La leishmaniose canine

Friendly veterinary and lovely labrador puppyEn Europe, la leishmaniose du chien est causée par des parasites appelés Leishmanies. Ces parasites sont très nombreux mais, en Europe, c’est l’espèce appelée Leishmania infantum la plus répandue.

Ces parasites sont transmis à nos chiens par les femelles des phlébotomes, des sortes de petits moustiques qui se nourrissent du sang des animaux. Les phlébotomes sont très actifs à la tombée de la nuit et à des températures minimales comprises entre 18°C et 22°C. Ainsi, la leishmaniose sévit surtout dans les régions au climat méditerranéen, dans le Sud de l’Europe (Grèce, Espagne, Portugal, Italie…) et dans le sud de la France.



L’incubation, période avant laquelle les premiers signes visibles de la maladie n’apparaissent, peut varier de 2 mois à 8 ans ! Elle commence par une lésion cutanée due à la piqûre du phlébotome. Les phlébotomes choisissent généralement une zone dépourvue de poils comme l’intérieur des oreilles ou le haut de la truffe pour piquer leurs victimes. La piqûre peut passer inaperçue et être confondue avec la piqûre de n’importe quel autre insecte. Elle persiste généralement plusieurs mois avant de disparaître spontanément. Certains chiens peuvent être contaminés mais ne présenter aucun symptôme de la maladie : on parle alors de porteurs sains.

Les symptômes de la leishmaniose

L’expression clinique de la leishmaniose, quand le chien développe des symptômes, est très variable selon les individus et associe généralement :

– un état général dégradé : abattement et amaigrissement en raison d’une baisse de l’appétit,

– apparition de zones dépourvues de poils de formes et d’étendues variables,

– formation de grandes squames (morceau de peau morte qui se détache de l’épiderme),

– formation d’ulcérations sur la peau et sur les muqueuses en particulier dans le nez provoquant des saignements de nez,

– augmentation de volume des ganglions et de la rate (splénomégalie),

– atteintes rénales.

D’autres signes moins fréquents mais très évocateurs peuvent également apparaître comme :

– une croissance anormale de griffes,

– une décoloration et une ulcération de la truffe,

– une boiterie.

Lorsqu’une leishmaniose est diagnostiquée chez un chien, son espérance de vie moyenne est de deux ans. Il existe des traitements chimiothérapiques. Ces derniers sont assez lourds, chers et ne conduisent pas à la guérison totale de l’animal mais permettent seulement de ralentir l’évolution de la maladie et d’améliorer le quotidien le l’animal malade.

Les soins préventifs

Fort heureusement, plusieurs moyens de prévention existent et cette maladie est prise en charge pour votre mutuelle en ligne pour chien. Il faut cependant les combiner car aucun d’entre eux n’est efficace à 100%. Certains antiparasitaires externes permettent d’éviter les piqûres de phlébotomes : demandez conseil à votre vétérinaire afin de choisir un produit efficace contre ce moustique.Si vous habitez une région à risque, faites rentrer votre compagnon à quatre pattes à l’intérieur de votre domicile avant la tombée de la nuit et équipez vos fenêtres de fines moustiquaires.

La vaccination de votre toutou est également un bon moyen de prévention bien que non efficace à 100%. Le vaccin contre la leishmaniose peut être réalisé chez le chiot à partir de ses 6 mois dans les régions à risque. Préférez vacciner votre toutou aux mois de décembre ou de janvier, afin que l’immunisation soit en place à la plus forte période d’activité des phlébotomes.

 

fa7dab99b59cdaddb19b47491ca11822LLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL