Assurance pour chien âgé : les conditions

Il est important d’assurer son chien auprès d’une mutuelle santé animalière pour protéger sa santé tout au long de sa vie.

Lorsqu’il vieillit, l’animal devient fragile et a besoin d’un suivi vétérinaire optimum pour vivre sereinement ses dernières années. Or, les propriétaires de chiens se heurtent parfois à un refus des assureurs lorsqu’ils souhaitent souscrire un contrat pour un chien sénior. Les compagnies d’assurance imposent en effet une limite d’âge au-delà de laquelle il est très difficile d’assurer son fidèle compagnon.

Une limite d’âge selon la race du chien

Dans la grande majorité des cas, les assureurs animaliers refusent d’assurer les chiens au-delà d’un certain âge, généralement entre 6 et 8 ans. Mais cette limite diffère en fonction des chiens. C’est la race de l’animal qui est prise en considération car tous les chiens ne sont pas vieux au même âge. Ainsi, les canidés sont classés en quatre catégories bien distinctes qui vont permettre aux assureurs de les considérer, ou non, comme des chiens séniors. Il est admis que plus un chien est de grande taille plus il entre tôt dans la catégorie des chiens âgés car son espérance de vie est plus courte que celle d’un chien de petite taille. Lorsque l’on souhaite assurer son vieux compagnon, il est intéressant de garder en mémoire les éléments suivants.

  • Espérance de vie : 16 ans pour les chiens de petite taille tels que le Pékinois, sénior dès l’âge de 10 ans.
  • Espérance de vie : 13 ans pour les chiens de race moyenne comme le Beagle, sénior dès l’âge de 9 ans.
  • Espérance de vie : 9 ans pour les chiens de grande race, à l’instar du Berger allemand, sénior à partir de 7 ans.
  • Espérance de vie : 8 ans pour les chiens de race géante de type Dogue allemand appelé plus communément Danois, sénior dès l’âge de 5 ans.

C’est dire si les différences d’une race à l’autre, en termes d’espérance de vie, sont considérables.

Pourquoi une telle distinction entre les races de chien ?

Si les compagnies d’assurance pour chien ne souhaitent pas prendre en charge des animaux trop âgés, c’est parce que leur santé est plus exposée que celle des chiens plus jeunes. En effet, un chien vieillissant est sujet à certains troubles qui exigent un suivi régulier, voire des soins ou une intervention chirurgicale. Toutes ces prestations peuvent s’avérer très coûteuses. Parmi les ennuis de santé les plus fréquemment constatés chez les chiens séniors, on retrouve :

  • L’altération des neurones,
  • Les problèmes articulaires,
  • L’insuffisance cardiaque sans lien avec une malformation cardiaque congénitale,
  • La dépression,
  • Les problèmes bucco-dentaires,
  • La défaillance du système immunitaire,
  • Les troubles comportementaux.

Particulièrement exposé aux risques de maladies dues à la vieillesse, le chien âgé est un « client » qui peut coûter très cher à une compagnie d’assurance. C’est la raison pour laquelle il est plus difficile d’assurer un chien sénior qu’un jeune chien. D’ailleurs, il est assez fréquent que les assureurs augmentent la cotisation ou baissent le taux de remboursement lorsque l’animal entre dans la catégorie des séniors.

Les propriétaires ont en tout cas intérêt à assurer leur chien sans attendre qu’il vieillisse. Ils éviteront un refus et garantiront du même coup une meilleure santé à leur fidèle compagnon. Un chien assuré bénéficie d’un meilleur suivi vétérinaire, et peut être soigné à moindre coût dès qu’un problème de santé est suspecté. Il peut ainsi vivre plus longtemps et sereinement.

Conditions de souscription à l’assurance pour chien âgé

Le propriétaire qui souhaite souscrire la meilleure assurance chien pour son animal âgé doit se soumettre à certaines obligations. Il doit en premier lieu souscrire un contrat d’assurance avant que son animal ait atteint la limite d’âge imposée par la compagnie. Quelques assureurs commencent à accepter d’assurer les chiens jusqu’à l’âge de 10 ans, mais ça n’est pas la majorité. Depuis peu, on peut même trouver des compagnies qui proposent des contrats d’assurance santé pour chien sans limite d’âge. Toutefois, les garanties sont généralement restreintes. Il est donc important que le propriétaire de l’animal prenne le temps de lire les conditions générales avant de souscrire. Cela lui permettra d’être parfaitement informé des restrictions imposées par la compagnie d’assurance animaux en question. Limite d’âge, exclusions sont des points capitaux. Le tarif ne doit pas être l’unique critère de sélection en matière d’assurance santé animale.

Il est généralement exigé que le maître du chien âgé fournisse à la souscription une déclaration de santé. Il s’agit d’un document établi par un vétérinaire. Parfois, l’assureur peut accepter que la déclaration de santé soit seulement rédigée par le propriétaire de l’animal, mais là encore il ne s’agit pas d’un cas extrêmement fréquent.

Comparer les mutuelles chiens pour mieux choisir

Chaque compagnie d’assurance pour animaux impose ses propres conditions de souscription. Il en est de même des contrats et formules parfois très différents d’un assureur à l’autre à tel point que le consommateur peine à choisir. Il a donc tout intérêt à utiliser un comparateur d’assurances animaux. Cet outil comparatif offre une fiabilité absolue et il est très facile à utiliser. Les résultats de la recherche sont accessibles en quelques secondes. Le maître du chien à assurer n’a plus ensuite qu’à étudier les offres des différentes mutuelles santé animalières en fonction des garanties proposées, du taux de remboursement (entre 50 et 100 %), du forfait prévention, des plafonds de remboursement, et bien entendu des tarifs. Ceux-ci sont fixés par chaque compagnie d’assurance qui tient compte de la race du chien, de son âge mais aussi de son état de santé tel que décrit dans la déclaration de santé remise par le souscripteur.

Le consommateur a la possibilité de demander gratuitement et sans aucun engagement plusieurs devis. Cela lui permet de prendre connaissance des conditions générales, et de connaître les limites imposées en fonction des assureurs. Il lui appartient ensuite de retourner à la compagnie de son choix – dans les délais fixés – le contrat de souscription dûment signé et accompagné des documents justificatifs exigés par le professionnel.

66b8453b44cb5becdddf4791e0e6567djjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj