite à la fracture d’une patte : 500 €
  • Radiothérapie : 1 300 €
  • Pose d’une prothèse de hanche : 1 800 €. Cette opération est fréquente chez les chiens de grande race plus fréquemment concernés par la dysplasie de la hanche.

Lorsqu’une franchise à l’acte de 30 % est appliqués sur ces actes courants, cela entraîne une baisse importante des remboursements. Dans le cas d’une assurance chien sans franchise, la prise en charge financière est bien plus avantageuse.

Comparer les assurances chien sans franchise

Si l’absence de franchise est un atout financier non négligeable pour le propriétaire du chien, ça n’est pas là l’unique critère de sélection à considérer. Au moment de choisir un contrat d’assurance santé animalière, il est indispensable de s’intéresser aussi à l’étendue des garanties, au plafond annuel de remboursement, à l’âge limite au-delà duquel la compagnie refuse les nouveaux assurés à quatre pattes. L’absence de délai de carence fait également partie des critères de choix non négligeables. Ce délai de carence, appliqué par de nombreuses compagnies, représente la période pendant laquelle l’animal nouvellement assuré n’est pas encore couvert. Cette période permet à l’assureur de vérifier que l’animal est en bonne santé.

Aujourd’hui, concurrence oblige, de plus en plus d’assureurs pour animaux n’appliquent ni franchise, ni délai de carence. Aucune somme n’est donc prélevée des remboursements et le chien, le chat ou autre est couvert dès la signature du contrat. Avec un contrat d’assurance chien sans franchise et sans délai de carence, les propriétaires sont plus sereins, à l’abri des mauvaises surprises. Les actes vétérinaires coûtant de plus en plus cher, il n’est pas nécessaire d’ajouter encore à la dépense.

Grâce au comparateur d’assurances chien en ligne, il est rapide et facile de rechercher les meilleures offres de contrat sans franchise, sans délai de carence, et qui couvrent parfaitement le chien à moindre coût. Plusieurs devis peuvent être demandés, sans engagement. Ils permettent une étude approfondie et une parfaite comparaison des différentes propositions. Taux de remboursement, plafond annuel, actes pris en charge, coût de la police d’assurance, limite d’âge de l’animal à assurer, exclusions : tout doit être analysé à la loupe par le maître de l’animal avant de prendre une décision.

da7da1bec886993922dee504b73ea620wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww