Le distichiasis chez le chien

Le distichiasis du chien
© Pixabay

Qu’est-ce que le distichiasis chez le chien ? Quels symptômes provoque-t-il chez le chien ? Comment est-il diagnostiqué et quelles sont les options thérapeutiques possibles ?

Qu’est-ce que le distichiasis ?

Le distichiasis est une affection oculaire liée à la présence d’une rangée de cils surnuméraires anormalement implantés le long du bord libre de la paupière du chien.

En frottant sur la cornée, les cils peuvent occasionner de la gêne et des douleurs voire provoquer la formation d’un ulcère de la cornée.

Tous les chiens peuvent être atteints de distichiasis mais il semblerait que certaines races de chien y soient prédisposées à l’instar du Bouledogue Anglais, du Cocker Anglais et Cocker Américain, du Boxer, du Staffordshire Bull Terrier, du Flat Coat Retriever ou bien encore du Teckel Nain à poil long.

Quels sont les symptômes du distichiasis chez le chien ?

Il arrive que la présence de cils surnuméraires ne provoque aucun symptôme chez le chien. C’est alors le vétérinaire qui les met en évidence de façon fortuite lors d’un examen ophtalmologique de l’animal.

Mais, ils peuvent parfois s’avérer gênants en provoquant :

  • des démangeaisons au niveau des yeux,
  • des rougeurs oculaires,
  • des yeux qui coulent.

Lorsque le distichiasis s’accompagne d’un ulcère cornéen, l’animal ressent des douleurs à l’œil susceptibles de se manifester par :

  • un blépharospasme (clignement accru des yeux et fermeture involontaire des paupières),
  • un épiphora marqué (les yeux qui coulent beaucoup),
  • des traces d’auto-traumatisme au niveau des yeux.

Si le distichiasis peut toucher les chiens de tous âges, les premiers symptômes se manifestent généralement chez les jeunes chiens.

Diagnostic du distichiasis chez le chien

Seul un examen ophtalmologique réalisé par un vétérinaire permettra de diagnostiquer un distichiasis en présence des symptômes précédemment évoqués.

Si l’examen du vétérinaire permet de mettre en évidence la présence de cils surnuméraires, alors il pourra procéder à une épilation manuelle de ces cils à la pince afin de vérifier si les symptômes du chien sont bien liés à leur présence et non pas à un autre problème oculaire du chien tel qu’une conjonctivite infectieuse ou un entropion. Si les signes cliniques de l’animal disparaissent ou s’atténuent à la suite de cette épilation, c’est que le distichiasis en est bien à l’origine.

Quels traitements pour le distichiasis du chien ?

En cas de distichiasis, il est possible de faire épiler régulièrement les cils surnuméraires par un vétérinaire. Cependant, cette solution est assez douloureuse pour l’animal et n’est que temporaire. Elle peut ne pas être satisfaisante dans les cas de distichiasis sévère.

Pour ces derniers, il est possible d’avoir recours à plusieurs techniques chirurgicales parmi :

  • l’électrolyse. Cette technique consiste à insérer une fine électrode dans l’orifice de sortie du cil surnuméraire puis d’envoyer un faible courant électrique destiné à détruire le follicule pileux. Ainsi détruit, le cil ne repousse plus.
  • la cryochirurgie. Cette technique consiste à détruire les follicules pileux par le froid.
  • l’exérèse chirurgicale d’un petit morceau de l’intérieur de la paupière où sont localisée les follicules pileux des cils surnuméraires.

Toutes ces techniques chirurgicales nécessitent bien évidemment une anesthésie générale de l’animal ainsi que des soins post-opératoires comme l’application de compresses froides, l’instillation de collyres ou de pommades ophtalmiques antibiotiques et anti-inflammatoires voire l’administration d’anti-inflammatoire par voie générale à l’animal.

En cas de distichiasis sévère, il peut être nécessaire d’intervenir chirurgicalement à deux reprises.



Animaux Bonheur
Animaux bonheur

A lire Aussi
mon chien a les yeux rouges
Mon chien a les yeux rouges
conjonctivite chez le chien
La conjonctivite chez le chien
Le collyre pour chien
© Pixabay
Les collyres pour chien
55eac42066cf09a46a88e92888a1b69eoooooooooooo