Mon chien est malade : comment utiliser ma mutuelle pour chien ?

Le propriétaire d’un chien doit consulter le vétérinaire sans attendre lorsque son compagnon est malade.

S’il perd du temps ou laisse passer un délai trop long parce qu’il appréhende le coût des actes vétérinaires, l’état de santé de l’animal risque d’empirer. Remettre à plus tard la consultation vétérinaire qui s’impose est d’ailleurs injustifié puisque la mutuelle Santé animalière rembourse les frais de santé.

Chien malade : les signes qui doivent alerter

Le chien est un animal généralement actif, qui dévore sa pâtée avec un bel enthousiasme. Mais un maître peut subitement constater que son fidèle compagnon est abattu, grognon, ou qu’il boude la promenade, s’isole, se plaint, refuse de manger et de boire ou au contraire boit énormément. Tout comportement inhabituel peut présumer un problème de santé. Pour s’en assurer, le maître a la possibilité de vérifier les points suivants :

  • Les yeux : le blanc d’œil qui vire au jaune ne présage rien de bon.
  • L’abdomen : souple chez un chien en bonne santé, il peut être gonflé et dur en cas de problèmes de transit.

De même, il est très utile de surveiller la température de l’animal. En temps normal, elle est comprise entre 38 et 38,5°C. Qu’elle soit inférieure ou supérieure prouve que l’animal n’est pas au mieux de sa forme.

Une consultation chez le vétérinaire est indispensable. Seul ce professionnel est capable de poser un diagnostic. Il peut procéder à une vérification des urines du chien, de ses oreilles, de son poids, et s’assurer aussi qu’il n’existe pas de boiterie à la marche. Le vétérinaire recherche à l’auscultation du chien d’éventuels points douloureux. Des examens complémentaires de type prise de sang ou encore radiographie, scanner, IRM, vont lui permettre de confirmer ou d’infirmer la présence d’une maladie qu’il soupçonne.

Que couvre la mutuelle chien ?

Dès lors que le propriétaire a souscrit un contrat de mutuelle chien, il peut être remboursé en partie ou totalement des frais vétérinaires engagés, soit pour maladie, soit pour accident. Le taux de remboursement dépend bien sûr de la formule choisie. Il est compris entre 50 % dans le cas d’une formule basique et 100 % pour un contrat haut de gamme. Malgré la franchise et les plafonds de remboursement appliqués par nombre de mutuelles santé animaux, le propriétaire qui a souscrit un contrat permet à son animal d’être soigné sans que le budget du ménage s’en trouve pour autant déséquilibré. En effet, les frais vétérinaires coûtent si cher qu’ils n’encouragent pas les propriétaires à faire surveiller l’état de santé de leur animal. Mais ils prennent le risque qu’il décline de jour en jour.

Souscrire un contrat d’assurance pour son chien est donc la solution la plus raisonnable car cela permet une prise en charge, partielle ou totale, des actes suivants :

  • Prestations vétérinaires pour maladie ou accident : consultations, examens comme les analyses, l’imagerie (radiographie, scanner, IRM, échographie), urgences, médicaments, certains vaccins, chirurgie, hospitalisation, kinésithérapie,
  • Médecines douces,
  • Prévention : elle est indispensable pour protéger son chien des risques de maladies ou pour le moins minimiser les conséquences d’une pathologie. Un forfait annuel est accordé par l’assurance animaux de compagnie dans bien des cas : antiparasitaires externes comme les anti-tiques et les antipuces, détartrage, vaccination non obligatoire, compléments alimentaires, vermifuges, dépistage, bilan de santé, stérilisation, etc.

Assurer son animal de compagnie, c’est lui offrir toutes les chances de vivre plus longtemps en toute sérénité. Il serait dommage de négliger sa santé parce que les actes vétérinaires coûtent cher. En effet, une simple analyse en laboratoire est facturée entre 60 et 100 €, une stérilisation jusqu’à 350 ou 400 €, une intervention peut atteindre 1 500 €. Toutes ces dépenses très élevées peuvent être prises en charge par la mutuelle santé du chien, selon le niveau de couverture choisi à la souscription.

Comment se faire rembourser les frais vétérinaires ?  

Il est indispensable de présenter certains documents à la mutuelle pour chien pour percevoir le remboursement partiel ou total des frais vétérinaires engagés. Les justificatifs exigés par la compagnie d’assurance sont les suivants :

  • La feuille de soins : avant toute consultation chez le vétérinaire, le propriétaire du chien doit télécharger puis imprimer ce document indispensable pour obtenir un remboursement. Le professionnel complète la feuille de soins à l’issue de la consultation et la remet au maître de l’animal. Celui-ci doit lui-même compléter la partie qui lui est réservée.
  • Toute facture établie par un professionnel de santé animale et acquittée,
  • La ou les ordonnance(s).

Le maître du chien doit adresser tous les justificatifs à la compagnie d’assurance. A réception, les documents sont vérifiés puis le remboursement est effectué. Le délai de remboursement appliqué par la majorité des assureurs animaux est compris entre 48 et 72 heures. Le propriétaire du chien est remboursé à hauteur du niveau de couverture qu’il a choisi lors de la souscription du contrat d’assurance santé pour son chien.

Un refus de remboursement est-il possible ?

Les assurances pour chiens ne remboursent pas la totalité des soins dispensés à un animal. Mais le propriétaire de l’animal est informé des conditions dès la souscription.

A titre informatif, les compagnies d’assurance pour animaux ne remboursent pas :

  • Les actes vétérinaires effectués avant la fin du délai de carence.
  • Les interventions à visée esthétique, certaines d’entre elles sont d’ailleurs jugées barbares par les assureurs. C’est par exemple le cas d’une intervention chirurgicale permettant de couper la queue de l’animal.
  • Les soins relatifs à de mauvais traitements exercés par le maître.
  • Les soins en rapport avec une pathologie déclarée avant la date de souscription.

Toutes les exclusions sont toujours précisées dans les conditions générales. Il est vivement recommandé d’en prendre connaissance au moment de choisir une assurance santé pour son fidèle compagnon. Le propriétaire a la possibilité, avant de se décider, d’obtenir des renseignements complémentaires en contactant l’assureur par téléphone.

33257642990d45b2623959e2d623c2cekkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk