Le diabète insipide du chien

Le diabète insipide du chien
© Pixabay

Qu’est-ce que le diabète insipide ? A quoi est-il dû ? Comment se manifeste-t-il chez le chien ? Comment le diabète insipide est-il diagnostiqué et soigné ?

Qu’est-ce que le diabète insipide ?

Le diabète insipide est une maladie rare du chien qui résulte d’un trouble de la régulation du métabolisme de l’eau et sans aucun lien avec le diabète sucré,

Il existe sous deux formes :

  • le diabète insipide central ou hypophysaire, lié à un déficit de sécrétion d’hormone antidiurétique (ADH),
  • le diabète insipide rénal ou néphrogénique, causé par une perte de sensibilité du rein vis-à-vis de l’ADH.

Zoom sur l’ADH et son rôle

L’hormone antidiurétique (ADH) est également appelée la vasopressine. Elle est fabriquée par l’hypothalamus puis stockée et libérée dans le système sanguin par l’hypophyse, deux glandes qui se situent dans le cerveau de l’animal.  Comme son nom l’indique, l’ADH intervient dans la réabsorption de l’eau par l’organisme du chien en agissant sur la partie terminale du tubule rénal. Sa sécrétion est normalement stimulée par une baisse du volume sanguin ou par une augmentation de pression osmotique du plasma sanguin (une concentration des constituants du sang). Ces variations physiologiques sont captées par des osmorécepteurs et des barorécepteurs au niveau du cerveau et des vaisseaux sanguins.

On parle également parfois de diabète insipide psychogénique pour désigner une potomanie chez le chien. Il s’agit d’une maladie d’origine psychologique qui pousse le chien à boire énormément. Cette maladie est un trouble du comportement qui n’est donc causé par aucune lésion ni au cerveau, ni au rein.

Quelles sont les causes du diabète insipide chez le chien ?

Un diabète insipide central peut avoir pour origines :

  • une anomalie congénitale et/ou dont on ne connaît pas précisément l’origine (diabète insipide central idiopathique),
  • une tumeur cérébrale,
  • un traumatisme crânien,
  • la prise de certains médicaments,
  • une diminution du taux d’oxygène dans le sang,
  • une augmentation du pourcentage des globules rouges par rapport au volume total sanguin.

Le diabète insipide néphrogénique peut être lié à :

Diabète insipide : les symptômes chez le chien

Lorsqu’un chien souffre de diabète insipide, le manque d’ADH ou défaut de réponse du tubule rénal à l’ADH font que les urines du chien sont trop diluées, ce qui entraîne une augmentation de la quantité d'urines émises (polyurie) et une soif très importante (polydipsie) pour compenser ces pertes hydriques importantes.

A ces symptômes sont donc souvent associés :

  • un état de déshydratation de l’animal,
  • une noctiurie, c’est-à-dire des émissions d’urines nocturnes à l’origine de malpropretés, et qui peut être confondue avec une incontinence urinaire,
  • des signes cliniques en lien avec l’origine de l’affection : des troubles neurologiques lorsque le diabète insipide est causé par des lésions cérébrales ou des symptômes liés à des troubles endocriniens ou rénaux en cas de diabète insipide néphrogénique.

Le diagnostic du diabète insipide

Le diagnostic d’un diabète insipide chez le chien se réalise en plusieurs étapes. Il nécessite dans un premier temps de procéder à une analyse d’urine et de sang puis, dans un second temps, à un test de restriction hydrique. Ce test consiste à restreindre la quantité de boisson afin d’observer si le chien concentre suffisamment ses urines.

Une fois le type de diabète insipide (central ou néphrogénique) déterminé grâce à ce test, le vétérinaire s’attache à en rechercher l’origine. Pour ce faire, il procède généralement à des examens complémentaires comme :

  • un scanner cérébral en cas de diabète insipide central,
  • des analyses sanguines et urinaires supplémentaires, une échographie abdominale et/ou une biopsie rénale en cas de diabète insipide néphrogénique.

Quel traitement pour le diabète insipide du chien ?

Le traitement du diabète insipide chez le chien diffère en fonction de la cause diagnostiquée par le vétérinaire.

A défaut de cause identifiée et lorsqu’il est établi que le diabète insipide est central, le chien pourra recevoir un traitement à base de desmopressine, un analogue structural de synthèse de l'hormone antidiurétique naturelle.

D’autres traitements à base de diurétiques thiazidiques sont également possibles. Ils ont pour effet de stimuler la réabsorption de l’eau de façon passive.

Si le diabète insipide est d’origine psychologique, une thérapie comportementale généralement associée à la prescription de médicaments anxiolytiques est de mise.



f74ef49c5a34c16466209d8f69b139a22222222222