Prendre les transports en commun avec son chien

Fast delivery

Prendre les transports en commun avec son chien n’est pas toujours chose facile et peut relever du casse-tête en raison de la réglementation variable qui s’applique à son voyage à bord selon le type de transport emprunté et la compagnie concernée. Train, métro, tramway, avion ou bateau : à chaque moyen de transport ses règles et ses modalités.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici passés en revue, les différents points de la loi française qui définit les conditions d’accès des chiens à bord des divers transports en commun.

Les conditions générales à remplir par votre chien pour être accepté dans les transports en commun

On peut distinguer plusieurs règles communes à tous les transports collectifs.

Votre chien ne doit pas relever de la catégorie 1 des chiens dits d'attaque

Les chiens dangereux de 1ère catégorie (Mastiff non LOF, Tosa non LOF, Pitbull) sont rigoureusement interdits dans tous les transports en commun.

Les passagers à bord ne doivent pas s'opposer à sa présence

Si votre animal incommode les autres usagers du transport en commun où vous vous trouvez, votre animal sera refusé à bord.
C’est le cas notamment, dans le train, le métro ou le RER parisien.

Votre chien doit avoir son titre de transport s’il est de grande taille et si ce n’est pas un chien d’accompagnement

Si le voyage est souvent gratuit pour les petits chiens que l’on peut transporter dans un sac adapté, les chiens de grande taille, hormis les chiens d’accompagnement, comptent pour une personne et doivent se trouver « en possession d’un billet à tarif réduit(…)lors de l’entrée sur les réseaux RER et métro ».

Votre chien doit être muni de son passeport européen si vous passez la frontière française

Si vous partez avec votre chien hors de France, notamment dans les pays ressortissant de l’Union Européenne, le passeport européen attestant de l’identification de votre animal et de sa santé sera exigé à bord du transport en commun choisi.

Vous devez prouver que votre chien est un animal d’accompagnement

Vous devez être en mesure de présenter votre carte d'invalidité et les documents attestant de l'éducation de votre animal.

Tenue de rigueur obligatoire pour votre toutou king size : muselière et laisse s’imposent

Dans les transports en commun, notamment le métro, le RER et le train, il est obligatoire de tenir en laisse et de museler son chien s’il est de grande taille sauf si c’est un chien d’accompagnement.

A ces règles générales s'ajoutent la réglementation de chaque transport collectif particulier.

Habituez votre chien à prendre les transports en commun

Se déplacer en empruntant les transports en commun ne rentre pas dans le comportement naturel du chien. A la perception de bruits nouveaux et au contact de la foule, le chien peut éprouver de la crainte. Il est donc primordial d’habituer votre chien à ces transports le plus tôt possible dans sa vie surtout si vous en êtes un usager régulier.

Lors des premiers trajets, choisissez un itinéraire court pour emmener votre compagnon à 4 pattes dans un lieu de promenade agréable (un parc fera très bien l’affaire). Évitez donc de le conduire chez son vétérinaire pour son rappel de vaccin annuel la première fois que vous prenez le bus avec lui sinon il associera le moyen de transport à quelque chose de fort désagréable. Préférez également un horaire où le moyen de transport ne sera pas bondé. Si vous le pouvez, évitez donc les heures de pointe.

Les mouvements du véhicule et les coups de frein secs peuvent rendre votre animal nauséeux. Veillez donc à ce qu’il n’ait pas mangé dans les deux heures qui précèdent le trajet et si besoin administrez-lui des médicaments contre le mal des transports. Votre vétérinaire pourra vous en prescrire sur simple consultation. Si vous disposez d’une mutuelle santé pour votre chien, consultation et traitement vous seront même remboursés.

Si votre chien se montre agité, résistez à l’envie de le cajoler pour le rassurer : vous ne feriez que valider sa peur en « récompensant » par la caresse un comportement non souhaité. Au contraire, faites comme si de rien n’était et attendez que votre chien se calme pour le féliciter chaleureusement. En suivant ces conseils, votre toutou devrait pouvoir vous accompagner partout.

Le tramway, Le RER et le métro

Les règles d'accueil de votre chien à bord varient sensiblement selon la ville dans laquelle vous prenez le métro.

Le RER et le métro parisien

Depuis sa modification en juin 2016, le règlement intérieur de la RATP s’assouplit et rend possible à ses usagers de voyager avec leurs chiens de grande taille dans le RER à condition qu’ils soient muselés, tenus en laisse et munis d’un billet demi-tarif.

Seuls les chiens guides d’aveugles sont autorisés à voyager avec leur maître en RER ou en métro, gratuitement et sans restriction.

Quant aux petits chiens, ils y sont admis gratuitement, dès lors qu’ils sont transportés “dans un sac adapté de 45 cm maximum” et que leur présence “n’incommode pas les autres voyageurs” ce qui peut être légalement un motif d’exclusion.

Le métro à Toulouse

Les chiens de garde et de défense (catégorie 2) sont interdits dans le métro au même titre que les chiens d'attaque (catégorie 1)

Les chiens guides d’aveugles et de petite taille y sont admis gratuitement s’ils sont portés dans un sac de transport et les autres doivent voyager sous la responsabilité de leur maître et munis d'une place plein tarif.

Le métro à Lyon

Les chiens de petite taille transportés dans un sac fermé adapté et sous réserve qu'ils n'incommodent pas les autres usagers, voyagent gratuitement tout comme les chiens d'aide qui eux sont admis sans conditions.

En revanche, les autres chiens ne sont pas autorisés dans le métro lyonnais.

Le bus

Paradoxalement, la loi n’autorise pas votre meilleur ami à quatre pattes à monter dans le bus avec vous s’il pèse plus de 6 kgs, ceci pour des raisons d’accessibilité, d'hygiène, de sécurité et de confort des usagers.

Font toujours exception à la règle les petits chiens transportés dans un sac fermé, les chiens d'accompagnement et ceux des agents de sécurité dans le cadre de leur service.

Les contrevenants devront s’acquitter d’une amende de 60 euros en cas d'infraction.

Les trains TER, TGV, Intercité

Le règlement est sensiblement le même que celui qui s’applique aux Tramway, métro et RER, excepté la nécessité de payer un supplément pour les petits chiens.

Les chiens de moins de 6 kgs peuvent voyager dans un sac de transport adapté pour un tarif d’environ 6 euros tandis que les chiens de taille supérieure seront tenus en laisse, muselés et munis d'un titre de transport demi-tarif, excepté les chiens d’aveugle.

Là encore, leur acceptation à bord est conditionnée par l’approbation des autres passagers.

L’avion

Le règlement du transport aérien s’appliquant aux chiens est variable d’une compagnie et d’un pays à l’autre, aussi, avant d’entreprendre un voyage en avion avec votre chien, renseignez-vous précisément sur la règlementation propre à la compagnie choisie et au pays de destination car certaines compagnies refusent des races de chiens particulières à bord, voire tous les chiens.

De façon générale, les petits chiens de moins de 6 kgs sont tolérés auprès de vous en cabine s’ils sont transportés dans une cage respectueuse de la norme IATA tandis que votre chien de plus de 6 kgs sera tenu de voyager en soute, comme ses congénères.

Les chiens d’assistance font encore une fois exception à la règle et voyagent auprès de vous en cabine quel que soit leur poids.

Néanmoins, à toutes fins utiles, reportez-vous à notre article dédié aux voyages en avion avec votre chien afin d’obtenir davantage de précisions sur les conditions et restrictions des différentes compagnies concernant le transport de votre chien à bord.

Le bateau

Comme c’est le cas pour le transport aérien des animaux de compagnie, la réglementation diffère d’une compagnie maritime à l’autre et toutes n’accepteront pas votre animal à bord.
En effet, celui-ci ne sera accepté sur un bateau que si votre voyage est une traversée utilitaire et non une croisière.

Par ailleurs, seules quelques compagnies autoriseront votre animal à voyager auprès de vous en cabine s’il s’agit d’un chien de petite taille, et s’il est muselé et tenu en laisse. Les autres iront en chenil pour la durée du trajet.

Dans ce cas également, lisez attentivement notre article dédié et consultez le règlement de la compagnie maritime choisie.

A présent que la loi française régissant le transport des animaux de compagnie n’a plus de secret pour chacun, vous êtes prêt à emprunter sereinement et en connaissance de cause
n’importe quel transport en commun avec votre chien.




776d8448dc1bdfc829805319c8e3f8ff33333333