C’est décidé, vous adoptez un chien ! Vous avez peut-être déjà choisi une race, mais vous hésitez encore entre un mâle et une femelle ? Différences de caractère, avantages et inconvénients des deux genres, à qui s’adressent-ils ? On vous dit tout.

Je choisis un mâle : joueur mais dissipé

Les mâles sont généralement plus puissants que les femelles, notamment chez les races les plus imposantes (ex : Berger allemand, Boxer, Beauceron). Cela demande donc une éducation ferme et stricte car ils sont parfois plus « difficiles » à éduquer. Ils peuvent parfois mettre plus de temps que les femelles à appliquer les bonnes manières et se dispersent plus facilement.

Excellents pour monter la garde, gourmands et joueurs, les mâles peuvent se montrer moins tolérants envers les chiens de même sexe. Ils ont également une tendance à la fugue et à la dominance.

Capables de percevoir une femelle en chaleurs à plusieurs kilomètres à la ronde, il est vivement conseillé de castrer un chien dès l’âge de 6 ou 7 mois. Notamment pour éviter les comportements agressifs et les accidents.

Un mâle respectera naturellement plus l’autorité d’un homme. En tant que partenaire d’activités (courir, lancer la balle), un chien se montrera plus sociable en compagnie d’un homme.

Je choisis une femelle : calme mais vulnérable

Les femelles sont plus calmes, indépendantes et obéissantes que les mâles. Plus faciles à éduquer, elles remettent peu en cause l’autorité de leur propriétaire.

Pourtant l’inconvénient d’une chienne sera ses chaleurs. En effet, son comportement change et il se peut qu’elle devienne anxieuse, agressive, voire peureuse. Non stérilisée, elle aura ses chaleurs pendant une quinzaine de jours (2 fois par an), temps pendant lequel il faut gérer hygiène (tâches de sang dans la maison) et promenades à risque (les chiennes en chaleur attirent de nombreux mâles).

Pour éviter toute portée ou maladie (grossesse nerveuse, infection de l’utérus, tumeur), la stérilisation chirurgicale est idéale avant 2 ans.

SI vous avez des enfants, l’instinct maternel d’une femelle sera à privilégier. Attention toutefois à ce qu’elle ne devienne pas possessive avec les enfants du foyer.

En conclusion, il est important de comprendre que le comportement d’un chien, mâle ou femelle, tient en grande partie de l’éducation qu’il reçoit et de son tempérament naturel. Le genre établit des prédispositions tout au plus. C’est au maître de révéler la vraie nature d’un chien.

On souligne enfin qu’il faut se montrer prudent si l’on possède plusieurs chiens. En effet, deux sujets d’un même sexe auront tendance à se livrer à un jeu de domination/soumission, tandis que deux sujets de sexes différents pourront être victimes de leur instinct animal. C’est pourquoi pour une cohabitation en parfaite harmonie, la stérilisation est vivement conseillée.