Technique d’imagerie médicale largement utilisée en médecine vétérinaire, l’échographie est utile pour diagnostiquer ou soigner de nombreuses affections du chien. Principe, indications et tarifs de l’échographie pour chien sont détaillés dans cet article.

Qu’est-ce qu’une échographie ?

La technique de l’échographie utilise les ultrasons pour visualiser la forme et la structure de divers organes. Les ultrasons sont envoyés au travers de l’organisme du chien par une sonde que le vétérinaire applique sur la peau de l’animal. Quand ces ultrasons « rencontrent » un organe, ils sont réfléchis par ce dernier et sont renvoyés sur cette même sonde qui, reliée à un système informatique de traitement des données, permet de reconstituer « l’image sonore » de l’organe que l’on souhaite étudier sur un écran.

Tous les organes ne peuvent pas être explorés par échographie car les ultrasons ne se propagent quand dans les tissus mous et les liquides et sont arrêtés par les os et l’air. En dépit de ces limites, l’échographie est une technique d’imagerie médicale qui est largement utilisée de nos jours en médecine vétérinaire pour aider à établir un diagnostic ou pour guider les gestes du chirurgien lors d’un acte thérapeutique.

Ses avantages sont en effet nombreux :

  • elle est non invasive, totalement indolore et peut être réalisée sur un animal vigile, sans nécessairement avoir recours à une sédation ou à une anesthésie (sauf si le chien est agressif ou peu coopératif),
  • elle donne un résultat immédiat,
  • elle est non-irradiante et sans danger pour la santé de l’animal,
  • elle permet de donner une image mobile des organes en mouvement et permet d’apprécier leur fonctionnement en plus de leur aspect.

Quand a-t-on recours à une échographie chez le chien ?

Il existe de nombreuses raisons qui justifient le recours à une échographie chez le chien.

L’échographie pour aider au diagnostic

L’échographie permet d’observer la forme, la structure et le fonctionnement des organes abdominaux et thoraciques, ce qui est utile pour diagnostiquer une affection, une anomalie ou une malformation qui toucherait l’un de ces organes.

Ainsi, on peut procéder à une échographie :

  • de l’utérus d’une chienne pour diagnostiquer un pyomètre, une tumeur de l’ovaire en autres affections de l’appareil reproducteur de la femelle,
  • de l’abdomen d’un chien mâle pour détecter la présence d’un testicule ectopique, d’une anomalie de sa prostate (inflammation, présence d’une tumeur ou d’un abcès sur l’organe…),
  • du foie pour mettre en évidence la présence d’une tumeur, d’une fibrose, d’une malformation vasculaire…,
  • de la rate pour diagnostiquer un abcès, une torsion, une tumeur ou un hématome qui peut y siéger,
  • de l’estomac et de l’intestin pour mettre en lumière la présence d’un corps étranger ingéré, de tumeurs, d’ulcères ou d’inflammations…,
  • du pancréas pour diagnostiquer la présence de tumeurs ou d’inflammations,
  • des ganglions dans le cadre du bilan d’extension d’un cancer,
  • du cœur lors d’une échocardiographie pour mettre en évidence une malformation cardiaque, la présence d’une tumeur ou bien encore d’un épanchement liquidien dans le péricarde,
  • d’un tissu pour localiser un épillet qui y aurait pénétré,
  • de la cavité abdominale en cas d’ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale),
  • des poumons en cas d’épanchement pleural (présence de liquide dans la plèvre),
  • de la vessie en cas de suspicion de calculs urinaires ou de tumeurs vésicales,
  • etc.

L’échographie abdominale est également utilisée pour réaliser un diagnostic précoce de gestation à partir du 20 à 25ème jour de gestation de la chienne. Si l’échographie permet bien de confirmer la gestation, elle ne permet pas cependant de compter le nombre de chiots à naître avec précision.

L’échographie pour guider les gestes du vétérinaire

L’échographie peut aussi être utilisée pour guider le geste du vétérinaire lors d’un acte diagnostique (biopsie d’un organe interne, prélèvement d’urines directement dans la vessie…) ou thérapeutique (aspiration du liquide dans le péricarde, retrait d’un kyste ou d’un épillet…). On dit alors que cet acte est échoguidé.

Dans ces cas précis, l’échographie permet alors :

  • d’éviter d’avoir recours à une technique qui serait plus invasive, comme une intervention chirurgicale qui nécessiterait d’ouvrir le thorax ou l’abdomen de l’animal pour avoir accès aux organes qu’ils renferment. Dans le cas d’un acte échoguidé, on se contente de « faire des petits trous » pour permettre le passage des outils du chirurgien,
  • de visualiser parfaitement le trajet de « l’outil » du chirurgien à l’intérieur du corps de l’animal à l’aide de l’image échographique.

Bien qu’elle permette de rendre l’opération chirurgicale moins lourde, l’échographie ne permet cependant pas de se passer d’une anesthésie générale de l’animal dans ces cas bien particuliers.

Comment se déroule une échographie chez le chien ?

La plupart du temps, une échographie chez un chien se pratique sur un animal vigile, sans qu’il ne soit nécessaire de l’anesthésier. Le recours à une sédation ou à une anesthésie peut cependant avoir lieu si l’animal ne se montre pas très coopératif avec le vétérinaire.

Comme les poils font obstacle à la propagation des ultrasons, le vétérinaire tondra le chien sur toute la zone où la sonde de l’échographe sera appuyée avant d’appliquer un gel échographique sur cette même zone pour garantir un contact étroit entre la peau et la sonde.

Échographie du chien : tarif

Le coût d’une échographie dépend de la zone étudiée, de la durée de l’examen, de l’éventuelle anesthésie ou sédation qui lui est associée (qui dépend aussi du poids du chien…) ainsi que des éventuels frais de prélèvements. Elle est aussi variable selon les cabinets vétérinaires car le prix de ce genre d’examen n’est pas fixé légalement contrairement à ce qui se pratique en médecine humaine.

Néanmoins, le tarif d’une échographie se situe généralement entre 100€ et 150 €.

A savoir !

Les frais d’échographie peuvent être en partie remboursés par une assurance santé pour chien si vous en avez souscrit une. Les modalités de remboursement sont détaillées dans le contrat souscrit avec l’assureur.




toutoupourlechien.com

Par Guylaine VANDEKERKHOVE

Co-fondatrice de toutoupourlechien.com et rédactrice santé & alimentation