Comment choisir son assurance santé chien ?

choisir une assurance santé pour chien

Les frais de santé d’un animal de compagnie pèsent lourd dans le budget familial. Ils sont pourtant inévitables lorsque l’on veut prendre soin de son chien. Les compagnies d’assurance spécialisées prennent en charge une partie de ces frais médicaux trop souvent sous-estimés. Est-il avantageux de souscrire une assurance pour son chien ? Que couvre exactement cette assurance ? Et comment bien la choisir ?

Souscrire une assurance santé dès l’adoption de l’animal

Vous n’avez pas encore trouvé le chien qui fera de vous un maître heureux ? Vous en êtes encore à l’étape réflexion et calculs des frais engagés ? C’est le moment parfait pour se pencher sur le budget santé consacré à votre futur animal. En effet, les frais vétérinaires sont importants, et ce, dès le début. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils n’interviennent pas que lorsque l’animal devient âgé.

Prévoir de souscrire une assurance spécialisée dès l’adoption permettra de ne pas avoir de mauvaises surprises (coût élevé lié à un traitement longue durée et imprévu par exemple). Vous pouvez donc d’ores et déjà vous pencher sur la comparaison des différentes formules et tarifs proposés en effectuant des demandes de devis en ligne.

De même, si un ou plusieurs chiens partagent déjà votre vie, il n’est pas trop tard pour prendre une mutuelle. Il vous sera même plus facile d’en voir les nombreux avantages en comparant la cotisation et les frais jusqu’à lors dépensés annuellement.

Enfin, sachez qu’il sera plus facile d’assurer un animal jeune et en bonne santé. Même si l’âge n’est pas le seul critère déterminant, il peut être pris en compte pour le calcul de la cotisation. Il ne serait pas judicieux de vouloir souscrire une telle assurance que lorsque votre animal présentera une pathologie lourde ou aura besoin d’une intervention chirurgicale rapide.

Les critères de sélection d’une assurance chien

Grâce à Internet, il est à présent facile de comparer plusieurs assurances pour animaux de compagnie en un clin d’œil. Les comparateurs fonctionnent comme pour les assurances habitations ou voiture. Attention, il est important de consulter plusieurs comparateurs car tous n’auront pas les mêmes partenaires. En vous limitant à un comparateur, vous pourriez passer à côté d’une excellente police d’assurance. Prenez le temps de comparer mais ne vous arrêtez pas au seul montant de la cotisation. Certains critères doivent figurer dans vos garanties.

Les délais de carence

Le délai de carence est un critère à prendre en compte dans la recherche de l’assurance idéale. Il est très variable d’une formule à l’autre. En résumé, il est vivement conseillé de ne pas attendre pour souscrire une couverture santé chien.

Une assurance pour maladies, interventions chirurgicales et accidents

Certaines formules ne couvrent l’animal qu’en cas de grosses interventions chirurgicales. Elles excluent alors totalement les maladies plus bénignes qui sont pourtant les plus courantes. Ainsi, les frais de santé les plus réguliers ne bénéficieront d’aucune prise en charge. Bien sûr plus les dépenses seront couvertes, plus la cotisation mensuelle va grimper. Il est ainsi essentiel de réfléchir en amont à ses besoins réels et à ses attentes. Souhaitez-vous qu’une partie des dépenses de santé courantes comme les bilans divers ou les vaccins soient pris en charge ? Ou attendez-vous seulement une aide en cas de gros imprévu ? Combien espérez-vous obtenir par acte ? Les réponses à ces questions détermineront votre sélection finale.

Une garantie à vie

Il est important de vérifier que l’assurance santé chien souscrite puisse s’étaler sur toute la vie de l’animal. La formule ne doit pas prévoir d’augmentation de franchise avec le vieillissement de votre chien. La couverture à vie et sans coupure reste dans tous les cas préférable. Lisez bien les termes du contrat. Pensez à vérifier que la cotisation ne sera pas augmentée au fil des années. Et regardez dès à présent les différentes possibilités pour résilier votre contrat d’assurance. Ces différents éléments peuvent vous permettre d’éliminer certaines propositions de comparateurs.

Le type de franchise et son montant

Le montant de la cotisation est le plus rapide à comparer. Les assurances sont d’ailleurs souvent classées en priorité avec ce critère. Il ne doit pourtant pas être le seul déterminant. Le pourcentage des franchises doit être passé au crible.

La franchise des assurances pour animaux n’est pas comparable à celle des assurances auto ou habitation. Il ne s’agit pas d’une sortie d’argent mais plutôt d’un prélèvement sur dépense. Pour faire clair, la franchise est une somme que l’assureur va prélever automatiquement sur les différents actes vétérinaires.

La franchise peut être calculée par acte. Dans ce cas, l’assureur prélève de 25 à 30% de la dépense engagée. Elle peut également être mensuelle, trimestrielle ou annuelle et déduite en une seule fois.  Enfin, cette franchise peut parfois être évolutive. Elle va alors augmenter avec l’âge de l’animal.

Certaines compagnies proposent des assurances sans franchise. Avec elles, plus aucune hésitation pour aller consulter son vétérinaire au moindre doute. Ces assurances offrent des remboursements plus élevés puisque rien n’est déduit. Les assurances sans franchise, même si plus rares, sont donc très intéressantes.

Le plafond de remboursement

Dans les petites lignes à bien regarder avant de signer, se trouve le montant du plafond annuel de remboursement. Lorsque ce plafond sera atteint, plus aucun remboursement ne sera effectué par votre assureur. Cette limite, variable en fonction des assureurs, peut aussi être différente selon les actes. Certaines formules prévoient un plafond pour les actes chirurgicaux et un autre pour les dépenses courantes. Dans tous les cas, le plafond s’étend généralement de 1000 à 2000 euros selon l’assurance.

Le secteur de l’assurance pour animaux est en pleine expansion. Pour l’instant, 5% des propriétaires d’animaux de compagnie se sont laissés convaincre. Ce pourcentage devrait augmenter à l’avenir. En effet, les assurances spécialisées savent se montrer compétitives et couvrent de mieux en mieux les dépenses vétérinaires.

20bb6bb92b9b26614e685aa202e5c8c9################################