Comment calmer un chien mâle en chaleur ?

Chien en chaleur qui hurle
© Pixabay

Votre chien a une libido débordante ? Voici quelques solutions afin de vous aider à calmer ses ardeurs…

Un chien mâle, peut-il être « en chaleur » ?

Le terme « chaleur » est normalement réservé aux femelles car les chaleurs n’existent physiologiquement que chez ces dernières. Il s’agit d’une phase de leur cycle sexuel pendant laquelle elles ovulent et émettent des sécrétions vaginales chargées en phéromones sexuelles qui attirent les chiens mâles.

Par abus de langage, un chien "en chaleur" est un chien mâle  réceptif aux chaleurs des femelles du voisinage. Dans l’espèce animale, on parle aussi couramment période de rut.

Comment se comporte un chien mâle en chaleur ?

Un chien réceptif aux chaleurs d’une femelle est anormalement agité, aboie plus souvent que d’ordinaire, peut avoir moins d'appétit et demander à sortir constamment. Une fois dehors, il peut chercher à fuguer pour aller à la rencontre d’une femelle. On parle de vagabondage sexuel.

Lors des promenades, lorsque le chien trouve des traces de sécrétions émises par une femelle en chaleur, il se met à les flairer longuement et à les lécher. Il peut aussi marquer son passage en émettant à plusieurs reprises des petits jets d’urine ou humer l’air où les phéromones des femelles flottent.  

Libératrices de testostérone chez le mâle, ces phéromones peuvent être à l’origine de l’apparition d’un comportement plus agressif vis-à-vis des autres chiens mâles.

Comment calmer un chien mâle en chaleur ?

L’excitation sexuelle chez le chien non castré est un phénomène naturel transitoire qui doit normalement cesser spontanément lorsque les chaleurs des femelles du voisinage se terminent. Selon les femelles, les chaleurs durent de 2 à 3 semaines. Sans mauvais jeu de mots, il faudra donc prendre votre mal en patience pendant cette période.

Mais, si le comportement de votre chien en rut devient particulièrement pénible pendant cette période, sachez qu’il existe des solutions naturelles pour le calmer un peu et si vous ne souhaitez pas qu’il fasse de saillie.

De nombreuses plantes ont des actions sédatives sur l’activité sexuelle et peuvent ainsi aider à rendre la situation beaucoup plus supportable pour les maîtres de chiens « en chaleur ». Ainsi, l’ortie racine, le gattilier, l’épilobe ou bien encore le houblon sont des plantes qui peuvent être utilisées chez le chien mâle pour calmer, de façon naturelle et réversible, ses ardeurs sexuelles. Elles peuvent être administrées au chien sous forme d’extraits glycérinés pendant les périodes sensibles.

Associée ou non à la phytothérapie, l’homéopathie peut également être efficace pour freiner les ardeurs d’un chien mâle. Ainsi, une dosette d’orchitinum 30 CH peut aider à freiner un peu la libido de votre chien.

Si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre animal, sachez que la castration pourrait aussi mettre fin à ces désagréments. Elle est à envisager, en pesant le pour et le contre, avec l’aide de votre vétérinaire. En cas de doute quant à l’efficacité d’une castration chirurgicale définitive, il est possible de castrer chimiquement et temporairement votre animal à l’aide d’un implant hormonal, posé par le vétérinaire, sous la peau du chien.

Si, enfin, l’excitation sexuelle de votre chien vous semble excessive et/ou qu’elle dure au-delà des périodes de chaleur des chiennes du voisinage, il est probable que votre chien souffre d’hypersexualisme. Il s’agit d’un excès de libido dont l’origine est comportementale ou liée à une pathologie du chien. En cas de problème comportemental, la castration est inefficace et il est alors nécessaire entreprendre une thérapie comportementale avec l’aide d’un vétérinaire comportementaliste ou d’un éducateur et comportementaliste canin compétent.




e9dcc3e80699cad69785e9c1446eadffQQQQQQQQ