La déshydratation chez le chien

déshydratation chez le chien

Comme tout un chacun, le chien peut souffrir de déshydratation. Comment se manifeste-t-elle ? Et pourquoi apparaît-elle ?

Qu’est ce que la déshydratation du chien ?

Chez le chien, l’eau représente 60% de son poids corporel. Quand son organisme perd une partie de cette eau, on parle alors de déshydratation.

En réalité, l’eau corporelle est répartie dans 2 « compartiments » de l’organisme du chien :

  • l’eau intracellulaire qui correspond à l’eau constitutive des cellules de l’organisme. Cette quantité d’eau représente 70% du total de l’eau corporelle du chien,
  • l’eau extracellulaire qui se répartit entre l’eau du secteur intravasculaire, c’est-à-dire l’eau présente dans le sang et la lymphe qui circulent dans les vaisseaux sanguins et l’eau du secteur interstitiel. Le premier représente 10% du volume hydrique de l’organisme tandis que le second en représente 20%.

Sachant cela, on comprend donc mieux qu’il existe en réalité deux types de déshydratations selon que la perte d’eau concerne l’un ou l’autre de ces deux compartiments : la déshydratation intracellulaire et la déshydratation extracellulaire.

La déshydratation extracellulaire chez le chien

Définition et origines

La déshydratation extracellulaire correspond à une perte d’eau située dans le secteur extracellulaire. Le plus souvent, elle est due à une perte de sodium qui elle-même entraîne une perte d’eau. La déshydratation extracellulaire peut ainsi trouver son origine dans :

Symptômes

Les symptômes d’une déshydratation extracellulaire sont variables selon le pourcentage de déshydratation. Ils peuvent consister :

  • en une persistance du pli cutané. Quand on saisit la peau du cou du chien entre le pouce et le majeur, il y a persistance quand le pli de peau se maintient,
  • dans le fait que la muqueuse de la gencive met plus de 2 secondes à reprendre sa couleur normale après que l’on a appuyé dessus avec son doigt,
  • en une sécheresse des muqueuses buccales,
  • en une énophtalmie c’est-à-dire un renfoncement des yeux dans les orbites,
  • en des signes d’un état de choc : augmentation du rythme cardiaque, extrémités froides et pouls faible et rapide … qui apparaissent en cas de déshydratation sévère.

Ils sont également variables selon la cause de la déshydratation. Ainsi, en cas des symptômes précédemment énumérés, on peut aussi observer :

  • des symptômes digestifs : vomissements, diarrhées, …
  • des symptômes généraux : abattement, amaigrissement, refus de s’alimenter…,
  • une polyuro-polydipsie c’est-à-dire une augmentation du volume de boisson et des urines,

La déshydratation intracellulaire chez le chien

Définition et origines

La déshydratation intracellulaire correspond à une perte d’une partie de l’eau située dans les cellules. En réalité, ce type de déshydratation est dû à un transfert de l’eau du secteur intracellulaire dans le secteur extracellulaire.

Plusieurs affections peuvent être à l’origine d’une déshydratation intracellulaire parmi :

  • un diabète insipide ou sucré,
  • une augmentation de la température corporelle,
  • un coup de chaleur,
  • des vomissements et /ou des diarrhées,
  • une insuffisance rénale aiguë ou chronique,
  • une hypocorticisme ou un hypercorticisme.

Une déshydratation peut également survenir à la suite d’un apport alimentaire trop riche en sel (sodium), de l’administration de diurétiques ou d’une perfusion intraveineuse.

Symptômes

Le principal symptôme lié à une déshydratation intracellulaire est un besoin accru de boire pour le chien.

Elle peut aussi s’accompagner :

  • d’une très grande fatigue,
  • d’une perte de poids,
  • de tremblements, de crises convulsives, de spasmes musculaires voire d’un coma,
  • de tous les autres symptômes relatifs à l’affection en cause de la déshydratation.

Traitement de la déshydratation chez le chien

Le traitement d’une déshydratation, qu’elle soit intra ou extracellulaire, va bien évidemment dépendre de sa cause mais, en premier lieu, lors de la prise en charge de l’animal, le vétérinaire va d’abord s’attacher à traiter les conséquences de la déshydratation.

Ce traitement symptomatique va généralement consister en une perfusion intraveineuse d’un soluté visant non seulement à corriger la perte en eau mais aussi à corriger les troubles ionique et acido-basiques de l’organisme qui peuvent être liés à la perte en eau.


5eb70624cdbb0e85f069547eab3fce40wwwwwwww