Bien préparer et réussir la rentrée, côté chien

Le blues de la rentrée chez le chien
© Pixabay

La rentrée est synonyme de changement brutal de rythme pour nos chiens qui peuvent avoir du mal à le vivre. Que faire pour l’aider à passer le cap de la rentrée en douceur ? Comment lui faire passer le blues de la rentrée ? Comment le réhabituer à rester seul à la maison ? On vous dit tout…

Comment lui éviter le « blues de la rentrée » ?

La fin des vacances d’été est un moment qui n’est pas toujours facile à vivre pour nos chiens qui -rappelons-le - sont des animaux sensibles aux changements. Et, du changement, à la rentrée, ce n’est pas ce qui manque : finies les promenades à rallonge avec les maîtres, les jeux à n’en plus finir avec les enfants, les nouveaux endroits à découvrir, la présence permanente des maîtres à la maison… Tout le monde retourne travailler et les chiens, quant à eux, se retrouvent seuls à la maison. Vous avouerez que nos toutous ont alors de quoi ressentir le fameux « blues de la rentrée » d’autant plus que, contrairement à leurs maîtres, ils n’ont pas la possibilité de se préparer psychologiquement à ce changement brutal de rythme.

Chez les chiens, ce blues peut alors se manifester par un manque de motivation, des manifestations de joie plus rares et une baisse de l’appétit…

Heureusement, la tristesse de votre chien devrait s’estomper rapidement si vous faites le nécessaire pour lui redonner le moral :

  • Sollicitez-le plus souvent pour jouer et pour des câlins,
  • Au retour de votre travail, proposez-lui une longue promenade dans un endroit où vous n’avez pas l’habitude d’aller voire inconnu pour votre chien,
  • Faites-lui rencontrer des congénères,
  • Proposez-lui des activités comme l’apprentissage de nouveaux tours. Cela permettra de renforcer votre relation et de stimuler intellectuellement votre chien.

En un mot : continuez à passer du temps avec votre chien et proposez-lui des occasions de se dépenser physiquement et intellectuellement. C’est la clé pour rendre votre chien plus heureux !

Si, malgré tous vos efforts, le moral de votre chien reste en berne plus de 15 jours, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Il y a alors des chances pour que votre chien ne souffre pas que d’une simple « déprime saisonnière » mais d’un véritable problème de santé à l’origine d’une tristesse inhabituelle.

Comment le réhabituer à rester seul ?

La rentrée peut aussi favoriser l’apparition d’une anxiété de séparation ou d’un sentiment de frustration chez le chien qui peuvent être à l’origine de comportements gênants tels que des aboiements, des destructions ou des malpropretés quand vous le laissez seul à la maison. Eh oui, il n’est pas facile pour lui de se retrouver seul à la maison après quelques semaines en la présence permanente de ses maîtres.

Pour réhabituer votre chien à rester seul après les vacances :

  • Anticipez autant que possible la rentrée. Quelques jours avant la fin des vacances, commencez à réinstaurer une routine avec votre chien : ne l’emmenez plus systématiquement avec vous dans tous vos déplacements et recommencez à le laisser seul quelques minutes en augmentant progressivement la durée de vos absences. Réduisez également les temps de promenade à vos temps « habituels » (mais attention, jamais moins de 30 minutes par jour) de façon progressive.
  • Avant de partir, proposez un jouet d’occupation de votre chien pour détournez son attention et pour l’empêcher de stresser en votre absence. Il peut s’agir d’un os en cuir, d’un jouet en caoutchouc dur et creux que l’on peut fourrer de friandises (type Kong) ou bien encore d’une corde à nœud enduite de pâtée pour la rendre intéressante aux yeux du chien. Mais attention, ne transformez pas la distribution du jouet en « rituel de départ » pour votre chien. Pour cela, pensez à le lui donner aussi de temps en temps lorsque vous êtes présents à la maison.
  • Veillez toujours à déritualiser vos arrivées et vos départs de la maison et à bien appliquer les règles de vie à la maison comme expliqué en détail dans notre article intitulé « Mon chien ne veut pas rester seul ».




f3f3db25b0a6a16538f88bc428b2bc38tttttttttttt