Les chiens peuvent développer une maladie de peau en raison de la présence de levures appartenant à l’espèce Malassezia pachydermatis sur leur peau. Pourquoi et comment ces levures peuvent-elle poser problème ? Comment y remédier ?

Malassezia, une levure présente sur la peau du chien

Malassezia pachydermatis est le nom d’un champignon microscopique appartenant au groupe des levures qui vit normalement à la surface de la peau, de certaines muqueuses et dans le conduit auditif externe du chien où elle se nourrit d’acides gras. Ce mode d’alimentation fait qu’on la retrouve surtout sur les peaux grasses, notamment chez les chiens atteints de séborrhée, et dans le cérumen.

Il s’agit d’une levure qui à l’état normal ne provoque aucun symptôme chez l’animal mais qui, en présence de facteurs favorisants tels qu’une inflammation de la peau, une irritation secondaire à une autre dermatose ou à une hypersensibilité du chien provoque une dermatite. On dit ainsi que Malassezia est une levure opportuniste.

Les symptômes de la dermatite à Malassezia

Lors d’une dermatite à Malassezia, le chien présente généralement une peau rouge, grasse avec des démangeaisons importantes. La peau grasse peut être associée à une odeur rance très désagréable du chien. La dermatite commence souvent au niveau des plis du corps avant de s’étendre à tout le corps bien qu’elle puisse être restreinte à certaines régions du corps.

Au bout de quelques semaines, la peau présente une hyperpigmentation (elle devient noire), se lichénifie (elle devient sèche, épaisse et craquelée, semblable à une « peau d’éléphant ») et les poils se mettent à tomber (alopécie).

La dermatite à Malassezia peut se compliquer d’une pyodermite bactérienne.

Les symptômes d’une dermatite à Malassezia s’expriment généralement lorsque :

  • le chien est naturellement prédisposé à développer ce genre de maladie en raison de la présence de nombreux plis sur le corps qui offrent des conditions de température et d’humidité optimales à la prolifération de la levure. C’est notamment le cas des races de chiens telles que le Shar Pei, du Basset Hound ou des animaux en surpoids.
  • le chien est déjà atteint d’une autre maladie de peau telle qu’une allergie alimentaire, une dermatite atopique, une allergie aux piqûres de puces, un trouble hormonal, un trouble de la kératinisation…Seuls 20% des cas de dermatite à Malassezia ne seraient dus qu’à la seule présence de la levure.
  • le système immunitaire du chien est affaibli en raison de l’évolution d’une autre maladie ou d’un traitement médicamenteux.

Les Malassezia sont aussi des levures qui peuvent entretenir une otite externe chez le chien.

Le diagnostic de la dermatite à Malassezia

Le diagnostic de la dermatite à Malassezia se fait au cours d’une consultation dermatologique chez le vétérinaire. Pour poser son diagnostic, le vétérinaire utilisera généralement la méthode du scotch test. Cette méthode, non douloureuse et non invasive, consiste à appliquer un morceau de ruban adhésif sur la peau du chien pour y recueillir d’éventuelles levures afin de pouvoir les observer et les identifier au microscope.

Comment se soigne la dermatite à Malassezia ?

La dermatite à Malassezia se traite à l’aide d’un traitement antifongique.

Le traitement prescrit par le vétérinaire peut être systémique, sous forme de comprimés et/ou local sous forme de shampooing antiseptique efficace sur la levure. Le traitement est généralement assez long, de l’ordre d’un mois et doit être poursuivi 1 à 2 semaines après la disparition des symptômes afin d’éviter les récidives.

Chez les chiens qui présentent des plis cutanés importants, le vétérinaire pourra proposer une correction chirurgicale de ces plis afin d’aider à la guérison complète et d’éviter les récidives.

Bien entendu, si la dermatite à Malassezia est secondaire à une autre maladie, le vétérinaire s’attachera à traiter également la maladie en question.

En complément, la phytothérapie peut également aider à soulager le chien en luttant contre les démangeaisons et contre les levures. La bardane est une plante particulièrement intéressante dans les cas de dermatite et otites à Malassezia. Prise par voie orale, elle est à la fois anti-prurigineuse (contre les démangeaisons), sébo-régulatrice, anti-inflammatoire, antiseptique et drainante pour le foie (utile notamment en cas de dermatite à composante allergique). Des remèdes locaux et naturels à base d’huiles essentielles issues de plantes anti-infectieuses et anti-fongiques comme le géranium rosat, le palmarosa et le laurier noble existent également. Renseignez-vous auprès d’un vétérinaire spécialisé !



toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation