Le chien policier : qui est-il ?

chien policier

Voir un chien policier à l’œuvre est toujours très impressionnant ! Ils sont si coopératifs, intelligents et utiles à l’Homme qu’on aimerait tous avoir un chien policier à la maison.

Mais qu’est ce qu’un chien policier ? Pourquoi est-il utilisé par les forces de l’ordre ? Comment devient-il chien policier ?

Zoom aujourd’hui sur les chiens policiers pour comprendre pourquoi et comment les Hommes tirent le meilleur des qualités de nos chers amis canidés.

Qu’est ce qu’un chien policier ?

Un chien policier est un chien utilisé pour aider les forces de l’ordre dans le cadre de divers missions qui nécessitent des compétences que le chien possède (de manière innée et acquise) et que les Hommes recherchent.

En clair, les chiens sont utilisés principalement pour leurs grandes capacités, qu’elles soient physiques, intellectuelles ou olfactives, et ce notamment pour la sécurité, la garde, la défense, la recherche de personnes disparues ou encore la détection de produits illicites.

Un chien policier, comme son nom ne l’indique pas, ne travaillera pas nécessairement qu’avec la police. En effet, il pourra également travailler avec la gendarmerie, l’armée de terre ou encore les douanes.

Au sein de ces forces de l’ordre, il existe donc des unités appelées « brigades canines » dans lesquelles officient des maîtres-chien (ou autrement appelés conducteurs cynotechnicien) qui sont formés pour éduquer et utiliser des chiens policiers dans le cadre de leurs missions.

Quelles sont les fonctions du chien policier ?

Selon ses aptitudes et l’éducation reçue, chaque chien policier aura une mission particulière, une fonction dans laquelle il excelle :

  • Chien d’intervention : ce sont des chiens utilisés lors des patrouilles et autres interventions des forces de l’ordre dans des environnements potentiellement dangereux ou des situations délicates.
  • Chien de détection : ce sont des chiens principalement utilisés pour leurs qualités olfactives afin d’aider les forces de l’ordre à identifier des personnes, des odeurs, des objets, des explosifs, des substances illicites, etc.
  • Chien de sauvetage : ces chiens sont utiles aux Hommes notamment pour suivre la trace de personnes disparues ou détecter leur présence lors, par exemple, de catastrophes naturelles, d’attentats, d’avalanches, etc.

Moins glamour : il existe également des chiens spécifiquement affiliés aux services de police scientifique pour rechercher et/ou identifier des cadavres, des indices sur une scène de crime, etc.

Quelles sont les races de chiens utilisées par les brigades canines ?

Plusieurs races de chiens sont utilisées pour accompagner les forces de l’ordre. Dans chaque pays, certaines races seront privilégiées à d’autres.

En France, ce sont principalement les chiens type Berger Belge Malinois, Berger Allemand, Beauceron, Labrador, Rottweiler ou encore Doberman qui sont choisies pour devenir chien policier.

Attention toutefois, c’est davantage le caractère et les aptitudes individuelles du chien qui sont privilégiés lors de la sélection plutôt que la race.

Tout comme la race, la taille du chien importe peu, bien entendu certaines petites races ne seront pas utilisées pour des missions en terrains dangereux mais pourront très bien être utiles pour des missions de pistage par exemple.

Sachez d’ailleurs que certains chiens policiers étaient avant des chiens de refuge ou des chiens abandonnés. Une bien belle reconversion pour ces chiens qui n’ont pas eu un début de vie facile.

Concernant l’âge des chiens policiers, leur éducation devra être faite entre leurs 10 et 24 mois, sachant que l’éducation d’un chien policier se déroule en général sur 6 mois.

Malgré tous les préjugés pouvant être associés à ces brigades, l’éducation apportée respecte les principes de l’éducation positive avec des conditionnements éducatifs principalement basés sur le jeu et le renforcement positif.

Ensuite, selon leurs aptitudes, les chiens policiers sont éduqués spécifiquement pour une mission particulière, et de manière générale, cela se résume au pistage ou à la pratique du mordant.



1b3b36ad2d04a15a9596b8a0906ad1a1NNNNN