Choisir son premier chien : comment faire ?

choisir son premier image

Choisir son premier chien ne devrait pas se faire sur un coup de tête ou de cœur dans une animalerie ou en se baladant dans une exposition canine.

De nombreuses questions doivent être soulevées pour choisir au mieux la race et le caractère de son futur compagnon de vie.

Comment choisir son premier chien : les 7 questions à se poser

Aujourd’hui, je vous propose de soulever 7 questions auxquelles vous devrez répondre avant de choisir votre premier chien, sa race, ses caractéristiques, son gabarit, ses aptitudes, etc.

Question n°1 : Pourquoi est-ce que je souhaite adopter un chien ?

S’il y a bien une question à se poser, c’est celle-ci. Pourquoi est-ce que je souhaite adopter un chien ? Qu’est-ce qui m’anime dans cette prise de décision ?

C’est très important de se poser cette question car, malheureusement, dans de trop nombreux cas, la réponse peut être la suivante : pour faire plaisir aux enfants ou encore parce que j’ai craqué devant la vitrine de l’animalerie (sans réfléchir aux conséquences d’une telle adoption).

Vous, en tant qu’adulte et futur référent de votre chien, vous devez VOULOIR de ce chien, au plus profond de vous.

Pour vous donner un exemple, j’ai un jour croisé la route d’une dame, qui a adopté un chien, uniquement parce qu’il y avait régulièrement des cambriolages autour de chez elle. Elle n’aimait pas particulièrement les chiens et ne voyait en celui qu’elle avait adopté qu’un simple gardien de maison. Et bien la relation entre ce chien et cette personne ne s’est jamais créée et de nombreux problèmes de comportement s’en sont suivis. Et l’issue malheureuse de ce genre de décision est affligeante : l’abandon !

Question n°2 : Combien de temps puis-je apporter à mon chien quotidiennement ?

Cette question est essentielle : est-ce que j’aurais du temps plusieurs fois par jour pour sortir mon chien, est-ce que je travaille de 8h à 18h sans rentrer à la maison le midi, est-ce que j’ai suffisamment de temps libre le week-end pour proposer une activité à mon chien, etc. ?

Tant de questions auxquelles vous devrez répondre pour vous orienter vers telle ou telle race : plutôt sportive, plutôt calme, avec grand besoin de dépense ou au contraire une race plutôt axée simplement sur la compagnie.

Par exemple, si vous travaillez toute la journée, un chien « de travail » ne sera pas nécessairement le bienvenu dans votre quotidien car il aura besoin d’énormément de dépense et de stimulations régulières pour être pleinement épanoui.

Au contraire, si vous avez un travail qui vous permet une certaine flexibilité, avec une grande pause déjeuner le midi ou avec des jours off dans la semaine par exemple, vous pouvez alors envisager une race plus dynamique si vous vous sentez capable de lui accorder le plus de temps possible.

Question n°3 : Quel budget puis-je allouer pour l’entretien de mon chien ?

Bien entendu c’est une question très importante puisque selon votre budget, le gabarit mais aussi la race de votre chien pourra varier.

Sachez par exemple que pour les races de petite taille, un budget d’en moyenne 20€/mois sera nécessaire. Ce budget pourra monter jusqu’à 70€/mois pour les chiens de grande taille.

Alors, certes, il y a l’aspect physique auquel on tient, en effet, par exemple, je ne me vois personnellement pas avec un chien de petite taille, toutefois si mon budget ne me permettait pas de répondre aux besoins d’un chien de moyenne ou grande taille, mon choix s’orienterait alors vers un chien de plus petit gabarit.

De plus, outre le gabarit du chien choisi, il est très important aussi de se renseigner sur les éventuelles problèmes de santé propres à telle ou telle race avant de prendre sa décision. Par exemple, les Bouledogues Français sont très populaires en ce moment, ce sont des chiens de petite taille, certes, mais qui nécessitent d’importants frais vétérinaires dans de nombreux cas.

Il faut donc également penser à cet aspect et l’intégrer dans son budget, avec notamment l’éventualité de souscrire une assurance santé pour son chien.

