Les dépenses de santé pour les chiens sont supérieures à celles des chats

Dépenses de santé pour les chiens et les chats
© Pixabay

…voici un des enseignements de l’étude menée par la deuxième année consécutive par l’assureur Animalier SantéVet et l’institut de sondage IPSOS.

SantéVet vient de dévoiler, le 27 mars 2018, les résultats de sa grande enquête annuelle sur les français et leurs animaux de compagnie. L’enquête a été réalisée en février 2018 auprès d'un échantillon de 1000 propriétaires de chiens et de chats.

L’enquête révèle que les possesseurs de chiens et de chats sont très attachés à leur boule de poils. L’une des preuves de ce fort attachement repose sur le fait que de nombreux propriétaires sont prêts à mettre la main au porte-monnaie pour leur animal.

C’est particulièrement vrai dans le domaine de la santé animale, qui, selon l’étude, est la préoccupation N°1 des Français. Le budget annuel consacré à la santé d’un chien et dans lequel on englobe les dépenses alimentaires, de santé et de bien-être peut d’ailleurs aller jusqu’à 1000€.

Concernant les soins vétérinaires, les propriétaires de chiens ont dépensé en moyenne 211 €/an contre 166€/an pour les propriétaires de chats. Une dépense plus élevée pour les chiens qui serait due, toujours selon cette étude, à un recours aux soins et aux solutions préventives (vermifugation, vaccination et antiparasitaires) plus important chez les propriétaires de chien que chez les amateurs de petits félins.

Les chiens vont également plus souvent chez le vétérinaire que les félidés : 1,9 fois par an en moyenne pour les chiens contre 1,1 par an pour les chats. Ils sont aussi plus nombreux à aller faire un bilan de santé annuel : 55% pour les chiens contre 36% pour les chats.

Quelles sont les raisons de ces différences de coût et de suivi ?

On ne peut avancer que des hypothèses pour expliquer ces différences.

Tout d’abord, il semblerait tout simplement que les honoraires des vétérinaires soient plus élevés pour les chiens que pour les chats. En effet, certains examens ou soins vétérinaires se chiffrent selon le poids de l’animal et le poids d’un chien, même petit, est souvent supérieur à celui d’un chat.

Ensuite, les chiens – et notamment les chiens de races pour lesquels les Français craquent davantage - coûtent souvent plus chers à l’achat que les chats et à ce titre, on peut supposer que les acquéreurs de chien ont peut-être des moyens financiers plus importants que les autres. L’étude révèle d’ailleurs le montant moyen dépensé pour l’adoption d’un chien : il est presque 3 fois supérieur à celui d’un chat - 619 € en moyenne pour un chien, contre 222 euros pour un chat.

Enfin, les Français sont peut être plus engagés émotionnellement avec leur chien qu’avec leur chat car le temps passé par semaine avec le premier est supérieur au temps passé avec le second : 7,5h/semaine passées avec leur animal pour les propriétaires de chiens contre 5,2h/semaine pour les propriétaires de chats.

Une générosité qui a ses limites…

Même si la plupart des propriétaires est prête à dépenser beaucoup pour leur animal de compagnie, une facture vétérinaire supérieure à 1000€ aurait de quoi de décourager 19% des propriétaires de chat et 9 % chez les propriétaires de chien qui pourraient alors envisager l’euthanasie !

Une décision qui fait froid dans le dos d’autant plus quand on sait que l’on peut faire baisser la facture des frais vétérinaires en souscrivant une assurance santé pour son animal. Une solution jugée utile pour 37% des propriétaires de chiens et 29% des propriétaires de chats selon l’étude. Pourtant, en France, seulement 7% des foyers avec un chien et 3% des foyers avec un chat sont assurés, contre 35% au Royaume Uni.




50895b0cca7477439cceda40b0052c0a......