Mon chien se gratte les oreilles

Chien se grattant les oreilles

Votre chien se gratte les oreilles ou secoue la tête fréquemment ? C’est sûrement le signe d’une affection auriculaire… Mais laquelle ?

Oreilles qui démangent = otite

Il n’est jamais normal qu’un chien se gratte ou se frotte les oreilles. Ce comportement traduit obligatoirement une gêne voire une douleur due à une inflammation du conduit auriculaire qu’on appelle une otite. Il existe plusieurs causes possibles à cette inflammation :

Des soins inadaptés aux oreilles du chien

L’utilisation de produits inadaptés pour le nettoyage des oreilles du chien, des lavages trop fréquents ou au contraire trop rares peuvent être à l’origine d’un déséquilibre de la flore commensale des oreilles et expliquer les démangeaisons.

Demandez conseil à votre vétérinaire pour le choix du produit auriculaire nettoyant de votre chien, ainsi que pour adapter la fréquence et la méthode de nettoyage des oreilles de votre chien. Vous pouvez également suivre nos conseils sur la manière de nettoyer correctement les oreilles de votre chien dans notre article sur le sujet.

La présence d’un corps étranger dans le conduit auditif

La présence d’un corps étranger dans le conduit auditif est une cause fréquente d’otite chez le chien à l’origine d’une gêne importante qui pousse le chien à secouer la tête, à se frotter par terre ou à se gratter l’oreille.

Le corps étranger provoque une irritation voire une obstruction du conduit auditif pouvant être à l’origine d’une surinfection. Parmi ces corps étrangers, on rencontre souvent des corps étrangers d’origine végétale dont le tant redouté et redoutable épillet, du sable, des résidus séchés de produits de soins locaux pour les oreilles, des bourres de poils qui s’accumulent au fond du conduit auditif…

Bien souvent, la gêne ne concerne qu’une seule oreille et apparait très brutalement, souvent après une promenade s’il s’agit d’un corps étranger végétal comme un épillet.

Comment ça se soigne ?

Il est impératif de faire retirer le corps étranger au plus vite par votre vétérinaire. Plus on attend et plus les risques de complications par une surinfection ou une perforation du tympan par le corps étranger sont importants. Le retrait du corps étranger par le vétérinaire se fait à l’aide d’une petite pince, généralement sous sédation du chien. Le vétérinaire pourra prescrire des gouttes auriculaires ou une pommade anti-inflammatoire et/ou antibiotique à instiller pendant quelques jours pour limiter le risque d’infection.

Une obstruction du conduit auditif

La présence d’une tumeur ou d’un polype dans le conduit auditif provoquent une inflammation responsable de démangeaisons auriculaires, à l’instar d’un corps étranger. Elles rétrécissent le diamètre du conduit, empêchent la circulation d’air et le nettoyage naturel des oreilles du chien et favorisent la survenue et la récidive des otites externes.

Un épaississement de la peau qui tapisse le conduit auditif ainsi qu’une sténose (rétrécissement) de ce conduit conduisent aux mêmes résultats. Ces phénomènes sont provoqués par des otites chroniques qui évoluent depuis plusieurs années.

 Comment ça se soigne ?

A l’aide d’une intervention chirurgicale plus ou moins lourde selon la localisation et l’importance de la tumeur ou de la sténose.

La présence de parasites dans le conduit auditif

Divers acariens peuvent être retrouvés dans le conduit auditif des chiens et provoquer des démangeaisons. C’est notamment le cas d’Otodectes cynotis, l’agent responsable de la gale des oreilles chez le chien et de Demodex canis, un acarien responsable de la gale démodécique. Si cette dernière affection peut concerner le corps du chien, elle peut aussi être restreinte aux oreilles. On parle alors d’otodémodécie.

Une otite secondaire à une gale des oreilles se manifeste par une inflammation et prurit important des oreilles et la sécrétion d’un cérumen marron-noir granuleux et sec à l’odeur caractéristique.

Dans la forme auriculaire de la démodécie, le conduit auditif externe est atteint d’une inflammation avec la présence d’un cérumen cireux jaunâtre à brun. Cette forme de démodécie s’accompagne le plus souvent d’autres lésions observables sur le corps de l’animal.

Comment ça se soigne ?

A l’aide de nettoyages fréquents et soigneux de l’oreille externe et du pavillon et d’un traitement antiparasitaire prescrit par votre vétérinaire.

Une cause allergique

Les allergies du chien font partie des causes importantes d’apparition d’otites érythémato-cérumineuses chez le chien. Ainsi, la dermatite atopique, les allergies alimentaires, les allergies de contact, les intolérances à un médicament auriculaire peuvent toutes se manifester par des démangeaisons localisées aux niveau des oreilles.

Les otites liées à une allergie concernent généralement les deux oreilles. On observe d’abord une inflammation du pavillon de l’oreille dont la peau devient rouge et gonflée suivie d’une production importante de cérumen. La chaleur et l’humidité présents dans les conduits auditifs enflammés et obstrués favorisent alors les surinfections bactériennes ou fongiques. En cas d’otite en lien avec une dermatite atopique ou une allergie alimentaire, le prurit des oreilles est généralement d’installation progressive et peut s’étendre à d’autres partie du corps.

Comment ça se soigne ?

Selon la cause de l’allergie que le vétérinaire devra identifier, les démangeaisons seront soulagées par un régime ou des mesures d’éviction de l’allergène responsable de l’hypersensibilité chez le chien (par exemple : un changement d’aliment en cas d’allergie alimentaire) et/ou par des traitements symptomatiques de la dermatite atopique. En cas de surinfection, il faudra compléter le traitement en éliminant les agents pathogènes qui ont colonisé le conduit auditif par un traitement qui dépendra de l’agent en cause : antibiotique pour une infection bactérienne, antifongique pour une infection par des levures…

Un trouble de la kératinisation

La kératinisation est un processus physiologique par lequel les cellules vivantes de la peau dans ses couches profondes se transforment en cellules squameuses mortes superficielles. En cas de troubles de la kératinisation, de nombreux débris se forment dans le conduit auriculaire, favorisant ainsi la macération et la survenue d’otites et de démangeaisons chez le chien. Ces troubles de la kératinisation ont eux-mêmes plusieurs origines possibles : maladies endocriniennes (dont hypothyroïdisme), , dermatose répondant au zinc, séborrhée primaire, carence alimentaire en acide gras essentiel…entre autres.

Comment ça se soigne ?

Quand c’est possible, en fonction de l’origine du problème de kératinisation : administration d’hormones thyroïdiennes en cas d’hypothyroïdie, supplémentation en zinc pour les dermatoses répondant au zinc, supplémentation en acide gras essentiel en cas de carence, etc.

Des dermatose auto-immunes

Plusieurs dermatoses auto-immunes qui atteignent le pavillon auriculaire peuvent s’étendre le long du conduit auditif en provoquant des otites et des démangeaisons qui concernent les oreilles.

Comment ça se soigne ?

A l’aide de médicaments altérant les réactions immunologiques de l’organisme.

Que faire quand mon chien se gratte l’oreille ?

Ne tentez jamais d’instiller des gouttes auriculaires en automédication à votre chien. En cas d’altération du tympan, vous risqueriez d’aggraver le problème.

Conduisez rapidement votre chien chez le vétérinaire si les grattages se font insistants et/ou que votre chien montre des signes d’inconfort ou de douleur. Toute rougeur des oreille ou écoulement est anormal et doit également faire l’objet d’une visite chez votre vétérinaire.

9610e6080517cd1dfeb28853ec4e0c07rrrrrrrrrrrrrrr