Eau bouillante, barbecue, cheminée, soleil, contact avec un produit chimique…nombreuses sont les occasions pour votre chien de se brûler. Comment réagir si un accident est arrivé ? Et comment reconnaître une brûlure sur votre chien ?

Plusieurs types de brûlures chez le chien

Au quotidien, une brûlure sur un chien peut être causée par :

  • le contact avec une source de chaleur telle que du feu, de l’eau, de l’huile bouillante ou même le soleil. On parle alors de brûlure thermique.
  • le contact avec des produits chimiques dits caustiques tels que des produits très acides ou très alcalins. On parle alors de brûlure chimique.
  • par l’effet d’un courant électrique en cas d’électrisation. Cela arrive souvent avec les chiots qui mâchouillent les fils électriques.

On a tendance à l’oublier mais les brûlures peuvent aussi être causée par un froid intense. Ce type de brûlures appelées gelures ne sera cependant pas abordé dans la suite de cet article.

Des brûlures de différentes gravité

Avant toute chose, il convient d’évaluer rapidement la gravité de la brûlure. Celle-ci dépend :

  • de la profondeur des tissus lésés. En fonction de cette profondeur, on classe les brûlures selon leur degré :
    • 1er degré. Les lésions ne touchent que l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau. La peau est rouge, sèche et douloureuse mais ne présente pas de cloque. Elle peut peler au cours de sa guérison. C’est typiquement le degré de brûlure qui correspond à un léger coup de soleil.
    • 2eme degré superficiel. L’épiderme est touché ainsi que le derme superficiel. La peau apparaît rouge, humide, avec de potentielles cloques. Ces lésions sont très douloureuses mais guérissent en règle générale sans laisser de cicatrice.
    • 2ème degré profond. L’épiderme, le derme profond et le tissu graisseux sous-cutané sont touchés. La peau est rouge avec un aspect mat avec des zones blanches. Les ulcères profonds de ce type de brûlure mettent du temps à guérir et laissent des cicatrices.
    • 3ème degré. Toutes les couches de la peau, les follicules pileux et la graisse sous-cutanés sont lésés. En revanche, ce type de lésion est moins douloureux que les brûlures plus superficielles car les terminaisons nerveuses ont été détruites. La peau prend un aspect cartonné, avec une texture dure au toucher en raison de la formation d’une croûte épaisse de tissus nécrosés et de sang coagulé. La croûte finit par tomber et révèle une zone ulcérée à vif.
    • 4eme degré. Toute la profondeur de la peau est brûlée et la brûlure peut même s’étendre aux tissus situés sous la peau comme les muscles, les tendons et l’os. La zone touchée n’est pas douloureuse mais recouverte d’une croûte épaisse et dure.

Des brûlures profondes, au-delà des lésions dont la cicatrisation aura des conséquences sur l’aspect esthétique futur de l’animal, peuvent aussi provoquer des complications médicales sérieuses potentiellement fatales pour l’animal : syndrome de compression des loges, détresse respiratoire, septicémie ou bien encore problèmes électrolytiques ou de coagulation…

  • la gravité d’une brûlure dépend aussi de son étendue, c’est-à-dire du pourcentage de la surface du corps qui est touchée par la brûlure. Les animaux brûlés à partir du deuxième degré sur plus de 30% de leur surface corporelle doivent être placés en soins intensifs. Au-delà de 50% de la surface corporelle touchée, le pronostic est très sombre et peut parfois justifier l’euthanasie de l’animal.

Il faut savoir que l’étendue réelle et définitive d’une brûlure n’est apparente que 5 jours après sa survenue car les tissus peuvent continuer à se nécroser durant les quelques jours qui suivent l’accident. En cas de brûlure profonde, il ne faut cependant pas attendre ce délai avant de consulter votre vétérinaire !

Savoir reconnaître les lésions cutanées liée à une brûlure

Généralement, le problème ne se pose pas car il est fréquent qu’on sache quel incident a causé la brûlure. En revanche, si ce n’est pas le cas, il est important de savoir différencier une brûlure de toute autre lésion de la peau due à un problème dermatologique avec laquelle on peut la confondre. Ce qui caractérise les brûlures est la présence d’une démarcation nette entre la peau brûlée et la peau indemne. A la différence de la plupart des affections dermatologiques, les lésions liées à une brûlure peuvent avoir des formes inhabituelles non symétriques avec des bords droits ou angulaires.

Mon chien s’est brûlé : comment réagir ?

En cas de brûlures thermiques ou chimiques

En cas de brûlure, le premier réflexe à avoir est d’irriguer abondamment la zone brûlée avec de l’eau fraîche (mais non glacée) pour soulager la douleur pendant 10 à 15 minutes. A défaut, vous pouvez également utiliser un linge propre mouillé d’eau fraîche que vous appliquerez sur la zone brûlée sans appuyer.

En cas de brûlure chimique, veillez à ce que l’eau ne ruisselle pas dans les yeux ou les muqueuses au risque d’étendre la brûlure à ces tissus fragiles. Dans de rares cas de brûlure chimique, un rinçage à l’eau peut être inapproprié. Afin de ne pas commettre d’impair, il faut systématiquement se reporter aux informations figurant sur l’étiquette et la fiche de données de sécurité du produit chimique qui a causé la brûlure.

Si la brûlure est superficielle et de 1er degré, les lésions guériront spontanément. Pour réduire la desquamation et apaiser la douleur, vous pouvez y appliquer par massages délicats une crème grasse de type Biafine ou, un mélange d’huile essentielle de lavande aspic et d’huile d’olive (2ml d’huile essentielle pour 10ml d’huile d’olive), tous les jours jusqu’à l’amélioration de l’état de la peau. Vous pouvez également administrer à votre chien des granules de Belladona 5CH, à raison de 2 granules toutes les 2 heures afin de le soulager plus efficacement.

Si la brûlure est plus profonde (à partir d’une brûlure au deuxième degré), votre chien nécessite des soins prodigués par un vétérinaire. Consultez-le au plus vite. Les soins peuvent consister simplement en l’administration d’antibiotiques pour éviter les infections et la protection de la plaie par un pansement spécial qui aidera à la cicatrisation et à limiter la fuite de liquides par la plaie. Les blessures plus profondes et/ou étendues pourront nécessiter une intervention chirurgicale voire le placement de l’animal en soins intensifs.

En cas de brûlure électrique

En cas d’électrisation, ne touchez pas le chien et coupez immédiatement l’électricité, si vous le pouvez. Une fois le risque électrique écarté, vous pourrez arroser les brûlures avec de l’eau froide en attendant de consulter rapidement votre vétérinaire.

Cependant, en cas d’électrisation, les brûlures ne sont généralement pas les seules séquelles du passage du courant électrique au travers du corps de l’animal. Le chien qui en est victime devra être conduit chez le vétérinaire pour être placé sous surveillance et cela, même s’il semble aller bien car des complications telles que des difficultés respiratoires ou un œdème peuvent survenir jusqu’à 48 heures après l’accident.



toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation