Assurer un chien âgé : quelles sont les modalités de souscription ?

L’âge d’un chien est parmi les critères à considérer lorsque l’on souhaite souscrire un contrat d’assurance santé pour son animal de compagnie.

L’âge d’un chien est parmi les critères à considérer lorsque l’on souhaite souscrire un contrat d’assurance santé pour son animal de compagnie. C’est déterminant pour trouver l’assureur qui proposera un contrat adéquat. Bien sûr, afin de permettre à son compagnon de bien vivre sa vieillesse, il est indispensable de veiller sur lui, de lui donner une alimentation adaptée et de connaître les symptômes qui doivent alerter. En parallèle, il faut tout mettre en œuvre pour que le chien âgé puisse bénéficier d’un suivi vétérinaire régulier et de soins et examens plus poussés lorsque sa santé décline. Assurer son chien âgé permet de se faire rembourser tout ou partie des dépenses engagées.

A quel âge un chien entre-t-il dans la catégorie des séniors ?

C’est en fonction de son espérance de vie qu’un chien est considéré comme âgé. Cette limite est en rapport avec la race du chien et, par voie de conséquence, avec sa taille. Ainsi, il existe une réelle distinction entre :

  • Les chiens de très grande taille comme le Dogue allemand, le Saint-Bernard, le Mastiff,
  • Les chiens de grande taille tels que Bouvier, Berger belge Groenendael, Berger allemand,
  • Les chiens de taille moyenne ce qui est par exemple le cas du Husky de Sibérie, du Beagle ou encore de l’Epagneul breton,
  • Les chiens de petite taille de type Chihuahua, Yorkshire, Pékinois.

Les chiens de race géante et ceux de grande taille ont une espérance de vie de 8 et 9 ans. Ils sont considérés comme âgés dès 5 ans pour les premiers et 7 ans pour les deuxièmes. Les chiens de race moyenne peuvent vivre en moyenne jusqu’à 13 ans. Ils entrent dans la catégorie des chiens séniors à environ 9 ans. La palme revient aux petits chiens qui, eux, peuvent espérer atteindre allègrement les 16 ans et sont classés parmi les chiens âgés lorsqu’ils atteignent leur dixième année.

L’insuffisance cardiaque : fréquente chez le chien âgé

Il est très important d’accorder une attention permanente à son chien, notamment lorsqu’il vieillit. Certains symptômes sont évocateurs d’une maladie nécessitant une consultation chez le vétérinaire. C’est par exemple le cas de l’insuffisance cardiaque. En dehors de cas exceptionnels relevant d’une malformation cardiaque congénitale, cette maladie touche rarement les jeunes chiens mais est très fréquente chez les chiens âgés. Il s’agit d’une maladie évolutive qui doit être prise en charge rapidement. Asymptomatique au début, l’insuffisance cardiaque chez le chien s’accompagne après quelques mois de manifestations inquiétantes comme un essoufflement, une fatigue anormale et une toux suite à un effort, voire une sensation d’étranglement. En été, lorsque les températures sont particulièrement élevées, les symptômes, alors décuplés, doivent alerter.

Autres troubles chez un chien âgé

Plus le chien avance dans l’âge, plus il est exposé aux conséquences du vieillissement, tout comme on le constate d’ailleurs chez tout être vivant. Le chien âgé peut par exemple souffrir de troubles circulatoires, de douleurs articulaires, d’un système immunitaire défaillant, de problèmes dentaires voire bucco-dentaires. La vieillesse est susceptible d’entraîner chez le chien une altération des neurones. Enfin, un chien sénior présente parfois des troubles du comportement. Il peut aussi bouder sa nourriture, être moins enclin à sortir, devenir distant ou agressif, faire de nouveau ses besoins dans la maison comme s’il avait oublié ses acquis.

Il est nécessaire de consulter régulièrement un vétérinaire pour permettre à son chien de bien vieillir. Mais les consultations et les médicaments représentent un budget élevé dès lors que le chien est âgé et malade. Souscrire un contrat d’assurance pour chien est donc indispensable est donc indispensable si l’on souhaite offrir à son chien un suivi médical de qualité.

L’alimentation du chien sénior

Assurer un chien âgé permet de le faire soigner à moindre coût lorsqu’il tombe malade. Mas en parallèle d’une surveillance sanitaire suivie, le maître doit aider son compagnon à vieillir sereinement. Pour ce faire, il est indispensable de donner à son chien âgé une nourriture saine, équilibrée et adaptée à son âge. Comme on le fait pour un chiot en pleine croissance, on se doit d’opter pour des aliments choisis. Un chien sénior manque fréquemment de tonus si l’on n’y prend garde et perd sa motivation. L’alimentation doit donc lui apporter l’énergie nécessaire pour qu’il reste dynamique le plus longtemps possible. Il est tout aussi fondamental qu’elle puisse couvrir tous les besoins en nutriments de l’animal, afin de retarder l’usure inéluctable de son corps et qu’il puisse rester alerte. C’est tout aussi important pour la bonne santé de son cerveau, la beauté de son poil et la qualité de sa peau. Enfin, le maître d’un chien âgé doit protéger son compagnon contre les risques d’obésité.

Protéger son chien sénior grâce à l’assurance pour chien

Les moyennes d’âge qui déterminent la vieillesse d’un chien ne tiennent pas compte des aléas de la vie, et notamment d’un état de santé fragilisé. Nombre de chiens peuvent vivre bien plus vieux que leurs congénères de même race. C’est aussi une question de génétique. Cela étant établi, reste pour leur maître à trouver la compagnie susceptible d’assurer un chien âgé. D’un professionnel à l’autre, les garanties ne sont pas les mêmes. Il est donc judicieux de recourir tout d’abord à un comparateur d’assurance santé animaux de compagnie afin de comparer les différentes formules proposées, les exclusions, l’âge maximum requis pour assurer son chien et les tarifs.

A ce propos, il faut savoir que certains assureurs ne souhaitent pas assurer un chien âgé de plus de 5 ans et que, dans le meilleur des cas, quelques compagnies tolèrent les chiens jusqu’à 8 ans. Il est encore plus difficile d’assurer un chien dont l’âge est au-delà de cette limite. C’est pourquoi il est vivement recommandé de souscrire une assurance santé pour son chien lorsque celui-ci est encore jeune. Quel que soit l’âge de l’animal, le maître doit pouvoir justifier que le chien est bien vacciné. D’autre part, l’animal doit porter une micro-puce ou être tatoué. Il ne doit pas entrer dans les catégories « chien d’attaque », ni « chien de défense, chien de garde ».

Les modalités pour assurer un chien âgé sont les suivantes :

  • Fournir une déclaration de santé : elle peut être établie soit par un vétérinaire, soit par le souscripteur c’est-à-dire le propriétaire du chien. Certains assureurs peuvent exiger que cette déclaration de santé soit exclusivement réalisée par le vétérinaire traitant.
  • Respecter les conclusions du contrat : elles fixent le délai au cours duquel le souscripteur doit retourner à l’assureur le contrat de souscription signé et accompagné des justificatifs exigés.
  • S’acquitter de la cotisation d’assurance : elle varie en fonction de l’âge de l’animal à assurer, de sa race, de la déclaration de santé.

Demander plusieurs devis d’assurance chien âgé est utile pour comparer à la fois les tarifs et les garanties, et s’assurer que la compagnie ne refusera pas d’assurer l’animal.

Vous aimerez lire également:

f038dc539a8f3474fae4bd933a0be64533333