Mon chien a mangé de la mort aux rats

Mort aux rats
© image d'illustration Pixabay

Les appâts contre les souris et les rats sont très attirants pour le chien et sont donc malheureusement responsables de nombreux cas d’intoxications chaque année. Comment reconnaître un empoisonnement aux raticides chez son chien et comment réagir si son animal a avalé ce type de produits ?

La mort aux rats : une appellation commune à une grande variété de produits

La mort aux rats se présente sous des formes variées : céréales enrobées, blocs qui ressemblent à s’y méprendre à des friandises industrielles pour chien, granulés ou bien encore sous forme de pâte.

Hélas, la variété ne se trouve pas que dans la présentation du poison mais également dans sa composition. En Europe, il y a deux sortes de toxiques autorisés dans les produits souricides et raticides :

  • les anticoagulants anti-vitamine K, qui regroupent eux-mêmes une grande variété de substances parmi le coumafène (ou warfarin), le coumatétralyl, la chlorophacinone, la bromadiolone, le difénacoum, le brodifacoum, la diféthialone et le flocoumafène. Les anticoagulants empêchent la coagulation du sang en inhibant l'action de la vitamine K. Ces produits entraînent donc la mort des rongeurs par des hémorragies massives. Les produits anti-coagulants sont les plus répandus.
  • le chloralose, utilisé le plus souvent comme souricide. C’est un dépresseur du système nerveux central qui a une action somnifère à faible dose et mortelle à plus forte dose.

Quelles sont les doses de mort aux rats toxiques chez le chien ?

La dose mortelle de mort aux rats dépend bien évidemment de la nature des substances qui composent le produit. Mais, quelle que soit leur nature, des signes d’intoxication peuvent survenir chez le chien dès l’ingestion de quelques grammes d’appâts. Il est donc nécessaire de faire appel à votre vétérinaire ou à un centre anti-poison vétérinaire quelle que soit la quantité de poison ingérée par le chien même si celle-ci vous paraît faible.

Quels sont les signes d’une intoxication à la mort aux rats chez le chien ?

Les signes d’intoxication dépendent de la nature du rodonticide avalé par le chien.

En cas d’ingestion de mort aux rats à base d’anticoagulants, les premiers symptômes de l’intoxication ne surviennent qu’après 48 heures et se développent dans les 3 à 8 jours suivant l’ingestion. Les premiers signes sont une baisse d’appétit, de la faiblesse et parfois une toux qui disparaît ensuite. Ensuite, des signes liés aux hémorragies apparaissent. Il peut s’agir de saignements de nez, de présence de sang dans les selles ou de sang dans les urines, d’épanchement de sang dans une articulation (boiterie), d’anémie qui se traduit par une pâleur des muqueuses, de difficultés respiratoires et de convulsions.

En l’absence de traitement, l’intoxication provoque de graves hémorragies internes et évolue vers le coma suivi de la mort de l’animal.

En cas d’ingestion de produit à base de chloralose, les signes cliniques apparaissent beaucoup plus rapidement : dans l’heure qui suit l’ingestion. Le chien peut présenter une hypothermie (baisse de la température interne du corps) ou plus rarement une hyperthermie, des tremblements, des convulsions, une salivation excessive, une exacerbation de la sensibilité des sens appelée hyperesthésie et des difficultés de coordination des mouvements lors des déplacements.

Mon chien a mangé de la mort aux rats : que faire ?

Si votre chien a avalé accidentellement de la mort aux rats ou si vous pensez qu’il a été victime d’un acte malveillant, conduisez votre chien dans la clinique vétérinaire la plus proche et cela quelle que soit la quantité ingérée et quelle que soit la nature du raticide avalé. N’essayez en aucun cas de faire vomir le chien et de lui donner quelque chose à manger ou à boire de votre propre initiative.

Si vous le pouvez, apportez l’emballage du produit ingéré au vétérinaire afin qu’il puisse adapter le traitement à sa nature. Si vous êtes dans l’impossibilité de joindre un vétérinaire, contactez un centre anti poison vétérinaire.

Si l’animal est conduit chez le vétérinaire très rapidement après l’ingestion, ce dernier pourra pratiquer une décontamination digestive afin d’éliminer le maximum de toxique de l’organisme de l’animal.

En cas d’intoxication aux produits anti-coagulants, le vétérinaire pourra mettre en place un traitement spécifique de l’intoxication en administrant de la vitamine K à l’animal. Cet antidote n’est cependant efficace que lorsque l’animal présente déjà des symptômes d’intoxication. Son administration devra être prolongée pendant de 2 à 5 semaines.

En cas d’intoxication au chloralose, il n’existe pas d’antidote spécifique mais le vétérinaire s’attachera à traiter les symptômes de l’intoxication. L’animal devra impérativement être réchauffé pour limiter l’hypothermie qui, en l’absence de traitement, peut être fatale à l’animal.

Plus l’intoxication est prise en charge rapidement par un vétérinaire, plus les chances de survivre seront bonnes pour l’animal.




7d41c70d39cde22da12931db704f6373000000000000000000