Avoir un chien serait bon pour la santé de nos enfants

Un chien et un enfant
© Pixabay

De nombreuses études scientifiques tendent à prouver qu’avoir un chien influe positivement sur la santé de nos enfants. Mais quels sont précisément ces bienfaits ?

Infographie sur les bienfaits du chien sur la santé de l'enfant

Des bienfaits sur le système respiratoire

Plusieurs études scientifiques ont d’ores et déjà présenté des résultats montrant que la présence d’un chien dans l’environnement de jeunes enfants permettrait de réduire leur risque de développer des infections respiratoires.

En 2012, une étude finlandaise publiée dans la revue américaine Pediatrics a ainsi montré que les bébés vivant auprès d’un chat ou d’un chien qui passent une partie de leur journée à l’extérieur sont 30 % moins enclins à développer des symptômes d’infections respiratoires comme la toux, la fièvre, ou la rhinite. Ces enfants seraient également moitié moins enclins à développer des infections des oreilles.

Une autre étude scientifique présentée au Congrès de l’American Society for Microbiology en 2012 a également montré que les chiens pourraient apporter une protection des enfants vis-à-vis du virus respiratoire syncitial, un virus impliqué dans de nombreuses infections respiratoires infantiles et qui peuvent mener à l’apparition de problème d’asthme.

Dans les deux cas, une partie de l’explication viendrait du fait que les chiens ramènent plus de bactéries dans les maisons. Ces bactéries viennent alors coloniser la flore intestinale de l’enfant, son microbiote, et renforcer au passage son système immunitaire.

Moins d’eczéma allergique au contact des chiens

Vivre avec un chien pourrait aider à réduire le risque de développer de l'eczéma et de l’asthme. C’est l’enseignement de deux études présentées en 2017 à la conférence annuelle de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology.

Selon l’une de ces études, les bébés dont la maman a cohabité avec un chien pendant sa grossesse présentent une diminution de développer un eczéma allergique jusqu’à l’âge de deux ans. Cet effet « protecteur » semble néanmoins diminuer au bout de 10 ans.

Une protection supplémentaire contre le risque d’obésité

En avril 2017, la revue Microbiome a publié les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’université d’Alberta au Canada :  vivre avec un chat ou un chien aurait aussi un effet protecteur pour les bébés contre l’obésité.

Là encore, l’effet protecteur serait dû à des bactéries présentes sur le pelage des animaux domestiques (et en particulier 2 bactéries Ruminococcus et Oscillospira). Présentes dans l’environnement d’un nourrisson dans ses 3 premiers mois, elles permettraient d’enrichir sa flore intestinale, de renforcer son système immunitaire et de faire diminuer le risque de développer des allergies et d’obésité.

Chez les enfants plus âgés, le fait d’avoir un chien à la maison peut aussi l’aider à se dépenser davantage physiquement lors de séances de jeux avec son compagnon, ce qui contribue également à diminuer les risques d’obésité.

Une réduction du stress et de l’anxiété chez les enfants

Selon une étude publiée en 2015 dans la revue médicale Preventive Chronic Disease menée sur 643 enfants pendant 18 mois, la présence d’un chien dans le foyer permettrait de réduire le stress et l'anxiété des enfants.

Un compagnon canin contribuerait à augmenter le niveau d’ocytocine, l’hormone de l’attachement amoureux et de la relation mère enfant, et à faire diminuer celui de cortisol connu pour être « l’hormone du stress ».

On sait également que le fait de caresser un chien ou un chat permet également de faire baisser le rythme cardiaque et à faire diminuer la pression artérielle.

Le chien, un allié pour le développement de l’enfant

Plus généralement, on sait que le fait d’avoir un chien pour un enfant lui permet de percevoir la notion de responsabilité et de s’ouvrir davantage sur le monde extérieur.

Pour l’enfant, le chien fait également souvent office de confident. L’animal lui offre ainsi une véritable sécurité affective.

Ils leur apprennent les « choses de la vie ». Lorsqu’il vit avec un chien, l’enfant observera des choses qui peuvent être difficiles à évoquer ou à enseigner pour les parents, comme l’accouplement ou le deuil causé par la perte d’un animal.

Notez bien que pour que pour profiter sereinement de tous les « bénéfices » qu’un chien apporte sur la santé et le développement de votre enfant, il est impératif de mettre en place quelques règles de vie simples à la maison pour sécuriser la cohabitation de votre enfant et de votre animal.




b7700ebca4c16f5c5f5abba9da31cf89AAAAAAAAAAA