Dormir avec son chien : bonne ou mauvaise idée ?

Dormir ou pas avec son chien, c’est une question qui revient souvent et qui ne met, en général, pas tout le monde d’accord.

Certains ne verront aucun problème à dormir aux côtés de leur animal de compagnie quand d’autres auront ça en horreur (façon de parler).

Ce qui peut paraitre déroutant lorsque l’on se penche sur la question est l’incohérence entre les différents points de vue mais aussi les différentes études menées sur le sujet : à la fois on nous avertit et on nous met en garde sur les éventuelles maladies qui peuvent être engendrées par la présence d’un chien, de ses poils et de tout ce qu’il traine sur son dos (transmission de zoonoses, qui sont des infections transmissibles de l’animal à l’Homme), et à la fois on nous explique que dormir avec son chien permet de prévenir, voire même de guérir de nombreux maux. Je pense notamment aux études menées sur l’impact positif de la présence d’un chien auprès d’enfants pendant leur développement : risques d’asthme et d’allergies moins élevés par exemple.

Alors à la question de savoir si dormir avec son chien est une bonne ou une mauvaise idée, je répondrai simplement que cela dépendra de l’état de santé et d’hygiène de votre animal tout d’abord, mais aussi de votre propre confort et de vos propres envies.

Si vous avez envie de dormir avec votre chien : allez-y ! Et si vous préférez que ce dernier dorme dans son panier, que ce soit au pied de votre lit ou dans une pièce à l’autre bout de la maison : alors soit !

C’est votre chien, c’est votre relation et votre « chez vous », c’est donc à vous de décider ce que vous préférez, ce que vous souhaitez interdire ou autoriser. D’ailleurs vous pouvez aussi ne pas prendre de décision et acceptez parfois que votre chien dorme avec vous et tout de même lui interdire l’accès à la chambre certaines nuits…

Dans quels cas dormir avec son chien serait une mauvaise idée ?

  • Si votre conjoint(e) n’est pas d’accord… Cela peut paraitre idiot, mais il ne faudra jamais imposer cette pratique à quelqu’un qui ne souhaite pas pratiquer le « co-dodo » avec un chien.
  • Si votre chien est dans un état d’hygiène approximatif ou encore s’il est infesté de parasites externes (puces, tiques, poux, etc.).
  • Si vous ne parvenez pas à faire descendre votre chien de votre lit lorsque vous le souhaitez.
  • Si votre chien ne respecte pas votre espace/tranquillité et se permet de quémander de l’attention sans cesse pendant la nuit.
  • Si votre chien se met à grogner dès que vous lui demandez de descendre ou encore lorsque votre conjoint(e) s’installe dans le lit.
  • Si votre chien a des problèmes physiques et que les sauts pour monter et descendre du lit ne feront qu’aggraver ses douleurs à terme.
  • Si votre chien fait partie des races de très grandes tailles, pour d’évidentes raisons d’espace.

De plus, pour en revenir à l’impact positif de la présence d’un chien auprès d’un enfant, il ne faudra toutefois jamais laisser un chien dormir dans le lit d’un enfant. En effet, même si votre chien est le plus gentil du monde, on ne pourra jamais lui faire confiance à 100%. De manière générale, que ce soit pour la nuit ou pour tout autre moment de la journée, la règle d’or à respecter est de ne jamais laisser un enfant seul avec un chien !

Quelques conseils et recommandations lorsque vous souhaitez/acceptez que votre chien dorme avec vous

Conseil n°1 : ayez à cœur de laver votre chien et/ou de l’emmener chez le toiletteur régulièrement pour d’évidentes raisons d’hygiène. De plus, ayez une attention toute particulière sur le soin de ses yeux et de ses oreilles et brossez-le régulièrement.

Conseil n°2 : invitez toujours votre chien à venir dormir avec vous, vous devez être à l’initiative ! Il ne faut pas que cela soit un réflexe pour votre chien de monter sur votre lit dès que vous vous dirigez vers votre chambre. N’hésitez pas d’ailleurs à placer un panier dans votre chambre pour lui indiquer d’aller à sa place lorsque vous le désirez.

Conseil n°3 : n’hésitez pas à, parfois, dormir sans votre chien pour qu’il ne prenne pas de mauvaises habitudes et ne considère cet espace comme un dû ! Si un jour vous n’avez pas envie de dormir avec votre chien, il ne doit pas mal le vivre.

Conseil n°4 : de plus, votre lit est avant tout VOTRE lit, ne laissez pas votre chien considérer cet espace comme le sien et comme étant son panier. Votre lit est soit interdit, soit une zone de partage ! Mais en aucun cas votre lit devient le panier de votre chien !

Pour conclure, vous l’aurez compris, il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse lorsque l’on se demande s’il est bien ou non de dormir avec son chien. Il faut simplement s’assurer que les conditions d’hygiène sont correctes, que votre chien peut accepter le fait de ne pas dormir avec vous parfois et qu’il ne considère pas cet espace comme étant le sien.




3af319d00fcd662e8db01fa96b230682mmmmmmmmm