Cataracte du chien : causes, symptômes et traitements

Due à une opacification du cristallin, la cataracte entraîne des troubles de la vue chez le chien.

Si elle est courante chez le chien âgé, elle peut également survenir chez les jeunes animaux. On fait le point sur cette affection oculaire.



Comprendre la cataracte

L’œil est, entre autres éléments, constitué de :

  • de la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’œil. Elle est chargée de recevoir les images et de les transmettre au cerveau sous forme d’impulsions nerveuses via le nerf optique,
  • du cristallin qui est la lentille chargée de diriger les rayons lumineux sur la rétine. Il se compose d’une capsule extérieure et d’une matrice intérieure toutes deux transparentes.

Lorsque la cataracte apparaît, les protéines de la matrice du cristallin se dénaturent, ce qui entraîne son opacification. Les rayons lumineux ne peuvent alors plus le traverser pour atteindre la rétine. La conséquence de cette perte de transparence du cristallin est une baisse, généralement progressive, de la vision pouvant aller jusqu’à la cécité lorsque le cristallin est devenu totalement opaque.

Les causes de la cataracte chez le chien

L’opacification du cristallin chez le chien peut avoir plusieurs origines : génétique, sénile, métabolique, secondaire à une autre affection oculaire, traumatique ou encore toxique.

La cataracte congénitale

Ce type de cataracte est présent dès la naissance du chien mais peut n’être détecté qu’à partir de la huitième semaine de vie du chiot. Il résulte d’une anomalie dans le développement embryonnaire de l’animal. D’origine génétique, ces cataractes sont souvent accompagnées d’autres malformations de la structure interne de l’œil.

La cataracte héréditaire du chien

Le chien peut présenter un cristallin normal à la naissance et développer une cataracte, génétiquement programmée, dans ses premières années de vie. On parle même dans ce cas de cataracte juvénile car elle peut apparaître dès les 2 ans du chien. Certaines races de chien y sont prédisposées : c’est par exemple le cas du caniche. La cataracte héréditaire du chien touche ses deux yeux mais pas forcément à la même vitesse. Elle peut être associée ou non à d’autres affections héréditaire de l’œil comme l’atrophie progressive de la rétine.

La cataracte liée au vieillissement

Comme chez l’Homme, la cataracte peut survenir chez les individus âgés : on parle alors de cataracte sénile. Elle peut toucher les chiens à partir de l’âge de 8 ans. L’opacification du cristallin, dans ce genre de cataracte, est physiologique. Elle touche les deux yeux et s’installe très progressivement.

La cataracte liée au diabète

Il est courant que les chiens diabétiques, chez qui le métabolisme des glucides est perturbé, développent une cataracte. Ce type de cataracte apparaît brutalement et évolue rapidement. Elle est bilatérale (touche les deux yeux).

Les cataractes secondaires à d’autres affections oculaires

Certaines affections oculaires déjà présentes chez le chien, comme le glaucome, sont des facteurs favorisant la survenue de la cataracte. L’uvéite peut également entraîner l’apparition d’opacités dans le cristallin. Il s’agit d’une inflammation de l’uvée, à savoir des structures centrales de l’œil comprenant l’iris, la choroïde et le corps ciliaire.

La cataracte traumatique

Un choc survenu au niveau d’un œil peut expliquer la survenue d’une cataracte. Dans ce cas particulier, seul l’œil qui a subi le traumatisme est atteint.

La cataracte toxique

Certains produits toxiques et médicaments peuvent être à l’origine d’une cataracte. C’est le cas par exemple du naphtalène, substance que l’on retrouve dans les produits antimites, et la chlorpromazine, une molécule utilisée dans certains médicaments. Une cataracte d’origine toxique est toujours bilatérale : elle touche les deux yeux.

Les symptômes de la cataracte

Du fait de l’opacification du cristallin, la vision du chien atteint de cataracte diminue. Le chien va alors se mettre à se cogner un peu partout sur les obstacles qui jalonnent son trajet. Le fait de ne plus voir correctement peut aussi modifier le comportement du chien qui peut rester prostré et/ou développer une agressivité envers les personnes ou les animaux de son entourage. Ne les voyant plus arriver près de lui, il est alors surpris et anxieux et peut leur répondre par des signes d’agressivité. C’est d’autant plus vrai en cas de cataracte à évolution rapide.

Chez les chiens atteints de cataracte sénile, où l’évolution est très progressive, la perte de la vue est compensée progressivement par ses autres sens. Le chien âgé atteint de cataracte évoluera à l’aise dans son environnement habituel. Certes, il éprouvera davantage de difficultés dans un endroit qu’il ne connaît pas mais vit, en règle générale, plutôt mieux ce « handicap » qu’un jeune chien dont la perte de vision est plus subite.

Le premier signe visible de la cataracte est un reflet bleuté dans l’œil, perceptible par le propriétaire du chien. Au stade le plus avancé, la pupille du chien apparaît complètement blanche, signe que le cristallin est devenu complètement opaque.

Les traitements de la cataracte

Même s’il est impossible de rendre à nouveau transparent un cristallin devenu opaque, il existe des traitements de la cataracte.

Dans le cas de la cataracte sénile en cours d’évolution, il existe des traitements médicamenteux ou des compléments alimentaires dont l’objectif est de ralentir le vieillissement du cristallin. Ces traitements ne font que retarder la perte de vision totale du chien qui est inéluctable.

Seule une intervention chirurgicale permet de rétablir une vision correcte chez un animal atteint de cataracte. Ce type d’opération est néanmoins contre-indiqué chez les animaux âgés, donc en traitement d’une cataracte sénile, en raison du risque anesthésique qu’elle fait encourir à l’animal âgé et des fréquentes complications post-opératoires. Elle est en revanche plus couramment pratiquée chez des animaux jeunes, atteints de cataractes héréditaires ou liées à un diabète. Elle consiste à remplacer le cristallin cataracté par un implant après vérification, par le vétérinaire spécialisé, que la cataracte est bien la seule affection à l’origine de la perte de vision de l’animal et qu’il n’y a pas de contre-indications.

Une opération chirurgicale est très coûteuse – entre 800 et 1500€ par œil – et sous-entend des soins post-opératoires relativement longs, consistant en l’instillation de collyre dans les yeux opérés pendant 2 mois et en contrôles réguliers chez le vétérinaire.

5440824328abe827f16f67614733649f333333333333