Assurance pour chien dangereux : laquelle choisir ?

assurance chien dangereux

Tout propriétaire d’un chien de catégorie 1 ou 2 doit se soumettre à une réglementation stricte. L’assurance Responsabilité Civile pour chien dangereux est obligatoire. Ce n’est pas le cas de l’assurance santé qui, elle, est facultative. Pourtant, assurer son chien dangereux auprès d’une mutuelle animalière est très important. Cela permet d’offrir à son fidèle compagnon une surveillance santé tout au long de sa vie à moindre coût.

L’assurance RC : obligatoire pour les chiens dangereux  

Ils sont classés en deux catégories bien distinctes. Les chiens d’attaque (catégorie 1) et les chiens de garde et de défense (catégorie 2). Les maîtres de ces animaux de compagnie doivent obligatoirement souscrire une assurance Responsabilité Civile qui couvre les dommages occasionnés à un tiers par le chien dangereux, comme des dommages corporels, des dégâts matériels, des dégâts immatériels. Ces dommages peuvent concerner un bien, une personne, un animal. Le défaut d’assurance RC chien dangereux expose le propriétaire de l’animal à de lourdes conséquences financières en cas de problème.

L’assurance santé chien dangereux : facultative mais recommandée

Il est important de veiller à la santé de son chien le plus tôt possible, quelle que soit la catégorie à laquelle il appartient. Comme nous l’avons précisé, il n’y a aucune obligation légale à assurer son chien dangereux auprès d’une mutuelle santé pour animaux. C’est toutefois vivement recommandé. Certaines maladies affectent plus particulièrement les chiens de catégories 1 et 2. Parmi ces pathologies qui nécessitent un suivi vétérinaire ainsi que des soins réguliers, voire une intervention chirurgicale, on retrouve l’insuffisance rénale et l’insuffisance cardiaque.

Souscrire une assurance santé pour son chien d’attaque, de garde ou de défense permet de préserver son animal en bonne santé le plus longtemps possible, sans dépenser des sommes astronomiques. En effet, les dépenses engagées par le maître d’un chien peuvent atteindre des sommets en cas de maladie grave, les tarifs vétérinaires étant fixés librement. En choisissant une formule complète, l’assurance rembourse jusqu’à 100 % des dépenses engagées par le propriétaire du chien dangereux, dans la limite d’un plafond annuel relativement conséquent.

En matière de santé, mieux vaut prévenir que guérir, car le moindre petit problème peut coûter très cher. Assurer son chien dangereux auprès d’une mutuelle santé animalière est donc important, comme c’est le cas pour tous les chiens et autres animaux de compagnie d’ailleurs. Mais c’est également fondamental dans le cas d’un chien dangereux, d’autant que la loi rend obligatoire la stérilisation de ces chiens. On parle plus précisément de castration pour les mâles dangereux et de stérilisation pour les femelles. Cette loi est précisée au Code Rural (Art. L211-15). Le coût moyen de ce type d’intervention est de 150 € pour une castration, 220 € pour une ovariectomie, 350 € pour une ovario-hystérectomie. Une somme que tous les propriétaires de chiens dangereux ne peuvent pas débourser.

Les différentes formules d’assurance santé pour canidés

Les mutuelles santé animalières proposent dans la grande majorité des cas trois formules bien distinctes, à savoir :

  • Une formule basique : pour une cotisation peu onéreuse, le chien bénéficie d’une prise en charge minimum. Le taux de remboursement est généralement de 50 % et le plafond annuel de remboursement dépasse rarement les 1 000 €.
  • Une formule Confort : la cotisation est raisonnable et la prise en charge supérieure à celle que propose la formule de base. Le taux de remboursement peut atteindre 65 % et le plafond annuel de remboursement 1 500 à 1 800 €.
  • Une formule Complète : elle offre une couverture étendue. Certes, la cotisation est supérieure mais cette assurance santé haut de gamme garantit un taux de remboursement de 90 à 100 %, un plafond de remboursement annuel d’au moins 2 500 €, et une prise en charge des actes de prévention. Avec une telle formule, le chien dangereux est parfaitement couvert, et son maître est mieux remboursé des dépenses engagées.

Si vous vous demandez combien coûte une assurance pour chien dangereux, sachez que le prix de l’assurance peut varier d’une race à l’autre, selon qu’elle est plus ou moins sensible à certaines pathologies. Quelques mutuelles animalières proposent également une solution globale qui intègre l’assurance obligatoire chien dangereux et l’assurance santé chien. Il est aussi très utile d’opter pour une assurance complète qui prend en charge les médecines douces.

L’importance des soins de prévention

Opter pour une formule qui intègre les soins de prévention est un avantage. Cette option permet au propriétaire du chien d’être remboursé à auteur d’un plafond annuel pour de nombreux actes et produits tels que :

  • Le bilan de santé annuel,
  • La stérilisation, obligatoire pour les chiens dangereux,
  • La vaccination,
  • L’identification,
  • Les produits vermifuges,
  • Les produits antiparasitaires,
  • Certains produits d’alimentation.

Là encore, un plafond annuel est déterminé. Selon les compagnies d’assurance pour animaux, il peut être de 80 € ou, au mieux, de 150 €. Il est renouvelé chaque année.

Choisir la bonne mutuelle santé pour son chien dangereux

Toutes les compagnies d’assurance n’acceptent pas les chiens dangereux du fait de leur caractère particulier. Il peut donc être utile de demander conseil au vétérinaire ou de recourir à un comparateur en ligne. L’outil comparatif d’assurance chien dangereux est indispensable pour obtenir une réponse fiable en quelques minutes. Après avoir fourni quelques renseignements concernant l’animal à assurer, le maître du chien peut obtenir plusieurs devis, gratuits et sans aucun engagement.

Il a la possibilité de choisir l’assurance santé qui correspond le mieux aux besoins de son animal mais aussi à ses possibilités financières. Bien entendu, l’idéal est de souscrire un contrat d’assurance chien dangereux lorsque celui-ci est encore jeune. N’oublions pas que les assureurs refusent d’assurer les chiens au-delà d’un certain âge, en fonction de la race à laquelle ils appartiennent, c’est-à-dire entre 5 et 8 ans selon les cas. Au-delà de cette limite, il est beaucoup plus difficile de trouver une assurance d’autant plus lorsque l’animal à couvrir est un chien dangereux.

Il est bien entendu indispensable de prendre le temps de lire les conditions générales avant de souscrire un contrat d’assurance santé pour son chien dangereux. Elles précisent entre autres la durée du délai de carence éventuel, le montant de la franchise lorsque celle-ci est appliquée, les exclusions, l’âge limite au-delà duquel l’animal n’est pas accepté.

80d3e60759a0af21b56204c1025e32a9ff