Chien et enfant : 10 règles à respecter

On a tous en mémoire des faits divers dramatiques concernant la mort d’un enfant causée par la morsure d’un chien.

Bien souvent, il s’agit du chien de famille et personne ne comprend comment cela a pu arriver. Sans avoir de chiffres précis, je mettrais ma main à couper que dans la majorité des cas, la morsure aurait pu être évitée grâce à des règles de sécurité mises en place à la maison.

Pour la plupart des adoptions, on constate que ce sont les parents qui ont voulu faire plaisir à leurs enfants. Malheureusement, les chiens ne sont pas des jouets et il est très important de respecter certaines règles pour que ce cadeau ne devienne pas empoisonné.

Il est essentiel que le chien reste à sa place de chien, que son bien-être et ses besoins soient respectés. Le chien de famille ne doit en aucun cas être considéré comme la peluche ou le passe-temps de l’enfant. Sans certaines précautions, des humains peuvent être blessés et souvent, le chien subit une euthanasie.

Bien entendu, il est important de créer un lien avec le chien mais je vous propose néanmoins les 10 règles à respecter et à mettre en place à la maison, valables pour tous les membres de la famille et surtout les enfants. Cette liste permettra une cohabitation harmonieuse et un équilibre dans la relation chien/humains.



Les 10 règles à respecter pour éviter les risques

Règle n°1 : Ne laissez jamais votre enfant et votre chien seuls dans une même pièce. Un enfant est incapable de lire les signaux que peut envoyer un chien en cas de gêne. L’enfant pourrait finir par envoyer des messages incohérents à votre chien. Ce dernier pourrait réagir de manière virulente le cas échéant.

Règle n°2 : Il est très important que vous soyez, en tant que maître de votre chien, en tant que référent, à l’initiative des contacts, qu’ils soient positifs ou négatifs. Votre chien doit toujours se fier à vous. Pour ce faire, vous ne devez pas laisser votre chien entrer en contact avec autrui de sa propre initiative, et cela est également valable avec votre enfant. Imaginez que votre chien vienne demander une caresse à votre enfant et que ce dernier lui fait mal sans le vouloir, votre chien pourrait réagir face à cela par réflexe de douleur.

Règle n°3 : Les enfants doivent toujours demander la permission avant de caresser un chien. Tout d’abord, si c’est un chien qui ne fait pas partie de la famille, vous devez vous assurer auprès du maître que cela est possible. Puis, si cela est le cas, il faut également demander l’autorisation au chien. Et oui, on ne va pas entrer dans la bulle du chien sans lui demander son accord ! Pour ce faire, il suffit de tendre sa main devant la truffe du chien (sans le toucher), si le chien s’avance et renifle votre main, ou celle de l’enfant, alors le contact est possible. Si le chien détourne la tête, on l’ignore et on ne l’embête pas. Lorsqu’un chien tourne la tête sur le côté, c’est un signal d’apaisement qui, si on sait le reconnaitre et le lire, nous indique que le chien n’est pas très à l’aise et souhaite éviter le contact.

Règle n°4 : On ne caresse pas un chien n’importe comment. Et oui, il y a une manière de faire pour être sûr de faire plaisir au toutou. On a souvent tendance à caresser un chien sur le dessus de sa tête, et bien pour certains, ce geste n’est absolument pas affectueux et pourrait même engendrer une réaction violente. Nous devrions tous, enfants comme adultes, caresser un chien sur le côté ou au niveau du cou pour être certains de ne pas entrer de manière trop brutale en contact avec lui. De plus, notez que pour certains chiens, pas très « tactiles », la caresse est à éviter car ils ne considèrent pas cela comme un signe d’affection ou une récompense mais plutôt comme une punition et ils finissent par assimiler cela à quelque chose de très négatif.

Règle n°5 : Le panier du chien : c’est zone interdite ! Le panier du chien est sa zone refuge, sa zone d’apaisement, l’endroit où il sait qu’il sera tranquille. Que ce soit vous, ou vos enfants, il est interdit de venir déranger un chien qui dort dans son panier. Je vous conseille de faire dessiner et accrocher à vos enfants un signe « interdit » au-dessus du panier de votre chien afin de les responsabiliser un maximum et leur expliquer les dangers. Si vous souhaitez caresser votre chien, préférez l’appeler pour qu’il vienne à vous plutôt que de venir à lui dans son panier.

Règle n°6 : Lorsqu’un chien mange : on le laisse tranquille. Et oui, aimeriez-vous être dérangé lorsque vous mangez ? Pas sûr, n’est-ce pas ? Et bien pour votre toutou c’est la même chose. La nourriture est une des ressources les plus importantes pour un chien, si l’on essaye de l’empêcher de manger, si on lui pique ses croquettes ou si sa gamelle est sans cesse déplacée lors de son repas, alors votre chien pourrait se montrer plutôt agressif quant à la protection de cette ressource.

Souvent, les maîtres que je rencontre au quotidien me demandent comment faire pour empêcher un chien d’être agressif et de grogner dès qu’on s’approche de sa gamelle. Et bien je réponds dans la plupart des cas qu’il faut le laisser tranquille pendant ce moment qui est son moment à lui. Sinon, je leur propose de mettre des friandises encore plus appétentes que ses croquettes dans sa gamelle ou à côté lorsqu’il mange plutôt que de lui en enlever. En procédant ainsi, on permet au chien d’associer la présence d’un humain près de sa gamelle à quelque chose de positif. Ce qui peut être utile lorsque des enfants jouent autour. Mais attention, je répète que lorsqu’un chien mange : on le laisse tranquille !

Règle n°7 : C’est un vrai bonheur lorsque l’on regarde son enfant et son chien jouer ensemble dans le jardin. Attention tout de même à ce qu’il y ait toujours un jouet entre l’enfant et le chien. Il est très important qu’en aucun cas l’enfant soit considéré comme le « jouet » du chien. De fait, les jeux de « bagarres » sont à proscrire, et cela que ce soit pour les enfants comme pour les adultes. Soyez bien vigilant à cela car, malheureusement, une morsure peut faire plus de mal à un enfant qui aura sa tête à portée de gueule plutôt que le bras d’un adulte.

Règle n°8 : Je conseille également l’interdiction de la chambre des enfants à votre chien pour éviter tout débordement. De plus, la chambre d’un enfant est parfois un vrai capharnaüm et il ne faudrait pas que votre chien s’empare de tous les jouets de votre enfant, ce serait dommage. Mais surtout très dangereux si votre enfant entreprenait de récupérer ses jouets dans la gueule de votre chien ! Puis, interdire une pièce à votre chien c’est également lui apprendre à gérer la solitude et ne pas suivre ses êtres d’attachement partout dans la maison.

Règle n°9 : Ne demandez pas à vos enfants de se faire respecter de votre chien. N’attendez pas d’eux qu’ils réussissent à se faire écouter de votre toutou. Peut-être est-ce le cas, et tant mieux, mais notez bien qu’un enfant ne peut pas avoir d’autorité sur un chien. Votre chien considère vos enfants comme des chiots et ne pourra en aucun cas se « soumettre » à leurs indications. Un chien peut bien entendu être plus ou moins docile mais gardez toujours à l’esprit que VOUS êtes le maître de votre chien, et non vos enfants.

Règle n°10 : Choisir d’avoir enfants et chien au sein du même foyer, c’est un vrai bonheur. De plus, de nombreuses études ont démontrées que la présence d’un chien lors du développement de l’enfant était bénéfique pour lui. Néanmoins, choisir d’avoir un chien lorsque l’on a des enfants, notamment en bas âge, c’est aussi choisir de faire deux fois plus attention à la sécurité de tous. Soyez toujours vigilant, je vous conseille de prendre plus de précautions que vous ne devriez, exagérez les risques. Il vaut mieux prévenir que guérir, car dans certains cas, la guérison n’est malheureusement plus possible.

Clémentine Turgot
Educateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

4c5c7dc8ecd036962a1839ead790ac41$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$