Vous voulez faire cohabiter un chien et un chat ensemble et vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Voyons ensemble toutes les astuces et conseils pour parvenir à ce que la cohabitation chien/chat se passe au mieux.

Tout d’abord, le plan de travail pourra être légèrement différent si votre chien est le premier arrivé ou si votre chat occupait déjà les lieux avant l’arrivée de votre chien. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du comportement canin (et félin, pourquoi pas) pour vous aider au mieux à trouver un plan de travail personnalisé et donc adapté.

Habituez votre chien et votre chat le plus tôt possible

Pour toutes les espèces (canine et féline), l’habituation dès le plus jeune âge est la clé pour une cohabitation saine et respectueuse.

Je ne suis pas spécialiste du chat, en revanche, pour le chien, sachez qu’il sera très important de l’habituer dès ses 3 semaines, et ce jusqu’à ses 3 mois à de nombreuses stimulations diverses et variées, comme pourrait l’être le chat. En effet, lors de cette période, le chiot engendrera un maximum de « données » à stocker dans son disque dur pour ensuite s’y fier au cours de sa vie. Les expériences doivent donc toutes être positives.

Si un chiot côtoie dès son plus jeune âge des chats, il les considèrera comme une espèce familière. Néanmoins, il ne sera pas impossible qu’un chien, même s’il est habitué très tôt aux chats de la maison, ait envie d’en poursuivre certains en extérieur (un chien reste un chien, qu’on se le dise).

Il faut donc que les rencontres soient les plus régulières, positives et contrôlées possible. Cependant, un facteur reste toujours très variable pour que les rencontres se passent bien : c’est l’attitude du chat. Malheureusement il est très compliqué de modeler et anticiper le caractère et le comportement d’un chat… Cela restera donc une donnée variable que personne ne pourra vraiment prévoir.

Sécurisez les rencontres : la muselière

Nous aborderons l’ensemble des règles de sécurité dans le point suivant, mais il me semble important de faire un point tout particulier sur le port quasi obligatoire de la muselière lors des premières rencontres.

En effet, le port de la muselière sera à la fois apaisant pour vous (vous serez plus serein lors de la rencontre et vous n’enverrez donc pas de mauvais signaux à vos animaux) mais ce sera surtout plus sécurisant pour votre chat !

On ne peut pas vraiment anticiper et prévoir à 100% la réaction d’un chien face à un chat. Il serait vraiment dommage de risquer quoique ce soit alors qu’une simple muselière peut éviter tout incident !

Attention toutefois à habituer positivement votre chien à la muselière avant même de débuter la rencontre avec le chat. Et pour habituer votre chien positivement à la muselière, voici mes quelques conseils :

  • Achetez une muselière Baskerville qui permet de donner des friandises au chien, même lorsqu’il est muselé.
  • Commencez l’habituation dans un endroit calme, que votre chien connait et où il se sent bien : votre salon sera parfait pour les prémices de l’apprentissage.
  • Présentez la muselière à votre chien et à chaque fois qu’il la renifle et s’approche, donnez lui une friandise.
  • Ensuite, prenez une friandise que vous gardez dans votre main tout en mettant la muselière à votre chien, dès qu’elle est sur son museau : donnez lui la friandise.
  • Au début, vous n’êtes pas obligé de l’attacher, le tout est que votre chien comprenne que cet objet lui apporte quelque chose de positif.
  • Les séances d’habituation ne doivent pas être trop longues mais elles doivent cependant être proposées très régulièrement.
  • Ensuite, lorsque votre chien accepte de porter sa muselière, associez cela à quelque chose de très positif : une balade, une séance de jeu, etc.

Ne voyez jamais la muselière comme un objet de torture (à part si c’est un simple ruban épais serré sur le museau du chien, là on est bien d’accord c’est maltraitant). La muselière a de nombreux avantages si celle-ci est bien vécue par le chien, et j’en vois deux principaux :

  • Habituer son chien à la muselière permet de lui proposer des rencontres intra ou inter spécifiques sans risques de blessures/morsures.
  • Habituer son chien à la muselière permet de sécuriser le vétérinaire (ou même vous) lors des diverses manipulations, notamment lorsqu’un chien est blessé ou a mal quelque part.

Cohabitation chien chat : respectez les règles de sécurité pour chacun

Qu’importe l’ordre d’arrivée de l’un ou de l’autre, qu’importe leur âge, leur caractère ou leur passé, il est indispensable de mettre en place des règles de sécurité pour le bien de tous :

Règle n°1 : lors des premiers jours/premières semaines, laissez le chien et le chat dans des pièces différentes pour qu’ils se familiarisent avec les odeurs et l’espace de manière générale.

Règle n°2 : lors des rencontres, toujours laisser au chat la possibilité de fuir ou de se mettre en hauteur.

Règle n°3 : ne laissez pas seuls votre chat et votre chien, soyez toujours présent pour contrôler et gérer les éventuels débordements (nous verrons par la suite les ordres que votre chien devra connaitre).

Règle n°4 : placez toujours les gamelles de croquettes et d’eau de votre chat en hauteur pour qu’il n’y ait pas de conflit et que votre chat puisse se nourrir et boire en paix.

Règle n°5 : ne jamais vouloir forcer le contact entre un chien et un chat ! Soyez patient et n’espérez pas trop que vos animaux deviennent les meilleurs amis du monde. Cela peut bien entendu arriver, mais rien est joué d’avance.

Renforcez l’obéissance de votre chien

Même si les rencontres entre un chien et un chat doivent se faire avec un minimum d’intervention de votre part, le renforcement de l’obéissance de votre chien vous aidera à éviter tout débordement. Notamment lorsque votre chien reste fixé sur votre chat qui semble coincé par exemple.

Les indications que votre chien doit connaître pour parvenir à contrôler la situation sont les suivantes : le pas bouger, le « tu laisses » et le stop. En clair, des ordres de renoncement et de statique seront indispensables. Pour apprendre le « pas bouger » à votre chien, je vous invite à découvrir notre article entièrement dédié à ce sujet de manière très détaillée.

Ici, le but sera de contrôler un maximum la situation en parvenant à maintenir votre chien en pas bouger lorsque votre chat souhaite fuir la situation par exemple.

Pour apprendre le stop à votre chien, il vous faudra lui apprendre tout d’abord en laisse. Marchez avec votre chien est dès que vous vous arrêtez, dites « stop ». N’hésitez pas à consulter notre article sur la marche en laisse pour connaitre en détails les étapes à respecter.

Ici le but sera de parvenir à stopper votre chien lorsqu’il souhaite se digérer trop rapidement (voire violemment) vers votre chat.

Pour apprendre le « tu laisses » à votre chien, vous devez associer le mot à une friandise, ou à quelque chose de très positif pour votre chien. Tout d’abord sans stimulation, dans un endroit calme et que votre chien connait, créez le conditionnement suivant : « tu laisses » = friandises. Puis, augmentez progressivement la difficulté de l’exercice. On commencera donc par demander au chien de laisser un bout de fromage, une friandise, un jouet, une odeur, puis votre chat (par exemple).

Ici, le but sera tout simplement d’apprendre à votre chien à renoncer s’il fixe trop longtemps votre chat par exemple.

Enfin, de manière générale, pour toutes ces indications, vous devez respecter la règle des 3D pour parvenir à apprendre progressivement chaque ordre à votre chien. Et pour respecter la règle des 3D vous devez augmenter la difficulté des exercices en augmentant dans un premier temps la Durée, puis la Distance puis les Distractions. En clair, si votre chien ne parvient pas à faire les exercices sans stimulations (c’est à dire sans le chat), il lui sera impossible d’y parvenir en présence d’un stimuli (votre chat) si important.




Nature de chien

Par Clémentine TURGOT

Éducateur canin comportementaliste chez Nature de Chien (www.naturedechien.fr)