Littéralement, conjonctivite signifie « inflammation de la conjonctive » c’est-à-dire une irritation de la membrane transparente qui tapisse en partie l’intérieur des paupières ainsi que le blanc de l’œil.

Une conjonctivite banale se manifeste par une rougeur et une douleur de l’œil et de la face interne des paupières. Elle est accompagnée d’écoulements plus ou moins clairs pouvant traduire une infection. Touchant un œil ou les deux yeux, cette affection, le plus souvent bénigne est assez fréquente chez nos amis canins et peut avoir plusieurs origines.

La conjonctivite infectieuse

Certains microbes peuvent être à l’origine de conjonctivite chez les chiens. Mais bien souvent la conjonctive est le premier symptôme d’une toute autre infection virale, souvent plus grave pour les jeunes chien qui touche l’organisme tout entier du petit animal. Ainsi, les problèmes oculaires du chien peuvent être révélateur de la maladie de Carré ou d’herpès canin. Les bactéries comme certains Staphylocoques et Streptocoques peuvent aussi engendrer des conjonctivites ou venir compliquer l’inflammation de la conjonctive en créant une surinfection.

La conjonctivite due à la présence d’un corps étranger.

Des corps étrangers banaux comme des brindilles ou des poussières peuvent causer une inflammation de l’œil. En été, évitez particulièrement les zones où fourmillent les épillets qui peuvent se loger dans l’œil de votre chien et causer bien d’autres dommages.

De même, si l’œil de votre animal ne produit pas assez de larmes, il devient plus vulnérable aux agressions extérieures. L’insuffisance de larmes ne permet plus d’éliminer efficacement les poussières qui se déposent naturellement à la surface de l’œil. Là encore, la sécheresse oculaire et les conjonctivites à répétition qui en sont la conséquence peuvent être révélatrices d’une maladie neurologique ou métabolique, plus préoccupante (maladie de Carré, diabète, hypothyroïdie, maladie de Cushing).

La sécheresse oculaire peut aussi s’expliquer plus simplement par l’atteinte de la glande lacrymale elle-même ou par l’obstruction des canaux lacrymaux.

La conjonctivite allergique

Très fréquente, ce type de conjonctivite est due le plus souvent à des poussières ou des pollens auquels le toutou est allergique. Les yeux réagissent et déclenchent une réaction inflammatoire au contact de l’allergène. On la reconnaît notamment au fait qu’elle touche les deux yeux en même temps -on parle alors de conjonctivite bilatérale d’origine allergique -et qu’elle disparaît lorsque l’animal n’est plus en contact avec l’allergène (exemple : en cas d’allergie au pollen, elle disparaît à la fin du printemps). Ce type de conjonctivite peut être atténuée par un traitement global du phénomène allergique : prise d’anti-histaminiques ou désensibilisation de l’animal aux allergènes connus.

La conjonctivite d’origine traumatique

Une conjonctivite peut également faire suite à une blessure de la conjonctive de l’œil (coup de griffe, présence d’un corps étranger dont épillet…). Il peut alors se former un ulcère cornéen, invisible à l’œil nu sans l’auscultation d’un vétérinaire, qui rend l’œil du chien très douloureux.

Plus rarement, un ulcère cornéen peut se former sans cause traumatique mais à la suite de l’infection de l’œil par un virus.

La conjonctivite causée par une malformation

Certains chiens peuvent souffrir d’une éversion des paupières, comprenez que leurs paupières sont alors incurvées vers l’extérieur. La conjonctive qui tapisse les paupières est alors plus exposée aux agressions environnementales (poussières, vent…) et prédispose l’animal aux conjonctivites récurrentes. Une chirurgie des paupières permet de corriger cette malformation problème appelé dans le jargon vétérinaire «  ectropion ». Cette anomalie se rencontre dans les races canines à peau lâche telles que le Basset Hound, le Cocker Spaniel, le Saint Hubert, le Saint Bernard ainsi que le Clumber Spaniel .

Les cils aussi peuvent être mal implantés (distichiasis) et irriter de cette façon la cornée et la conjonctive. Cette anomalie est assez répandue  chez les races telles que l’Américain Cocker Spaniel, le Teckel Nain à poil long, le Caniche Nain et miniature, les brachycéphales de petite taille comme les Shih Tzu, les Lhassa Apso et lesPékinois) ainsi que les Flat Coated Retrievers. Là encore, une solution chirurgicale permet de résoudre le problème.

Comment traiter une conjonctivite ?

Un œil rouge chez votre animal n’est pas forcément synonyme de conjonctivite. Il existe malheureusement d’autres maladies, souvent plus sérieuses, comme l’uvéite ou le glaucome pouvant entraîner ce même symptôme. Il est donc important, si votre chien à un œil rouge qui de plus semble douloureux de consulter votre vétérinaire, qui seul est apte à établir le bon diagnostic.

Pour soulager votre animal, il est néanmoins recommandé de nettoyer soigneusement l’œil ou les yeux atteints pour soulager votre animal en attendant la  consultation chez le vétérinaire. Pour ce faire, utilisez une solution ophtalmique ou, à défaut, du sérum physiologique pour enlever le mucus de l’œil enflammé ainsi que les petits débris causant l’inflammation. Demandez à votre pharmacien ou à votre vétérinaire de préférence un produit adapté aux chiens aux propriétés décongestionnante et antibactérienne. Utilisez la technique dite de l’irrigation en faisant couler goutte-à-goutte la solution à la surface de l’œil de votre chien. Vous pouvez aussi utiliser une compresse de gaz stérile imbibée de solution que vous maintiendrez sur l’œil quelques minutes avant d’enlever délicatement les impuretés à l’aide de cette même compresse. N’utilisez en aucun cas de l’eau, même bouillie, ni de coton ou de tissu qui risqueraient d’augmenter l’inflammation. Toujours en attendant la consultation vétérinaire, vous pouvez compléter ce nettoyage par un traitement homéopathique à base Belladona 5 CH et  Euphrasia officinalis 5 CH (3 granules de chaque toutes les 2 heures) et, si la conjonctivite est due à un corps étranger d’Arnica montana 9CH (3 granules toutes les 2 heures).