Les bienfaits associés à la présence d’un chien au quotidien on été prouvés à plusieurs reprises à travers de nombreuses études.

Il est donc naturel de se poser la question de l’adoption d’un chien pour une personne âgée, peut être souffrant de solitude et ayant besoin d’une présence.

Les bienfaits d’avoir un chien pour une personne âgée

  • La présence d’un chien permet de garder une certaine notion de responsabilité. En effet, les personnes âgées n’ont plus de responsabilités professionnelles ni familiales dans la plupart des cas : s’occuper d’un chien peut donc maintenir un certain sens du devoir.
  • La présence d’un chien auprès d’une personne âgée est une compagnie rassurante, notamment pour les membres de la famille, parfois géographiquement éloignés de la personne âgée. En effet, sans parler de choisir un chien avec un instinct de garde développé, sa simple présence peut sécuriser l’habitation.
  • La présence d’un chien auprès d’une personne âgée permet, en plus de pallier à une éventuelle solitude, d’apporter de nombreux bienfaits physiques pour la personne âgée qui devra, quotidiennement, sortir promener son chien.

Le choix du chien pour une personne âgée

Le chien choisi pour une personne âgée devra bien entendu être calme et docile. Il ne s’agit pas d’avoir un toutou ingérable, que ce soit à la maison ou en extérieur, pour d’évidentes raisons de sécurité. Ainsi, voici mes principales recommandations quant au choix du chien pour une personne âgée :

Recommandation n°1 : le choix de la race est bien entendu important et nous verrons par la suite les différentes races adaptées aux séniors. Néanmoins, même au sein d’une même race, les chiens restent des individus à part entière avec leur propre caractère. Le caractère du chien doit donc être en accord avec le mode de vie et la personnalité de la personne âgée.

Recommandation n°2 : je déconseille l’adoption d’un chiot car cela demande beaucoup d’énergie et de travail pour parvenir à en faire un chien équilibré. De plus, les chiens vivent en moyenne une dizaine d’année, ce qui ne sera donc pas très judicieux pour une personne âgée.

Recommandation n°3 : l’adoption d’un chien adulte équilibré et ayant déjà les bases éducatives sera donc le plus adapté. D’ailleurs, souvent des associations cherchent à placer des chiens qui se retrouvent seuls suite à l’hospitalisation ou malheureusement le décès de leur maître : ce profil de chien sera alors l’idéal.

Recommandation n°4 : il sera également préférable de favoriser un chien de petite taille, faisant partie des chiens d’agrément et de compagnie. Bien sûr il existe des chiens de grande taille calmes et dociles, mais, à mon sens, cela est tout de même risqué car on ne peut pas être à l’abri d’un comportement indésirable, notamment en balade… Et la personne âgée n’aura peut être pas les capacités physiques de gérer son chien s’il est très grand et fort.

Les races de chiens les plus adaptées pour vivre avec une personne âgée

Un chien d’agrément et de compagnie sera donc le choix le plus judicieux pour accompagner une personne âgée au quotidien, en voici quelques exemples : le Carlin, le Cavalier King Charles, le Spitz nain, le Bichon (Maltais, Frisé, etc.), le Coton de Tuléar, le Chihuahua, le Pékinois, etc.

Attention toutefois : même si ce sont des chiens d’agrément n’ayant pas besoin d’une dépense très développée et importante, ils n’en restent pas moins des chiens qui ont besoin de se promener en dehors de chez eux (en dehors du jardin donc) tous les jours.

Par ailleurs, la dépense physique, c’est une chose, mais les dépenses mentales, sociales et olfactives seront également à prendre en compte.

Ainsi, la personne âgée qui adopte un chien devra tout de même avoir les capacités physiques et l’énergie pour proposer à son chien des sorties régulières, des séances de jeux, et d’éventuels temps d’occupation (jeux d’intelligence, d’occupation, de pistage, etc.) lorsqu’elle n’aura pas le temps de s’occuper de son chien.

Enfin, il faudra surtout éviter de proposer à une personne âgée un chien de travail (chien de berger ou chien de chasse) car il sera compliqué de proposer au chien une dépense physique et mentale suffisante à son bon équilibre.

Les conditions particulières pour l’adoption d’un chien par une personne âgée

  • Que la personne âgée soit suffisamment motivée et en capacité de s’occuper d’un chien.
  • Que la personne âgée ait les moyens financiers d’assumer un chien (alimentation, frais vétérinaires, etc.).
  • Que le chien soit calme et docile, qu’il ait les bases éducatives et surtout ne tire pas en laisse auquel cas l’accompagnement personnalisé d’un éducateur canin sera également à prévoir dans le budget.
  • Que la personne âgée anticipe éventuellement l’emploi d’un dog sitter pour sortir le chien lorsqu’elle ne pourra pas le faire.
  • Que la personne âgée anticipe « l’après » et prépare des solutions de garde en cas d’hospitalisation ou malheureusement de décès (cette recommandation étant valable pour tous les propriétaires de chiens, de tout âge).