Votre chien a la truffe qui se dépigmente ? Ce symptôme peut être l’un des signes de maladies bénignes comme de maladies bien plus sérieuses. Oui, mais lesquelles ?

Décoloration de la truffe : de nombreuses causes possibles

Pourquoi votre chien a-t-il la truffe qui se décolore ? Il existe en réalité de nombreuses maladies qui peuvent expliquer ce symptôme. Elles peuvent être totalement bénignes comme beaucoup plus graves et présenter des tableaux cliniques très variés.

Ainsi, la dépigmentation peut :

  • ne concerner que la truffe ou s’étendre à d’autres zones du corps de l’animal,
  • être accompagnée d’autres lésions de la truffe comme des ulcérations, des érosions, des épaississements de la peau ou bien encore d’autres symptômes généraux…

Pour expliquer des dépigmentations de la truffe, on distingue maladies d’origine génétiques, des maladies idiopathiques (sans cause réellement identifiée) mais aussi des maladies d’origines immunologiques, fongiques, parasitaires, tumorales ou bien encore physiques…

Les décolorations de la truffe d’origine génétique

L’albinisme

L’albinisme est un trouble de la pigmentation d’origine génétique qui se traduit par une incapacité des mélanocytes à produire la mélanine, ce pigment biologique responsable de la coloration de la peau, des poils et des yeux du chien. Il existe ainsi différentes formes d’albinismes qui peuvent être à l’origine d’une décoloration de la truffe du chien et pour lesquelles aucun traitement n’existe :

  • L’albinisme oculo-cutané

L’albinisme oculo-cutané du chien touche à la fois son épiderme, ses poils ainsi que les parties pigmentées de ses yeux (iris et rétine). Il peut dans certains cas s’accompagner de troubles oculaires graves.

  • Le piébaldisme

Le piébaldisme est un albinisme partiel qui se caractérise par la présence d’une ou plusieurs taches dépigmentées sur le corps de l’animal. Ces taches peuvent être localisées au niveau de la truffe. Il touche plus souvent le Dalmatien.

  • Le syndrome de Waardenburg-Klein

Rapporté chez le Bull Terrier, le Colley, le Dalmatien et le Sealyham Terrier, ce syndrome correspond à variété d’albinisme partiel qui touche la peau, l’iris et qui entraîne une surdité de l’animal plus ou moins complète.

Le vitiligo

Le vitiligo se caractérise par la présence de zones décolorées bien circonscrites sur la peau du chien qui apparaissent souvent de façon progressive. Cette anomalie, bien qu’elle soit d’origine génétique, n’est pas présente à la naissance de l’animal et commence à se manifester généralement entre l’âge de 1 et 3 ans. Le vitiligo touche souvent la truffe mais peut aussi concerner les lèvres, l’intérieur de la gueule du chien, ses coussinets, ses griffes ou sa peau. Il n’existe aucun traitement pour cette affection qui est sans gravité et qui ne fait aucunement souffrir le chien car elle ne s’accompagne pas de lésions sur la peau (la peau est décolorée mais normale). Le Dobermann, le Berger Belge, le Berger Allemand, le Bobtail, le Terre Neuve ainsi que le Rottweiler sont des races qui semblent prédisposées au vitiligo.

vitiligo localisé à la truffe chez un labrador

Un labrador atteint d’un vitiligo localisé à la truffe. *

Les décolorations de la truffe d’origine immunologique

Il existe plusieurs affections auto-immunes qui peuvent être à l’origine d’une décoloration de la truffe du chien. Ces maladies surviennent lorsque le système immunitaire du chien s’attaque aux propres cellules de son organisme pour les détruire. C’est le cas du lupus, du pemphigus ou bien encore du syndrome uvéo-cutané.

Le traitement de ces maladies repose principalement sur l’administration de médicaments immunosuppresseurs.

Les lupus à expression cutanée

Le lupus est une maladie chronique auto-immune, qui survient lorsque le système immunitaire du chien s’attaque aux propres cellules de son organisme pour les détruire. Le lupus peut être purement cutané ou systémique et toucher de nombreuses parties du corps dont sa peau.

Il existe diverses variétés de lupus plus ou moins graves dans lesquels on peut observer une décoloration de la truffe. Parmi ces variétés de lupus, le lupus érythémateux « discoïde » ne touche que la peau du chien alors que le lupus érythémateux disséminé, plus grave, touche son organisme tout entier. Outre la décoloration de la truffe, ces affections s’accompagnent généralement d’autres lésions de la truffe (croûtes, ulcérations….) et d’autres symptômes dermatologiques ou généraux dans le cas du lupus érythémateux disséminé.

Le traitement repose principalement sur l’administration de médicaments immunosuppresseurs par voie locale ou générale.

lupus cutané chez le chien
Dans le cas d’un lupus érythémateux discoïde, la dépigmentation de la truffe s’accompagne d’autres lésions comme des croûtes et des ulcérations de la truffe. *

Les pemphigus superficiels

Les pemphigus superficiels, foliacés ou érythémateux, sont des affections qui peuvent être à l’origine d’une décoloration de la truffe. Elles se caractérisent également par la formation de pustules, de vésicules et de bulles suivie d’autres lésions comme des croûtes ou des érosions le plus souvent sur la face de l’animal.

pemphigus chez le chien
La truffe d’un chien atteint de pemphigus folliacé. *

Le syndrome uvéo-cutané

Dans le syndrome uvéo-cutané, ce sont les cellules responsables de la fabrication de la mélanine (pigment biologique responsable de la couleur de la peau, des poils et des yeux) qui sont la cible du système immunitaire. Il en résulte des lésions qui touchent :

  • La peau : dépigmentation de la peau et des poils en particulier au niveau de la face du chien, des ses coussinets ou de ses zones génitales, suivie d’un érythème (la peau dépigmentées devient rouge), d’ulcérations et de la formation de croûtes. Le tout peut s’accompagner de démangeaisons.
  • Les yeux : uvéite qui touche les deux yeux évoluant vers un détachement de la rétine puis un glaucome.

Le syndrome uvéo-cutané du chien
La truffe d’un chien atteint du syndrome uvéo-cutané. *

Ce syndrome est observé plus fréquemment chez certaines races de chien comme le Malamute, Le Husky, le Samoyède, l’Akita Inu et le Chow-Chow.

Les décolorations d’origine parasitaire

Des champignons comme Aspergillus fumigatus peuvent infecter les muqueuses nasales du chien et être à l’origine de dépigmentations de la truffe et d’autres lésions comme des érosions et des croûtes. Le traitement repose sur l’administration d’antifongiques.

Truffe d'un chien atteint d'aspergillose
La truffe d’un chien atteint d’aspergillose. (Courtesy Kyle Mathews, North Carolina State University, Raleigh, NC ) *

La leishmaniose, maladie infectieuse provoquée par le protozoaire Leishmania spp, peut également avoir comme symptôme une dépigmentation nasale associée à des lésions de la truffe.

Les décolorations d’origine tumorale

Les décolorations de la truffe peuvent également avoir pour origine une tumeur. Parmi ces tumeurs, on compte par exemple le mycosis fongoïde, autrement connu sous le nom de lymphome cutané. Il s’agit d’une tumeur rare de la peau du chien qui peut se manifester par une dépigmentation de la truffe entre autres lésions cutanées. La chimiothérapie est un traitement envisageable mais le pronostic d’un chien atteint par ce type d’affection est plutôt sombre.

Les décolorations d’origine physique

Tout traumatisme, gelures ou même brûlures survenus au niveau de la truffe de l’animal peuvent occasionner une décoloration de cette dernière.

Les décolorations idiopathiques

Sans que l’on sache véritablement pour quelle raison, il arrive que des zones décolorées apparaissent sur la truffe, les lèvres ou les paupières de certains chiens. Ces lésions sont généralement saisonnières et apparaissent l’hiver pour disparaître en été. C’est ce caractère saisonnier qui a donné le nom de « snow nose » (littéralement “nez des neiges”) à cette affection. Elle touche surtout les chiens nordiques et les Retrievers et ne présente aucune gravité. Aucun traitement n’est recommandé car cette affection n’entraîne que des désagréments d’ordre esthétique.

Mon chien a la truffe décolorée : que faire ?

Si votre chien a la truffe qui se décolore, il faut impérativement aller voir votre vétérinaire pour une consultation dermatologique spécialisée. Selon la cause de la dépigmentation identifiée, le vétérinaire pourra alors choisir de mettre en place un traitement ad hoc.

Sachez également que la plupart des décolorations de la truffe entraînent une plus grande sensibilité de la peau au soleil. En été, il faudra donc penser à la protéger pour éviter les coups de soleil en appliquant des écrans solaires de préférence sous forme de gel pour en accélérer la pénétration et éviter son élimination par léchage.

* Crédit photos: avec l’aimable autorisation de veteriankey.com




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation