Comment examiner son chien ?

Examiner son chien
© Pixabay

Grâce à quelques gestes simples et de l’observation, il est possible de faire un rapide bilan de santé sur son compagnon à quatre pattes, et de s’assurer qu’il est en pleine forme. Par ces contrôles, on peut aussi détecter certains problèmes de santé plus tôt. Mais comment faire et que contrôler ?

Pourquoi examiner régulièrement son chien ?

Examiner régulièrement son chien, c’est important pour :

  • détecter le plus précocement possible toute anomalie susceptible de menacer sa santé : une grosseur sous sa peau, des parasites dans le pelage, une griffe cassée, une odeur anormale qui émane de ses oreilles etc.,
  • habituer votre chien à être manipulé et touché. L’examiner permettra ainsi de rendre certaines zones de son corps comme ses pattes, ses oreilles ou sa queue moins sensibles à la palpation et aux contacts. Idéalement, habituez-le à ces séances le plus tôt possible, dès ses premiers mois. Bien entendu, si votre chien est très réactif sur certaines zones, vous devrez proposer des contacts de manière progressive sans être trop insistant et le félicitez chaleureusement, avec l’aide de friandises, après chaque séance de « papouilles ».

Comment faire ?

Placez-vous dans ans un endroit calme, comme votre salon, et rendez l’expérience positive pour votre chien. Privilégiez un moment où votre chien est plutôt calme, idéalement après une grande promenade qui aura permis de bien le dépenser. Lors de l’examen, chacun de vos gestes doivent être doux et récompensés par une friandise lorsque votre chien se laisse faire sans réagir. Restez calme en toute circonstances et si vous constatez que votre chien s’impatiente ou montre des signes d'irritation ou d'inconfort (léchage de truffe répétés, bâillement ou grognements) stoppez tout ! Préférez réitérer la séance un peu plus tard dans la journée ou le lendemain. Quoi qu’il arrive, terminez toujours par quelque chose d’agréable pour le chien comme une belle partie de jeu avec son jouet préféré par exemple.

Lorsque vous examinez votre chien, n’hésitez pas à solliciter plusieurs de vos sens : la vision bien sûr mais aussi votre sens du toucher, votre odorat et même votre ouïe pour détecter d’éventuelles anomalies sur votre petit animal.

Que regarder ?

Son allure générale

Étudiez l’allure générale de votre chien et veillez notamment au maintien d’une corpulence normale.  Observez sa silhouette vue de profil et de dessus chez un chien dont le poids est optimal, on voit, lorsqu’on le regarde de dessus, sa taille s’affiner légèrement en arrière des côtes. De profil, on observe une dépression abdominale nette. Ses os ne doivent pas visibles à distance à l’exception des côtes flottantes chez les chiens à poil ras. Lorsque l’on palpe l’animal avec les mains à plat et sans appuyer, on doit sentir ses os sous une fine couche de tissu graisseux et être capable de compter ses côtes avec les doigts sans exercer de pression.

Si votre animal s’éloigne de cette silhouette « idéale », il faudra alors en parler à votre vétérinaire. C’est que votre chien souffre de maigreur ou d’embonpoint !

Ses membres

Passez votre main le long des pattes de votre chien. Vous ne devez détecter aucun gonflement au niveau de ses articulations. Sa musculature doit être bien développée et symétrique.

Observez également la démarche de votre chien qui doit être tout à fait normale, sans boiterie.

Examinez les coussinets de votre chien : ils doivent être souples et intacts. Écartez délicatement ses doigts pour vérifier qu’il n’y a pas de petites blessures, de dépilations ou de boutons à cet endroit. Vérifiez enfin l’intégrité et la longueur des griffes de votre chien, et en particulier celle de son ergot.

Ses yeux

Les yeux de votre chiot doivent être clairs, transparents et bien humides sans être pour autant larmoyants ni collants.

Abaissez délicatement la paupière inférieure de votre animal afin de vérifier que le blanc de l’œil n’est ni irrité, ni rouge et la couleur de sa muqueuse oculaire qui doit être bien rose.

Ses oreilles

Les oreilles de votre chien doivent être dépourvues de grosseurs et leur intérieur doit être bien propre et cela, aussi loin que vous puissiez le voir. Toute rougeur, douleur, écoulement ou odeur doit vous alerter.

Sa gueule et ses dents

Soulevez les babines supérieures de votre chien afin de découvrir ses dents et ses gencives. Les dents doivent apparaitre les plus blanches et propre possibles. Un liseré brun-jaune à la base des dents de votre chien est le signe de la formation de tartre, précurseur de l’apparition future de problèmes de santé bucco-dentaires s’il n’est pas retiré lors d’un détartrage.

Les gencives doivent être saines, souples, sans gonflement ni saignement et de couleur rose pâle.

Regardez dans la cavité buccale de votre chien et, s’il est coopératif, sous sa langue. La cavité buccale est parfois le siège de tumeurs susceptibles d’être détectées tardivement car peu visibles et accessibles.

Humez l’haleine de votre chien (si ! si ! courage !). Elle ne doit pas être désagréable. Dans le cas inverse, elle peut révéler un problème bucco-dentaire ou une autre affection.

Son ventre

Palpez délicatement le ventre de votre chien. Vous devez n’y détecter aucune masse ou gonflement anormal. L’abdomen de votre chien doit normalement être bien souple et sans douleur à la palpation.

Sa peau et son pelage

Passez les mains dans le pelage de votre chien. Vous ne devez palper ni observer aucune grosseur ni lésion sur sa peau. Son pelage doit être brillant, dépourvu de pellicules, de parasites ou de déjections de parasites. Il ne doit pas s’en dégager une odeur nauséabonde.

Palpez particulièrement ses aisselles, le creux de l’aine, l’arrière des oreilles et tous les plis de sa peau où certains parasites comme les tiques aiment aller se loger.

Ses « parties intimes »

Soulevez doucement la queue de votre chien et vérifiez que son anus n’est pas sale et ne présente pas de boursouflure.

Chez la femelle, inspectez la vulve et vérifiez l’absence de congestion ou d’écoulements en dehors de la période de ses chaleurs. Chez le mâle, observez le fourreau pour vérifier l’absence de blessures ou d’écoulements.

Examiner n’est pas consulter !

En aucun cas, cet examen "domestique" n’a pour but de remplacer des visites régulières chez votre vétérinaire. Il permet juste de faciliter la détection précoce de certaines anomalies ou problèmes de santé pour en référer, le cas échéant, à votre vétérinaire.




acbc5dcf01f3a17d11e4d768c8dde99ctttttttttttttttt