Comment caresser un chien ?

comment caresser son chien

Comment caresser son chien, quand le faire et surtout comprendre lorsqu’un chien ne réagit pas comme on l’avait imaginé.

Tant de questions auxquelles il est important de répondre car la prise de contact avec un chien, que ce soit le votre ou non, n’est pas à prendre à la légère.

Bien entendu, on a tous envie de papouiller un chien, surtout quand il nous regarde avec ses yeux de chiens battus, qu’il se met sur le dos ou qu’il nous pose la patte sur la jambe. Néanmoins, il y a une manière de prendre contact avec un chien pour éviter tout mal entendu, tout débordement, et faire que ce contact soit vécu positivement par le chien.

Je vous propose donc ici de comprendre comment prendre contact avec un chien, comment faire en sorte que la caresse soit positive et comment lire les attitudes du chien.

L’initiative de la prise de contact

Tout d’abord, et avant toute chose, il est important que vous soyez toujours à l’initiative du contact. En clair, si c’est votre chien qui réclame de l’attention et que vous y répondez systématiquement, ce n’est pas correct et ce ne sera pas cohérent.

Je m’explique : un chien qui obtient toujours satisfaction lorsqu’il demande une caresse, comprendra qu’il pourra toujours demander ce qu’il veut et lorsqu’il n’aura pas ce qu’il désire, il pourra se montrer encore plus insistant et cela pourrait devenir compliqué à gérer.

Par exemple, un chien qui est habitué à toujours avoir une réponse lorsqu’il vient demander une caresse est un chien qui est dans le contrôle des contacts (je pense notamment aux chiens qui insistent en poussant le bras de leur humain avec leur museau pour se faire caresser). Et le jour où vous ne pouvez pas le caresser, parce que vous êtes occupé à autre chose, il ne gérera pas bien ce refus et pourra se montrer encore plus insistant, en vous sautant dessus, en aboyant, etc.

De ce fait, pour être à l’initiative du contact, vous devez ignorer votre chien lorsqu’il réclame votre attention, attendre qu’il soit passé à autre chose et ensuite l’appeler pour prendre contact.

Ignorer son chien, qu’est-ce c’est exactement ? Et bien c’est ne pas le regarder, ne pas le toucher et ne pas lui parler. Même si vous le grondez parce qu’il insiste, il prendra cela comme une réponse à sa demande d’attention ! Vous devez donc l’ignorer complètement, quitte à lui tourner le dos, pour être certain de ne pas le regarder et même à quitter la pièce pourquoi pas.

La prise de contact

Passons maintenant à la prise concrète de contact. Vous avez ignoré votre chien lorsqu’il a souhaité réclamer une caresse, il est passé à autre chose et ensuite vous l’avez appelé pour lui proposer le contact qu’il souhaitait (bravo, votre attitude est la bonne !)

Pour être certain que la prise de contact soit positive et bien vécue pour le chien, il est important de tout d’abord tendre la main au niveau de la truffe du chien. S’il la sent et reste auprès de vous, vous pouvez alors commencer à le caresser. En revanche, s’il se détourne en tournant la tête sur le côté, évitez alors le contact. Nous verrons également par la suite comment repérer les signaux du chien qui expriment un mal-être lors de la prise de contact.

Par ailleurs, il est déconseillé de caresser un chien sur la tête, car le chien peut voir cela comme une intrusion trop rapide et directe dans « sa bulle ». De plus, un chien qui aurait eu des mauvaises expériences avec l’humain pourrait réagir de manière agressive à une main qui lui passe au dessus de la tête comme ça. De fait, que ce soit votre chien ou un chien que vous ne connaissez pas, il sera toujours préférable de le caresser sur le côté ou sous le cou.

Puis, il est très important d’avoir en tête que tous les chiens n’apprécient pas nécessairement les caresses. Tout comme nous, les humains, il y aura des chiens tactiles et d’autres non. Puis, nous l’avons vu, il y aura des chiens qui ont vécu de mauvaises expériences quand d’autres tueraient père et mère pour obtenir une caresse sur le bidon … Le tout est de ne jamais faire de généralités et de toujours partir du principe que, peut être, le chien en question n’appréciera pas le contact.

En résumé, pour prendre contact avec un chien, vous devez :

  • Différencier la caresse du maitre de celle d’un inconnu.
  • Ne pas penser que la caresse sera toujours vécue positivement pour le chien.
  • Être à l’initiative.
  • Lui demander la permission (main proposée au chien).
  • Vérifier que le chien est favorable à cette prise de contact.
  • Le caresser sur le cou et/ou sur le côté.

Reconnaitre les signaux de communication du chien

Pour pouvoir vous adapter au chien et faire en sorte que tous les contacts soient positifs, il est important de savoir lire et comprendre tous les signaux qu’envoie le chien pour communiquer son contentement ou son mal-être immédiat.

Pour faire simple, si votre chien adopte l’un des signaux suivants, stoppez immédiatement le contact car ce sont des signaux d’avertissement qui, s’ils ne sont pas lus, bien interprétés ni compris, seront suivis d’attitudes pouvant être agressives :

  • Léchages de truffe répétés.
  • Tourner la tête sur le côté.
  • Bâiller.
  • Montrer les dents.
  • Grogner.

En revanche, si votre chien ouvre la gueule, tire la langue, plisse les yeux, vous invite à continuer,  etc. c’est qu’il accepte et apprécie le contact.

Enfin, je vous invite également à être à l’initiative de la fin du contact également pour bien faire comprendre au chien qu’il n’a pas à décider ni du début, ni de la fin du contact.

Quand ne faut-il pas caresser son chien ?

Si l’on imagine bien quand il sera bon de caresser son chien (lorsqu’il a adopté un comportement que vous souhaitez, en gros), il est important de savoir quand ne pas caresser un chien :

  • Lorsqu’il est dans son panier ! Le panier est une zone refuge pour le chien, un endroit dans lequel il sait qu’il pourra être tranquille. N’allez donc jamais déranger un chien qui est dans son panier, préférez l’appeler pour qu’il vienne à vous si vous voulez vraiment le caresser. Soyez d’ailleurs très vigilant si vous avez des enfants !
  • Lorsqu’il dort, que ce soit dans son panier ou non. Un chien surpris dans son sommeil pourrait avoir un comportement réflexe que votre main n’apprécierait guère.
  • Lorsqu’il émet des signaux contradictoires, comme nous l’avons vu précédemment.
  • Lorsqu’il adopte un comportement gênant comme vous sauter dessus, aboyer, etc. On caresse souvent un chien qui nous saute dessus lorsqu’on rentre à la maison pour lui dire « bonjour ». On communique alors au chien que sauter est correct, que l’on valide et renforce cela. Or, si un jour votre chien est trempé, plein de boue, etc. et qu’il vous saute dessus, je ne pense pas que vous serez si enthousiaste face à cette prise de contact. Et si vous sanctionnez votre chien de vous sauter dessus à ce moment là, vous n’êtes donc pas cohérent puisque tantôt vous acceptez, tantôt vous interdisez.
  • Lorsqu’il a peur ! Caresser un chien pour le rassurer revient à renforcer le comportement adopté lié à la peur et donc, indirectement, on valide la peur du chien et on la rend légitime.

Vous voilà maintenant armé pour bien communiquer et caresser votre chien, et tous les autres chiens de manière générale.




c4a1eb37ea61a47506f1fe1be7cf1f15AAAAAAAAAAAAAAA