Mon chien boit beaucoup

Un chien qui boit beaucoup
© image d'illustration Pixabay

Un chien qui boit beaucoup, c’est souvent le symptôme d’une affection qu’il faut prendre en sérieux. Mais, à partir de quelle quantité d’eau bue, considère-t-on que c’est « trop » ? Et quelles sont les pathologies qui provoquent cette soif intense ? Comment faire pour y remédier ?

« Beaucoup », qu’est-ce-que ça veut dire ? »

Un chien augmente sa consommation d’eau lorsqu’il éprouve de la soif. C’est d’ailleurs tout à fait normal qu’un chien ingère davantage d’eau dans certaines circonstances : lorsqu’il fait chaud, lorsque l’animal a fait de l’exercice, lorsqu’il passe d’une alimentation humide (pâtées ou ration ménagère) à une alimentation sèche (croquettes) ou lorsque le chien a mangé un aliment trop salé.

Mais, lorsqu’un chien boit beaucoup et que la raison de cette soif intense ne vous paraît pas évidente, il faut alors l’envisager comme le symptôme d’une maladie. Ce symptôme est alors appelé la polyuro-polydipsie. Il signifie « uriner beaucoup et boire beaucoup ». Il est d'ailleurs courant qu’un chien qui boit "trop" rencontre des problèmes de propreté : le chien ne peut pas se retenir pour uriner davantage s’il n’a pas l’occasion de sortir plus fréquemment. Il ne faut cependant pas chercher à rationner le chien en eau.

On considère que la consommation d’eau est anormale et donc qu’il a polydipsie quand le chien boit plus de 90ml d’eau par jour et par kg de poids corporel.

Les causes possibles de la polydipsie du chien

Des médicaments

Certains médicaments diurétiques, corticoïdes ou progestatifs ont pour effet secondaire ou indésirable de faire augmenter la prise de boisson. Il faut alors en parler à son vétérinaire qui, lui seul, pourra juger de l’opportunité d’ajuster ou de changer le traitement.

Une diarrhée

Une diarrhée peut également pousser le chien à boire beaucoup plus car elle entraîne une perte hydrique importante par les selles. L’organisme du chien cherche alors naturellement à récupérer l’eau qui lui fait défaut.

Des maladies organiques et des troubles psychiques

De nombreuses maladies peuvent avoir pour symptôme une augmentation de la consommation d’eau parmi :

  • Un diabète insipide. Les autres symptômes sont notamment des troubles neurologiques, des envies d’uriner qui surviennent la nuit,
  • Un diabète sucré : cette maladie métabolique provoque également polyphagie (le chien mange plus), prise de poids ou amaigrissement et cataracte,
  • Une insuffisance rénale chronique qui provoque également un amaigrissement, des problèmes de diarrhée, des vomissements,
  • Une infection de l’utérus appelée pyomètre. Elle provoque en plus de la polyuro-polydipsie des écoulements vulvaires purulents, de la fièvre et des douleurs abdominales,
  • Une pyélonéphrite. Cette infection urinaire qui a atteint les reins se caractérise également par de la fièvre, des douleurs abdominales, de la présence de sang dans les urines et quand elle est chronique, un amaigrissement,
  • Une maladie de Cushing. Les autres symptômes sont une prise de poids, une polyphagie, un affinement de la peau et la présence de points noirs (comédons) sur celle-ci, une perte des poils et un ventre distendu,
  • Une insuffisance hépatique qui provoque aussi vomissements, amaigrissement, diarrhées, jaunisse, œdèmes…,
  • Une hypercalcémie ou une hypokaliémie,
  • Un trouble du comportement que l’on appelle la potomanie.

L’augmentation de la prise de boisson peut également être le signe de douleurs, d’anxiété ou de lésions neurologiques chez le chien.

Que faire si mon chien boit beaucoup ?

Si votre chien beaucoup, la seule chose à faire est de consulter un vétérinaire afin qu’il identifie la cause de ce besoin ressenti par votre chien et y rémédie.

N’hésitez pas à mesurer la consommation d’eau quotidienne de votre chien afin de pouvoir la communiquer à votre vétérinaire lors de la consultation.




0121285ea07bfb02fdf56d545b0603eb))))))))))))))))))))))))))))))))