Les cheylétielles sont des acariens responsables d’une maladie de peau qui peut provoquer des démangeaisons et la formation de pellicules chez le chien : la cheylétiellose.

Les cheylétielles, des acariens histophages

Les cheylétielles sont des acariens qui vivent à la surface de la peau du chien et qui creusent des galeries dans son épiderme.

Appartenant au genre Cheyletiella et à l’espèce yasguri chez le chien, il s’agit de très petits acariens de quelques centaines de micromètres mais néanmoins visibles à l’œil nu sous forme d’une petite pellicule blanche qui se déplace. Pour cette raison, les anglosaxons les qualifient de « squames marcheurs ».

Les œufs de ces acariens ont un aspect caractéristique car ils sont accrochés aux poils de l’animal à l’aide de filaments très fins, sécrétés par la femelle.

Tout le cycle de vie de l’acarien se déroule sur l’hôte mais il est néanmoins capable de survivre plusieurs semaines dans le milieu extérieur et de contaminer de cette façon l’environnement du chien.

L’acarien est histophage : il se nourrit surtout de débris cutanés mais peut également mordre la peau pour ingérer du sang et de la lymphe.

Les symptômes de la cheylétiellose chez le chien

La cheylétiellose est la dermatose qui résulte de l’infestation par les cheylétielles.

Elle se manifeste surtout chez les jeunes chiens qui se sont contaminés mutuellement en refuge, en chenil ou à l’élevage. Les chiens adultes développent quant à eux plus rarement la dermatose bien qu’ils puissent être porteurs des acariens sur leur peau.

Les principaux signes de la dermatose sont un prurit (démangeaisons) plus ou moins important accompagné de la présence de nombreuses squames, des pellicules localisées surtout sur le dos et la croupe de l’animal.

Attention !

La cheylétiellose est une zoonose, c’est-à-dire une maladie qui peut se transmettre du chien à l’Homme. Le plus souvent, ce sont les acariens présents sur la peau du chien qui passent sur l’Homme directement par contact avec un chien infesté. Les symptômes sont généralement des boutons avec des petites croûtes qui démangent énormément qui apparaissent sur les parties du corps qui ont pu être en contact avec l’animal : les bras, les cuisses, la poitrine…Comme les acariens ne sont pas capables de se reproduire sur l’Homme, ils finissent par mourir au bout de quelques jours. C’est généralement le traitement du chien qui permet de faire disparaître les lésions cutanées chez ses propriétaires.

Diagnostic de la cheylétiellose

Le diagnostic de la cheylétiellose du chien se fait au cours d’une consultation dermatologique chez le vétérinaire. Le vétérinaire pratiquera un scotch test pour confirmer la présence de cheylétielles sur la peau du chien. Pour ce faire, il apposera un petit morceau de ruban adhésif sur les poils de l’animal pour recueillir d’éventuels acariens afin de pouvoir les identifier ensuite à la loupe ou au microscope.

Traitement de la cheylétiellose chez le chien

Traiter le chien infesté par des antiparasitaire

A l’heure actuelle, il n’existe aucun produit antiparasitaire qui possède une Autorisation de Mise sur le Marché spécifique pour lutter contre les cheylétielles. Mais heureusement, il existe des produits contre les puces, les tiques ou d’autres acariens qui sont aussi efficaces contre les cheylétielles et que seul un vétérinaire pourra vous conseiller.

Ces produits sont disponibles sous forme de comprimés, de sprays, de solutions liquides ou de pipettes disponibles sur ordonnance ou en vente libre. Ils agissent soit en surface soit de façon systémique, c’est-à-dire en passant dans l’organisme du chien. Toujours sur le conseil de votre vétérinaire, le traitement du chien devra se prolonger entre 3 et 8 semaines, le temps que tous les œufs présents sur le chien se soient transformés en acariens adultes (car c’est seulement une fois devenus adultes que les acariens sont tués par le produit antiparasitaire).

Pendant toute la durée du traitement, il faudra éviter tout contact direct de votre peau avec votre animal.

Traiter les autres animaux de la maison

Tous les animaux présents dans l’environnement du chien infesté devront également être traités : qu’il s’agisse d’un autre chien, d’un lapin ou d’un chat et cela, même s’ils ne présentent aucun symptôme. Mais attention, pour ce faire, il faudra utiliser des traitements antiparasitaires adaptés car certains traitements antiparasitaires du chien sont mortels pour le chat ou le lapin. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire.

Traiter l’environnement

Traiter les animaux ne suffira pas à se débarrasser des acariens. En parallèle, il faudra également traiter votre domicile (coussin, panier, canapé… en contact direct avec le chien) 1 fois par semaine pendant 6 à 8 semaines pour se débarrasser des acariens qui peuvent y survivre pendant ce laps de temps et susceptibles de recontaminer le chien. Les produits de traitement se présentent sous forme de fumigène ou en aérosol. C’est également votre vétérinaire qui vous les conseillera.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation