Avoir un chien calme en voiture

chien calme en voiture

Votre chien est stressé, agité en voiture, il aboie, bave, fait ses besoins lors de vos trajets ? Comment faire ?

Voyons ensemble les meilleurs conseils pour parvenir à faire de vos voyages en voiture un réel plaisir pour votre chien, ou, à défaut, un événement complètement neutre.

Mon chien a peur en voiture : pourquoi ?

La peur est une émotion que l’on pourrait qualifier d’incontrôlable. On va bien entendu pouvoir travailler sur l’acceptation, la désensibilisation et enfin l’habituation, mais ce n’est pas une mince affaire et cela demande patience et bienveillance envers un animal parfois même phobique.

Je ne peux pas certifier que tous les chiens, grâce aux 10 conseils qui vont suivre, pourront vivre sereinement les trajets en voiture, car tous les chiens n’ont pas le même degré de tolérance, n’ont pas les mêmes capacités à s’adapter et n’ont surtout pas le même passé, les mêmes expériences. S’il y a eu traumatisme (accident de voiture par exemple), il est sûr que le travail sera bien plus long et bien plus délicat.

Je vous conseille, d’ailleurs, si votre chien a eu un lourd passif avec la voiture, de vous diriger vers un professionnel qui pourra vous accompagner tout au long du processus de réadaptation de votre chien à ce moyen de transport.

Par ailleurs, cela dépendra aussi de l’âge de votre chien. Si vous avez un chien de moins d’un an, tout est encore possible. En revanche, si votre chien est déjà adulte, le travail sera plus compliqué… pas impossible, mais plus complexe. Tout comme pour nous, Humains : un adulte d’une cinquantaine d’années aura à coup sûr davantage de difficultés à suivre et surtout intégrer un cours magistral entouré d’une centaine d’étudiants à l’université qu’un jeune de dix huit ans par exemple.

10 conseils pour avoir un chien calme en voiture

Conseil n°1 : avant toute chose, vous devez impérativement sécuriser les conditions de transport que vous proposez à votre animal, et c’est d’ailleurs même une obligation légale ! Votre chien doit être en sécurité à bord de votre véhicule, et pour ce faire, vous avez trois solutions, votre chien doit être : soit dans une caisse de transport, soit attaché avec un harnais relié à une ceinture, soit dans le coffre avec des grilles ou filets de séparation du reste de la voiture.

Sachez que cela est très important, que ce soit pour la sécurité de votre chien et également pour la votre. En effet, le chien peut facilement devenir un projectile en cas de freinage d’urgence, selon son gabarit bien entendu, il peut se retrouver très facilement projeté à l’avant contre le pare-brise. Par ailleurs, si malheureusement vous êtes victime d’un accident et que vous êtes inconscient lors de l’intervention des secours, si le chien est en liberté totale dans la voiture, ils ne pourront pas intervenir correctement par peur des réactions de votre chien. Soyez donc très vigilant ! Ça n’arrive qu’aux autres jusqu’au jour où…

Conseil n°2 : ne donnez pas à manger à votre chien avant un trajet, qu’il soit court ou long, il suffit de quelques virages et d’une légère anxiété pour que votre chien rende tout son repas. Et l’action de vomir est très anxiogène pour les chiens, alors autant leur épargner cela.

Conseil n°3 : si à l’arrivée, votre chien a fait ses besoins ou a énormément bavé dans la voiture (= signe d’une anxiété prononcée), ne nettoyez pas de suite, attendez que votre chien descende de la voiture et qu’il se détende un peu. Pourquoi ? Et bien parce que si vous le nettoyez de suite, il aura tendance à considérer cela comme une caresse, une récompense. Et n’oubliez pas, on ne récompense jamais un chien qui a peur, au risque de le valider et de l’encourager dans ce comportement engendré par le stress.

En clair (et pour être très précise), lorsqu’on caresse un chien qui a peur, on ne renforce pas vraiment la peur du chien, on renforce plutôt les comportements engendrés par la peur : l’aboiement, le retrait social, les signaux tels que les oreilles baissées, la queue entre les pattes, etc. Je préférais le préciser parce qu’il est vrai que je dis souvent qu’il ne faut pas caresser un chien qui a peur au risque de renforcer cela, et souvent cette tournure de phrase a été mal interprétée. En effet, c’est bien entendu les comportements liés à la peur que l’on renforce et non la peur en elle même qui est une émotion que l’on ne peut valider ou renforcer.

Conseil n°4 : créez chez votre chien l’association suivante : monter et rester dans la voiture = « c’est super chouette, j’ai une friandise, ou une caresse, ou un mot gentil ». Même à l’arrêt, votre chien doit se sentir bien dans votre voiture. Donc n’hésitez pas à faire des petits exercices/jeux sur le fait de monter et descendre du coffre par exemple. Et puis, petit à petit, laissez votre chien dans le coffre fermé, puis ensuite démarrez le moteur, puis éteignez-le, puis redémarrez et cette fois ci avancez un peu, etc. Mais attention ! Toutes ces petites étapes doivent se faire progressivement et vous devez toujours les terminer sur une touche positive, jamais sur un échec ! Si vous voyez que votre chien n’arrive vraiment pas à surmonter sa peur lorsque vous démarrez par exemple, n’insistez pas et revenez à une étape précédente, renforcez-la et soyez patient, ça viendra.

Conseil n°5 : habituez positivement votre chien à la voiture, en faisant de courts trajets, parfois juste de quelques mètres dans un chemin par exemple. Et surtout, les transports doivent toujours se terminer sur quelque chose de positif : balade ou séance de jeux par exemple. La voiture ne doit pas être associée uniquement aux visites chez le vétérinaire pour votre chien, car si c’est le cas, il est tout à fait normal que votre chien ne soit pas du tout à l’aise lors des transports en voiture.

Conseil n°6 : vous pouvez également proposer à votre chien des phéromones apaisantes (sous forme de spray ou de collier) appelées « apaisine » lors des trajets en voiture. L’apaisine est une phéromone sécrétée par la mère lors des premiers jours de la vie du chiot, pendant la tétée. Cela rappelle donc au chien des moments apaisants et sécurisants et cela peut donc l’amener à être plus serein lors des trajets en voiture. Il existe également les Fleurs de Bach qui peuvent aider votre chien à mieux vivre ce genre d’événements.

Conseil n°7 : ignorez votre chien lorsqu’il montre des signes d’anxiété : aboiements, couinements, agitation, etc. Car cela peut également renforcer le comportement de votre animal. S’il voit que ses attitudes engendrent des réactions de votre part, cela pourrait l’encourager à réitérer pour toujours avoir votre attention. Donc voici mon conseil : ne regardez pas votre chien, ne lui parlez pas et ne le touchez pas. En clair : regardez la route et continuez à conduire en toute sécurité.

Conseil n°8 : je parlais au tout début de la caisse de transport, et bien sachez que cet outil vous aidera énormément pour apaiser votre animal lors de vos trajets. En effet, un chien se sentira bien plus en sécurité dans une caisse de transport qu’en totale liberté dans la voiture. De plus, si votre chien a tendance à aboyer sur tout ce qui passe (voitures, camions, piétions, etc.), la caisse sera idéale pour tout simplement lui couper la vue sur l’extérieur.

Conseil n°9 : pour que votre chien soit bien calme en voiture, il est également important qu’il puisse avoir eu l’occasion de dépenser son énergie avant le début du trajet. Et oui, si votre chien n’est pas sorti de la journée ou qu’il n’a à peine pu faire ses besoins correctement, il est tout à fait normal qu’il soit agité en voiture. Alors n’oubliez pas : promenez bien votre chien avant un trajet, proposez lui une bonne détente et une surtout une bonne dépense, qu’elle soit physique, olfactive ou intellectuelle (et même un peu des trois et ça serait parfait).

Conseil n°10 : enfin, pour que votre chien soit calme en voiture, soyez-le aussi. Cela peut paraitre tout bête, mais néanmoins essentiel ! Votre émotion aura forcément un impact sur celle de votre animal, alors soyez détendu, sûr de vous et surtout sûr que tout va bien se passer. Alors je ne dis pas que ça réglera tout le problème (s’il y a problème), mais en tout cas ça vous aidera à le résoudre sereinement et efficacement !

N’oubliez jamais : soyez maitre de vous avant d’être le maitre de votre chien.




751e4aa7df8aefdd19a70435353bd417PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP