Le cani VTT

faire du cani vtt avec son chien

Vous souhaitez pratiquer un sport avec votre chien et vous avez opté pour le cani-vtt ?

Vous trouverez ici tous nos conseils pour débuter ce sport canin en toute tranquillité et surtout en toute sécurité !

Tout comme je vous l’avais proposé pour la pratique de la cani-trottinette, je vous propose ici de récapituler toutes les questions que l’on peut/doit se poser avant de débuter un tel sport canin.

Cani-vtt : quels avantages à faire du sport avec son chien ?

Tout d’abord, il est important de savoir quels bienfaits vous pouvez tirer de la pratique d’un sport avec votre chien : que ce soit vous ou pour lui d’ailleurs.

  • Pratiquer le cani-vtt permet de dépenser physiquement et surtout régulièrement votre chien.
  • Pratiquer le cani-vtt permet de renforcer votre relation à travers un moment privilégié.
  • Pratiquer le cani-vtt peut également être une forme de motivation pour se mettre au sport.
  • Pratiquer le cani-vtt permet de renforcer l’obéissance et la coopération de votre chien.

Cani-vtt : comment ça fonctionne ?

Comme pour beaucoup de sports canins de traction, le cani-vtt était initialement pratiqué pour entrainer les chiens de traineaux lors des saisons creuses.

Il s’est ensuite démocratisé pour le plus grand plaisir des maîtres sportifs souhaitant pratiquer une activité physique intense aux côtés de leur chien.

Toutefois, il est important de préciser que le cani-vtt est un vrai sport, qui nécessite donc des entrainements réguliers et donc une préparation et un entretien adapté.

Quels matériels choisir pour faire du cani-vtt ?

Pour débuter la pratique du cani-vtt, rien de plus simple, il vous faut :

  • Un VTT ou un vélo classique si vous ne souhaitez pas particulièrement faire du tout terrain.
  • Un chien : nous verrons par la suite quel type de chien peut pratiquer le cani-vtt.
  • Une barre fixe  qui garantira une sécurité essentielle lors de vos séances de cani-vtt.
  • Une laisse avec amortisseur pour éviter les à-coups et donc protéger votre animal.
  • Un harnais de traction adapté au cani-vtt pour répartir la force de traction de votre chien.

Puis, bien évidemment, optez également pour des protections (gants-casques) vous pour éviter de vous blesser en cas de chute.

Pour le bien-être de votre chien, je vous recommande de lui appliquer une pommade sur les coussinets, avant et après la course par prévention. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre vétérinaire qui saura vous indiquer le produit adapté, notamment en fonction des sols sur lesquels vous pratiquez le cani-vtt avec votre chien.

Les « chaussures » pour chien ne seront pas indispensables, sauf si vous courrez sur des terrains neigeux éventuellement.

Attention ! Ne courrez jamais avec votre chien attaché au collier ! En effet, la traction et les à-coups finiraient par blesser, voire étrangler votre chien. Le collier, c’est pour se balader tranquillement, pour courir (que ce soit de la course à pied, à vélo ou en trottinette par exemple) c’est harnais obligatoire.

D’ailleurs, je vous recommande de n’utiliser le harnais de traction que pour vos activités sportives avec votre chien. N’utilisez pas le même harnais pour les balades « classiques » je dirais, car votre chien ne comprendra pas la nuance et vous tractera comme si vous étiez à vélo.

Cani-vtt : pour quels chiens ?

Pour pratiquer le cani-vtt, il vous faut bien entendu un chien, mais tous les chiens ne seront pas aptes physiquement à tracter leur maître ni à courir sur de longues distances de manière intensive.

Même si certaines petites races sont tout à fait aptes à courir et à fournir un effort physique intense, je pense notamment au Beagle ou encore au Jack Russel qui sont de réelles boules d’énergie, je recommande tout de même de courir avec un chien de gabarit moyen ou grand. Attention toutefois aux chiens de très grand gabarit qui auront davantage de difficultés à fournir un effort intense.

Mais de manière générale, vous pourrez courir avec n’importe quel chien qui aime courir, tout simplement ! Aussi, beaucoup de races initialement sélectionnées pour le travail (chasse, troupeau, traîneau) seront davantage intéressées par cette pratique.

Enfin, lorsque je dit qu’il sera nécessaire d’avoir un chien qui aime courir, si ce n’est pas particulièrement le cas, vous pouvez aussi l’encourager et le motiver à courir. Non pas qu’il faille aller contre la volonté et l’envie d’un chien, mais parfois, un simple petit coup de pouce permet au chien de « se réveiller » et finalement d’apprécier l’activité. Pour se faire, deux techniques :

  • Soit votre simple encouragement verbal « Aller, devant ! Go go go !! » suffira à motiver votre chien. Pour se faire, il est primordial de réellement y croire et d’y mettre une sacré volonté pour que cela « touche » votre chien.
  • Soit vous pouvez également vous aider d’un copain congénère, que votre chien apprécie particulièrement, en le faisant courir devant votre toutou. Cela incitera à votre chien à courir pour tenter de rattraper son copain.

Cani-vtt : à quel âge commencer ?

Je parle bien entendu ici de l’âge du chien, vous l’aurez compris. Lorsque vous songez à pratiquer une activité sportive plus ou moins intense avec votre chien, il est important de respecter la croissance de votre animal avant de commencer.

Ainsi, cela dépendra bien entendu énormément de la race, de la sensibilité mais aussi du développement physique de chaque chien, mais on recommande en général de commencer la traction entre 8 et 12 mois.

Attention toutefois, lors des premières courses, il ne faut pas forcer bien entendu et plutôt courir sur de petites distances au début : pas plus de 3 km. Ensuite, à partir de la première année de votre chien, vous pouvez augmenter progressivement les distances mais aussi l’intensité des courses : 5 km, puis 10, puis 15, etc.

Par ailleurs, en attendant qu’il soit bien développé et prêt pour pratiquer le cani-vtt à vos côtés, rien ne vous empêche de le préparer à cette activité :

  • en le sortant régulièrement,
  • en commençant par un peu de cani-course à pied sans traction par exemple,
  • en lui apprenant les indications qui vous seront utiles lors des courses : stop, droite, gauche, devant, etc.
  • en le socialisant un maximum pour qu’il ne soit pas trop distrait pendant les courses à chaque fois qu’il voit un congénère, etc.

Attention également à bien respecter le rythme de votre chien, qu’il vienne de débuter le cani-vtt ou non, apprenez à observer votre chien et n’attendez pas qu’il soit complètement lessivé avant d’arrêter. Sachez qu’un chien pourra aller jusqu’à épuisement total ! C’est donc à vous d’anticiper et d’arrêter la course lorsque c’est nécessaire.

Je ne pourrai pas vous donner ici de timing précis puisqu’il sera différent selon chaque chien. Mais partez du principe que si votre chien commence à aller moins vite, à ralentir, à sentir à droite à gauche les odeurs ; c’est qu’il est temps d’arrêter complètement ou de faire une petite pause.

Découvrez les activités à pratiquer avec votre chien :




d3650f373f4a8b94c7e5365c0e3d2d223333333333