Comment savoir si ma chienne est enceinte ?

Comment diagnostiquer la gestation d'une chienne ?
© Pixabay

Votre chienne s’est fait saillir, intentionnellement ou accidentellement, par un mâle au moment de ses chaleurs et vous vous demandez maintenant si elle est enceinte ? Les réponses à vos questions sont ici…

Le diagnostic de gestation de la chienne

Chez la chienne, il n’y a pas de signes précoces de gestation. Ainsi, on ne peut pas la confirmer avant les 19 à 21 jours qui suivent la fécondation.

A ce jour, il existe trois méthodes de diagnostic de la gestation chez la chienne :

L’échographie

L’échographie est un examen permettant le diagnostic précoce de gestation de la chienne que le vétérinaire peut en théorie pratiquer 21 jours après l’ovulation. Cela dit, chez la chienne, il peut y avoir un décalage assez important entre le moment de l’accouplement et la fécondation de ses ovules par les spermatozoïdes du mâle car ces derniers peuvent survivre plusieurs jours dans les voies génitales de la femelle. Si ce décalage existe, une échographie réalisée à 21 jours ne révélera rien. Il est donc conseillé d’attendre le 25ème jour suivant l'accouplement pour réaliser cette échographie afin d’être sûr de pouvoir visualiser d’éventuels fœtus dans l’utérus de la chienne.

Cet examen est totalement indolore pour la chienne. Il se pratique sans anesthésie de la chienne et consiste simplement à appliquer la sonde de l’échographe sur l’abdomen de la chienne que le vétérinaire prendra soin de tondre légèrement auparavant.

Cette méthode permet non seulement de déterminer s’il y a gestation ou non mais elle permet aussi :

  • d’évaluer la viabilité des fœtus notamment par l’observation des battements cardiaques des fœtus,
  • de dater la gestation en mesurant le diamètre du tronc et de la tête des fœtus.

En revanche, l’échographie est peu fiable pour compter le nombre de fœtus. Elle donne lieu à des erreurs de comptage 4 fois sur 10.

Le dosage de la relaxine

La relaxine est une hormone spécifique de la gestation chez la chienne car elle n’est retrouvée que dans le sang des femelles gestantes. On peut donc utiliser son dosage pour confirmer une gestation. Cependant, cette hormone n’est sécrétée par le placenta qu’à compter de la 3ème semaine de gestation de la chienne. Par conséquent, on ne peut l’utiliser, pour faire le diagnostic de gestation, qu’à partir du 25ème jour suivant l’accouplement. En effet, si le test est réalisé trop précocement, le risque est d’avoir un faux-négatif.

Pour réaliser le dosage de la relaxine, le vétérinaire prélève simplement un peu de sang de la chienne.

Un résultat positif à la relaxine permet de confirmer la gestation. En cas de résultat négatif, le vétérinaire devra réeffectuer le dosage une semaine plus tard.

La radiographie

La radiographie ne permet d’observer le squelette des fœtus dans l’utérus de la chienne qu’à partir du 45ème à 50ème jour de gestation. Cet examen permet un diagnostic plus tardif de la gestation de la chienne. Il permet cependant de compter les fœtus de façon plus fiable qu’avec une échographie.

Les signes visibles de la gestation chez la chienne

Au-delà des examens qui permettent d’en faire le diagnostic avec certitude, la gestation chez la chienne s’accompagne de signes visibles ou perceptibles par son propriétaire tels que :

  • une modification de son appétit. Souvent, l’appétit de la chienne gestante diminue vers la troisième semaine qui suit l’accouplement et augmente très nettement à partir de la 5ème semaine,
  • une modification de sa silhouette. La chienne gestante commence à grossir à partir du 2ème mois de gestation. Son abdomen commence à s’élargir à partir de la 4ème semaine de gestation. Chez les chiennes qui attendent une portée nombreuse, on peut observer une ptôse abdominale, c’est-à-dire un abaissement du ventre au cours de ce 2ème mois de gestation. Cette modification de silhouette s’accompagne également d’une prise de poids qui va de 35 à 50% pendant le 2ème
  • un développement de ses mamelles. A partir du 25ème jour suivant la saillie, les mamelles de la chienne deviennent dures, turgescentes et congestionnées.
  • des écoulements vulvaires. Des écoulements ressemblants à du sérum et/ou blanchâtres peu abondants peuvent apparaître chez une femelle gestante aux alentours du 25ème jour suivant la saillie. Ils ne sont pas systématiques et ne doivent pas être confondus avec les écoulements vulvaires qui se produisent en cas d’infection de l’utérus.

La gestation chez la chienne peut également s’accompagner de changements comportementaux. Cependant, ces changements peuvent aussi se produire en cas de pseudo-gestation ou grossesse nerveuse de la chienne et sont donc peu fiables pour détecter une gestation.




d544d3ecc3e8f77eb0e9c9b3ecbc9a94nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn