Devis d’assurance pour chien : les éléments importants

Quand on possède un chien et que l’on souhaite l’assurer auprès d’une mutuelle santé animalière, il est nécessaire de commencer par comparer les offres de contrats. Il existe un nombre considérable de formules toutes compagnies confondues. La recherche d’une assurance pour chien relève parfois du parcours du combattant. Pourquoi privilégier une offre plutôt qu’une autre si l’on n’a pas pris le temps de la comparaison ? Pour comparer, il est essentiel de demander des devis en passant par un comparateur d’assurances pour chiens. Reste ensuite à étudier consciencieusement les éléments importants des devis obtenus.

Les garanties d’une assurance pour chien

Les garanties varient d’une formule à l’autre. Un contrat de base couvre les dépenses liées à un accident, tandis que les formules supérieures couvrent en plus celles engagées suite à la maladie du chien. Une formule haut de gamme peut inclure la garantie prévention qui permet d’être remboursé partiellement pour la vaccination, la stérilisation (entre autres) ou suite à l’achat de produits vermifuges, d’aliments spécifiques voire de lotions. On peut enfin trouver des compagnies d’assurance pour animaux qui proposent une garantie décès. Dans ce cas, les frais d’inhumation sont partiellement couverts tout comme, parfois, une partie de la somme ayant servi à acheter un nouveau chien après la mort de celui qui était couvert par le contrat.

Le coût de l’adhésion est généralement en rapport avec l’étendue des garanties proposées. Mieux l’animal est couvert, plus la cotisation est élevée. Il faut aussi bien comparer les formules d’un même niveau proposées par différentes compagnies car il existe des disparités de l’une à l’autre, tant en termes de garanties que de tarifs.

Dans l’absolu, le devis idéal propose une couverture étendue. L’assurance couvre alors les dépenses engagées (en partie ou totalement) en cas de maladie, d’accident, d’hospitalisation. Elle prend en charge les examens en laboratoire, l’imagerie, la rééducation fonctionnelle, la chirurgie, les médecines douces telles que l’homéopathie, la phytothérapie, l’acupuncture et bien d’autres, et la prévention.

Taux de remboursement, plafonds annuels et forfait prévention

Quand il utilise un comparateur d’assurance chien chat le maître est face à différents devis, il doit pouvoir prendre connaissance de trois éléments importants impactant directement sur le niveau de remboursement. Il s’agit :

  • Du taux de remboursement : il détermine le niveau de prise en charge par la mutuelle Santé du chien. Il est compris entre 50 et 100 %, c’est-à-dire dans la majeure partie des cas :
    • 50 % pour une formule d’entrée de gamme,
    • Entre 60 et 75 % pour une formule de milieu de gamme,
    • 90 à 100 % pour une formule Premium ou haut-de-gamme.
  • Du plafond annuel de remboursement : il s’agit du montant maximum que l’assurance chien reverse annuellement pour des actes vétérinaires réglés par le maître de l’animal. Ainsi, les plafonds annuels de remboursement peuvent être compris entre 1 000 et 2 800 € selon la formule choisie. Plus l’on monte en gamme, plus le plafond de remboursement est élevé.
  • Du forfait prévention : c’est un montant fixe versé annuellement. Il est uniquement alloué si l’on a opté pour une formule qui inclut la prévention. Ce forfait est indépendant du plafond annuel de remboursement décrit précédemment.

Pour étudier un devis dans les moindres détails, il faut non seulement tenir compte du taux de remboursement mais également du plafond annuel de remboursement. Ainsi, le maître peut se faire une idée précise d’une ou de l’autre formule. S’il opte pour une formule qui inclut un forfait prévention, son chien bénéficiera d’une meilleure prise en charge encore.

Assurance chien et limites d’âge

La majeure partie des compagnies d’assurance pour animaux n’acceptent pas de souscrire de nouveaux contrats pour les chiens âgés de plus de 5 ans, certaines vont jusqu’à 7 ans. C’est une clause importante dont il faut tenir compte avant de s’engager. D’autant que certains assureurs clôturent les contrats en cours dès lors que le chien atteint l’âge limite. Avant de souscrire, le maître de l’animal doit vraiment vérifier que son fidèle compagnon sera assuré à vie.

Ne pas prendre en compte cet élément très important expose au risque de ne pas être remboursé en cas d’accident ou de maladie si le pépin survient dès que le chien a dépassé la limite d’âge. C’est donc un point capital au moment où l’on s’apprête à souscrire un contrat d’assurance santé pour son chien.

Lorsque l’on se décide à assurer son chien sur le tard, il est nécessaire de choisir une compagnie d’assurance qui accepte les chiens sans limite d’âge. Moins nombreuses que celles qui émettent des réserves, ces mutuelles animalières ont tendance à se multiplier au fil du temps.

Délai de carence, franchise, exclusions

Si de plus en plus de compagnies d’assurance pour animaux proposent des contrats sans délai de carence, voire sans franchise, il en est encore beaucoup qui imposent ces clauses particulières. Quant aux exclusions, elles sont très diverses mais imposées par tous les assureurs sans exception.

  • Le délai de carence est une période déterminée pendant laquelle le chien n’est pas encore pris en charge. Ce délai commence le jour de la souscription du contrat. Il est fixé pour quelques jours (accident) ou pour quelques mois (maladie). La prise en charge de l’animal pour ces différents risques est donc effective à l’issue du délai de carence. C’est tout simplement une sorte de mise à l’essai qui permet à l’assureur de constater que l’animal est en bonne santé.
  • Quant à la franchise, propre à chaque compagnie, il s’agit de la partie restant à la charge du propriétaire du chien. Ce peut être un montant annuel prélevé sur le premier remboursement de l’année ou bien un pourcentage appliqué sur tous les remboursements. La franchise aide les assureurs à régler des versements exceptionnels. Elle est au maximum de 30 % ou – s’il s’agit d’un montant annuel – de 150 €. Elle n’est que de 20 ou 30 € pour les formules basiques.
  • Les exclusions concernent tous les contrats sans exceptions, quelle que soit l’assureur choisi. Avant d’assurer son chien il est très important de lire les conditions générales pour prendre connaissance de toutes les exclusions. Race, catégories, maladies antérieures, pathologies héréditaires/génétiques, âge sont parmi les exclusions qu’il faut connaître avant de souscrire.
5171727c97669099970f534ebeb307f4777777777