Question n°4 : Quel environnement je propose à mon chien ?

Ce sujet peut faire débat, et je suis la première à revendiquer le fait que, oui, il est possible d’avoir un chien en appartement sans jardin et que cela peut d’ailleurs être bien plus avantageux pour un chien que d’avoir un grand jardin.

Je m’explique : un chien en appartement est un chien qui devra obligatoirement être sorti minimum 2 ou 3 fois par jour, alors qu’un chien qui vit à la campagne ou en maison avec jardin est un chien qui potentiellement peut rester enfermé chez lui tous les jours sans jamais (ou très rarement) franchir la limite de son jardin : et je trouve ça personnellement regrettable et inhumain !

Je préfère donc dans de nombreux cas un chien en appartement qu’un chien avec un jardin. Toutefois, il est vrai que certaines races de chien, notamment les races de très grand gabarit, ne se plairont pas en appartement, car se sentiront clairement à l’étroit.

De même, si l’on vit en milieu citadin, le choix d’une race très sensible et plutôt méfiante peut s’avérer un choix délicat et compliqué à gérer au quotidien.

De manière générale, je recommande souvent le choix d’un chien « tout terrain » et plutôt dans la demi-mesure, surtout lorsque c’est pour une première adoption.

Question n°5 : Quelles activités je veux faire avec mon chien ?

C’est là aussi une question importante à soulever. En effet, si vous adoptez un chien dans un but précis, il convient de choisir une race adaptée à l’activité que vous souhaitez entreprendre avec lui.

Si vous souhaitez adopter un chien pour qu’il vous accompagne courir, ne choisissez pas un Chihuahua, de même si vous souhaitez vous lancer dans une activité de dressage poussé, le choix d’un Husky ne sera pas nécessairement opportun non plus.

Et pour rebondir sur l’aspect « éducation », pour une première adoption, il est recommandé d’accueillir un chien plutôt docile. En effet, certaines races sont très têtues, il faut s’armer de patience mais aussi de cohérence pour obtenir satisfaction. De nombreuses races ne sont pas à mettre entre les mains de maîtres novices !

Dans tous les cas, je vous invite à vous renseigner auprès des éleveurs et éducateurs canins qui pourront vous aider dans le choix de votre futur chien.

Question n°6 : Mon foyer est-il constitué d’enfants, d’autres animaux ?

Même si le travail de socialisation permettra de palier à de nombreux futurs problèmes et que chaque chien, même d’une race identique, reste unique, certaines races sont tout de même plus ou moins sociables et surtout plus ou moins tolérantes, notamment envers les enfants.

N’hésitez donc pas à vous renseigner sur les caractéristiques de chaque race pour connaître la compatibilité qu’elle aura avec des enfants ou d’autres animaux.

Question n°7 : Est-ce que j’achète un chiot ou est ce que j’adopte un chien adulte ?

Enfin, l’une des principales question à se poser : est ce que je souhaite adopter ou acheter. C’est là encore une question qui fait débat et je pense à titre personnel que chacun fait comme il l’entend.

Le tout, lorsque l’on achète un chiot, c’est de choisir un élevage bienveillant, respectueux et de bien se renseigner sur les conditions d’élevage, la génétique des parents, etc. Il ne s’agit pas de participer à la vente de chiots produits comme à l’usine avec des géniteurs épuisés par des reproductions répétées, voire même par des éventuelles consanguinités.

Puis, à l’inverse, lorsque l’on souhaite adopter un chien adulte en refuge par exemple, il est très important de prendre le plus d’infos possibles sur le chien qui vous intéresse, notamment sur son passé (souvent difficile) auprès des salariés et bénévoles du refuge, mais aussi passer énormément de temps avec lui, aller régulièrement au refuge pour le promener, etc. Le tout à afin d’apprendre un maximum à le connaître pour éviter un retour au refuge dans le cas où la compatibilité ne serait finalement pas présente.




0579b04eb5953a521cf201a46dd9cd46GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG