Les croquettes pressées à froid sont-elles une alternative de meilleure qualité que les croquettes « classiques » ? On fait le point…

Les croquettes pressées à froid…qu’est-ce que c’est ?

La très grande majorité des croquettes vendues sur le marché à l’heure actuelle sont des croquettes extrudées. Il s’agit d’aliments qui sont passés au travers d’une machine qu’on appelle un extrudeur. Sorte de « cocotte minute » industrielle, cette machine permet de faire monter la pression et la température de la matière première pour la cuire et la transformer en croquettes. L’avantage de ce procédé est qu’il permet d’assainir le produit en le débarrassant des éventuelles mauvaises bactéries présentes dans la matière première et de bien cuire l’amidon présent dans les croquettes (et donc de le rendre plus digestible) mais …il présente aussi ses inconvénients.

L’inconvénient majeur de ce procédé de fabrication repose sur le fait qu’il suppose de chauffer les ingrédients à haute température. Et ce chauffage poussé est accusé de :

  • de détruire de nombreux micronutriments comme les vitamines qu’il faut ensuite réintroduire après l’étape de cuisson-extrusion à l’aide d’additifs plus ou moins naturels selon les fabricants,
  • de faire diminuer la digestibilité des protéines,
  • d’être est à l’origine de la formation d’acrylamide, un composé suspecté d’être cancérigène,
  • de produire un aliment “stérile” dépourvu des mauvaises bactéries comme des bonnes qui sont pourtant utiles pour coloniser l’intestin de l’animal (c’est-à-dire pour constituer son « microbiote »).

De ce fait, les croquettes pressées à froid sont souvent présentées comme une alternative plus saine à ces croquettes extrudées.

Comme leur dénomination l’indique, elles ne sont donc plus fabriquées à l’aide d’un extrudeur mais sur une presse à une température inférieure à celle qui est appliquée dans les extrudeurs : 50°C au maximum pour les croquettes pressées à froid contre 90°C au minimum pour les croquettes extrudées (mais les températures peuvent monter plus haut).

En réalité, le pressage des croquettes n’est pas un nouveau procédé mis au point pour présenter une alternative à l’extrusion. C’est au contraire la méthode de fabrication des croquettes « ancestrale » (si on peut dire…) qui préexistait à l’utilisation de l’extrudeur.

Alors…les croquettes pressées à froid est-ce vraiment mieux ?

Comme les autres croquettes, les croquettes pressées à froid sont fabriquées à partir de matières premières carnées et d’une source d’amidon (céréales, pomme de terre ou légumineuses) qui sert de liant.

Dans les croquettes pressées à froid, comme la température de cuisson ne dépasse pas les 50°C, cela implique nécessairement que :

  • les fabricants doivent trouver des alternatives au couple haute pression /température pour assainir les matières premières carnées avant qu’elles n’entrent dans la composition des croquettes. Les fabricants n’ont alors pas d’autre choix que d’utiliser des farines de viandes, c’est-à-dire des viandes qui subissent quand même une étape de cuisson préalable dans l’objectif de déshydrater les matières premières crues. Comme pour l’extrusion, la cuisson de la viande induit une réaction chimique qu’on appelle la réaction de Maillard qui altère la structure chimique des protéines et leur digestibilité au passage,
  • les sources d’amidon qui entrent dans la composition des croquettes pressées à froid doivent également être cuites au préalable au risque, dans le cas inverse, de ne pas être assez digestibles par le chien. Eh oui, pour l’amidon, c’est le phénomène inverse aux protéines de viande qui se produit : moins il est cuit, moins il est digeste pour le chien alors que pour les protéines, moins elles sont cuites, plus elles sont digeste,
  • les fabricants imposent à l’utilisateur une conservation des croquettes au frais et une durée de conservation plus courte (en lien avec à la température de cuisson « plus basse » qui ne « stérilise » pas le produit final et une humidité souvent supérieure à celle des produits extrudée) ou ajoutent davantage de conservateurs.

En revanche, comme les croquettes pressées à froid ne sont pas extrudées, elles ne gonflent pas autant que les autres croquettes dans l’estomac du chien.

Il est donc difficile de se prononcer sur la supériorité nutritionnelle des croquettes pressées à froid sur les croquettes extrudées d’autant plus que les industriels « extrudeurs » travaillent constamment à améliorer la digestibilité des protéines de leurs produits. C’est même un des enjeux des services de recherche et développement des industriels qui font bien leur travail.

Il ne faut donc en aucun cas généraliser car dans la famille des « croquettes pressées à froid » comme dans celle des « croquettes extrudées », il y a donc très certainement différents niveaux de qualité…qu’il revient au consommateur de chercher à décrypter. Une tâche qui s’avère particulièrement difficile car il n’est pas toujours aisé de faire la part des choses entre argument marketing et information nutritionnelle fiable.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation