Comment s’occuper d’un chien aveugle ?

s'occuper d'un chien aveugle

Tout comme les humains, certains chiens ne sont pas épargnés par des cécités visuelles.

Que ce soit dû à l’âge ou à une maladie, que le handicap visuel soit de naissance ou survenu de manière brutale, voici tous nos conseils pour bien s’occuper d’un chien aveugle.

Dès lors qu’un chien perd ses facultés visuelles, cela ne signifie pas que sa belle vie s’échappe au même titre que sa vue ! Au contraire, sa forte capacité d’adaptation et tous les moyens que vous mettrez en œuvre pour lui faciliter la vie lui permettront de vivre sereinement, malgré son handicap.

Pourquoi un chien devient-il aveugle ?

Voici les causes les plus fréquemment rencontrées de la cécité visuelle partielle ou totale chez le chien :

  • Cause n°1 : La cataracte (perte de transparence du cristallin).
  • Cause n°2 : Le glaucome (augmentation de la pression intra-oculaire qui écrase le nerf optique et qui engendre une coupure de liaison entre le cerveau et l’œil).
  • Cause n°3 : L’uvéite (infection de l’uvée, qui est une membrane intermédiaire entre la cornée et le cristallin).
  • Cause n°4 : La luxation du cristallin.
  • Cause n°5 : Une atteinte de la rétine (décollement ou atrophie. La conséquence : les informations ne parviennent plus au cerveau).
  • Cause n°6 : L’opacité cornéenne.

Comment reconnaitre qu’un chien est aveugle ?

Si vous notez un changement comportemental chez votre chien, qu’il soit soudain ou progressif, il faut toujours se demander pourquoi. Le changement d’un comportement sans raison apparente n’est pas jamais bon signe.

Un chien qui commence à avoir des difficultés visuelles se montrera davantage sensible et cela pour se traduire par des grognements, des agressivités ou des sursauts lorsque vous le touchez ou que vous vous approchez près de lui.

Cela peut également se traduire par le fait que votre chien se cogne un peu à droite à gauche, même dans des lieux où il avait l’habitude d’évoluer.

Bien entendu, cela peut se remarquer visuellement (sans mauvais jeu de mot) tout simplement par le changement de couleur de l’œil de votre chien. On observera alors un œil avec comme un léger film qui le recouvre, voire un œil complètement blanc.

Cependant, parfois, on ne remarque que très tard la cécité visuelle de son chien, tout simplement parce qu’il n’a perdu la vue que d’un œil par exemple, ou parce que la perte de vue s’est faite tellement progressivement qu’il a su s’adapter au fur et à mesure.

Mais de manière générale, un chien qui perd la vue, de manière partielle ou totale, sera un chien désorienté, parfois même complètement déboussolé… Mais rassurez-vous, cela ne dure pas très longtemps.

Transition chien voyant > chien non voyant : comment ça se passe ?

Tout d’abord, sachez qu’un chien qui perd la vue n’est pas un chien qui se cognera sans cesse ! Certes il sera peut-être un peu plus maladroit qu’auparavant, surtout au début, certes vous devrez faire davantage attention lorsqu’il évoluera dans des milieux nouveaux, mais votre chien a de grandes capacités d’adaptation.

Lorsque l’on perd un sens, tous les autres sont décuplés ! Et étant donné que le sens premier développé par le chien est son odorat et que son sens de la vue n’est pas le plus important, la perte visuelle ne sera pas si catastrophique que l’on pourrait croire pour lui. Ainsi, votre chien utilisera davantage son odorat, encore plus qu’habituellement !

Attention toutefois, nous l’avons évoqué, un chien qui commence à perdre la vue pourrait se montrer méfiant, craintif voire agressif lors des contacts. Voici donc tous nos meilleurs conseils pour avoir la bonne attitude et proposer les conditions de vie les plus adaptées à votre toutou.

Nos conseils pour s’occuper d’un chien aveugle

Conseil n°1 : ne mettez pas votre chien dans une bulle ! Prenez quelques précautions, certes, mais il peut tout à fait continuer à vivre sa vie de chien ! Au contraire, il aura toujours besoin, avec ou sans la vue, de se dépenser physiquement, mentalement et de manière olfactive.

Conseil n°2 : essayez de garder un environnement serein et fiable pour votre chien. En clair : rangez les objets potentiellement dangereux pour lui et ne changez pas l’emplacement des meubles du salon tous les quatre matins par exemple… Tout cela dans le but de maintenir les repères que se sera fixés votre chien.

Conseil n°3 : comme nous l’évoquions, les sens qui fonctionnent seront décuplés : l’ouïe et l’odorat surtout, mais le toucher également. De fait, votre chien sera très certainement beaucoup plus sensible aux bruits et contacts. Soyez donc toujours vigilant et prévenez votre chien de votre arrivée, de manière douce, sans crier ni prendre contact soudainement.

Conseil n°4 : préférez toujours appeler votre chien aveugle pour qu’il vienne à vous afin de ne pas risquer une agression suite à un contact que le chien n’aurait pas anticipé.

Conseil n°5 : laissez toujours votre chien vous sentir avant d’initier un contact physique. Cela lui permettra de décider si, oui ou non, il souhaite entrer en contact avec vous.

Conseil n°6 : lors des grandes balades, préférez toujours tenir votre chien en laisse (ou en longe pour une semi-liberté), surtout dans les environnements nouveaux ou trop stimulants pour votre toutou.

Conseil n°7 : vous pourrez toutefois lâcher votre chien, si ce dernier a un très bon rappel et surtout s’il n’y a pas de dangers aux alentours (voitures, risques de chutes, etc.)

Pour conclure, ce que vous devez retenir c’est qu’un chien aveugle est, certes, un chien handicapé, mais que son intelligence et son incroyable faculté d’adaptation lui permettront de vivre bien plus sereinement sa vie que ce que vous croyez ! Parfois, on ne remarque même pas l’handicap d’un chien tellement il parvient à s’adapter et à compenser avec d’autres capacités physiques et/ou sensorielles.




495d10818d483bd6ba7665ae80e138baiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii