La dentition du chien

La dentition du chien
© Pixabay

Combien de dents un chien possède-t-il ? Quelles sont les caractéristiques de ces dents ? A quoi servent-elles ? Comment s’articulent-elles normalement entre elles ?

Combien de dents un chien possède-t-il ?

Le chien adulte possède normalement 42 dents permanentes de taille, de forme et de fonction différentes dont :

  • 12 incisives,
  • 4 canines,
  • 16 prémolaires,
  • 10 molaires.

Le saviez-vous ?

Pour quantifier le nombre de dents que possède un animal et leur répartition, le vétérinaire utilise la formule dentaire. Cette représentation de la denture désigne habituellement le nombre et la nature des dents sur une demi-mâchoire. La formule dentaire du chien est donc : I 3/3 + C 1/1 + PM 4/4 + M 2/3. Cela signifie que le chien possède 3 incisives sur la demi-mâchoire supérieure et 3 sur la demi-mâchoire inférieure (I 3/3) , 1 canine sur la demi-mâchoire supérieure et 1 sur la demi-mâchoire inférieure (C 1/1), 4 prémolaires sur la demi-mâchoire supérieure et 4 sur la demi-mâchoire inférieure (PM 4/4) et 2 molaires sur la demi-mâchoire supérieure et 3 sur la demi-mâchoire inférieure (M2/3).

Avant d’obtenir ses dents permanentes, le chiot possède une dentition déciduale, formée par 28 dents de lait. Elles apparaissent vers leur 3ème semaine de vie et commencent à être remplacées par les dents permanentes vers 3 à 4 mois. La dentition permanente du chien est en général complète aux alentours de ses 6 à 7 mois.

Bon à savoir...

Il existe des anomalies du développement dentaire chez le chien qui peuvent le conduire à ne pas avoir de dents du tout (anodontie), presque pas de dents (oligodontie) ou à arborer une mâchoire dans laquelle il manque quelques dents (hypodontie).

A l’inverse, un chien peut présenter plus de dents que la normale quand ses dents de lait ne tombent pas comme elles le devraient. On parle alors de persistance des dents déciduales.

Les dents du chien

Le chien possède 4 types de dents avec des morphologies et des fonctions différentes.

Les incisives

Les incisives chez le chien adulte sont au nombre de 12. Centrées sur le devant de la gueule, il s’agit de dents qui ne possèdent qu’une seule racine. Elles sont réparties de façon homogène en arc de cercle dont le rayon est plus ou moins important selon les races de chien.

Les incisives du chien sont plus volumineuses en haut qu’en bas. En partant du centre, on les nomme pince, mitoyenne et coin. Les coins supérieurs sont les plus volumineux si bien qu’ils ressemblent aux crocs du chien.

Elles servent à couper et rogner.

Les incisives du chien

Les canines

Au nombre de 4, les canines sont des dents coniques, recourbées et à sommet pointu. Comme les incisives, elles ne possèdent qu’une seule racine. On les appelle plus couramment les crocs ou les crochets.

Lacérantes, elles servent à attraper et déchirer.

Les canines du chien

Les prémolaires

Les prémolaires sont des dents qui possèdent une à trois racines. Les prémolaires les plus proches des canines en possèdent une et les prémolaires les plus proches des molaires en possèdent 3. La 4ème prémolaire de la mâchoire supérieure est appelée la carnassière maxillaire.

Elles servent à couper et déchirer.

Les prémolaires du chien

Les molaires

Les molaires sont des dents broyeuses. Volumineuses, elles sont au nombre de 10 chez le chien : 2 en haut et 3 en bas. La première molaire de la mâchoire inférieure est appelée la carnassière mandibulaire.

L’occlusion dentaire du chien

L’occlusion dentaire, également appelé l’articulé dentaire, désigne la relation entre les dents de la mâchoire supérieure et celles de la mâchoire inférieure. Chez le chien, la mâchoire inférieure est légèrement plus petite que la mâchoire supérieure si bien que la mâchoire inférieure se referme sur la mâchoire inférieure comme une boîte sur son couvercle.

Ainsi, chez un chien qui présente une occlusion dentaire normale, on doit observer :

  • un articulé « en ciseau » des incisives : les incisives de la mâchoire inférieure sont légèrement en retrait des incisives de la mâchoire inférieure mais restent néanmoins en contact des premières,
  • la canine inférieure doit normalement s’insérer entre le coin (3ème incisive en partant du centre) et la canine de la mâchoire supérieure.
  • une interdigitation régulière des prémolaires supérieures et inférieures. Les prémolaires du haut et du bas sont disposées en quinconce mais ne sont pas en contact les unes avec les autres. Les prémolaires du haut sont normalement placées en avant des prémolaires du bas.
  • un articulé en ciseau des carnassières. La carnassière maxillaire (de la mâchoire supérieure) doit recouvrir la plus grande partie de la carnassière mandibulaire (de la mâchoires inférieure)

Il existe cependant :

  • des variations raciales de l’occlusion normale d’un chien telle que décrite ci-dessus. Afin de connaître l’occlusion dentaire normale d’un chien, il est nécessaire de se référer au standard officiel de race de la Fédération Cynologique International,
  • diverses anomalies de l’occlusion dentaire chez le chien qu’on appelle des malocclusions. Elles peuvent avoir des causes dentaires ou squelettiques et peuvent être à l’origine de problèmes d’ordre esthétique et/ou fonctionnel.



29492f4aee7194d7f8a30c7f5f6a0059VVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV