L’ergot chez le chien : rôle et entretien

L'ergot du chien
© Pixabay

L’ergot du chien vous intrigue ? Cette petite griffe qui ne repose pas sur le sol peut prendre différentes formes. Elle peut d’ailleurs être présente ou non. Mais a-t-elle une utilité chez le chien ? Doit-on la couper au même titre que les autres griffes ? Les réponses à vos questions sont ici…

Qu’est-ce que l’ergot du chien ?

Le chien est un digitigrade. A ce titre, l’animal repose au sol et se déplace en marchant sur les troisièmes phalanges de ses doigts. Il se distingue de l’Homme qui est plantigrade (il marche sur la plante et le métatarse du pied) et des chevaux qui sont des ongulés (ils marchent sur leurs ongles).

Plus précisément, les pattes avant du chien comportent cinq doigts. Les quatre premiers doigts reposent sur le sol. Chacun d’entre eux est soutenu par un coussinet plantaire qui se prolonge par une griffe. Le cinquième doigt – l’équivalent du pouce – est quant à lui atrophié et ne repose pas sur le sol. Il est situé sur la face interne du pied et comporte également un petit coussinet ainsi qu’une griffe. C’est cette petite griffe située en hauteur que l’on appelle l’ergot.

Les pattes arrière du chien ne comportent quant à elles que quatre doigts qui reposent au sol. Cette particularité explique que la plupart des chiens ne possèdent pas d’ergot sur leurs pattes arrière.

Quelques chiens font tout de même figure d’exception en arborant des ergots sur les pattes postérieures. Certaines races de chien possèdent même des doubles ergots sur les pattes arrière. C’est le cas notamment du Beauceron, du Briard ou du chien de Montagne des Pyrénées (liste non exhaustive). Chez ces chiens, les ergots sont traditionnellement doubles, donnant l’impression que l’animal possède un sixième doigt. Au sein de ces races, l’absence de ce double ergot est même considérée comme un défaut qui entraîne l’exclusion du chien de la race par les standards de la Fédération Cynologique Internationale.

Quelle est l’utilité de l’ergot ?

L’ergot est un héritage génétique de l’animal. Son utilité n’est pas encore confirmée à ce jour. On pense qu’il pourrait s’agir un vestige d’un éventuel passé de plantigrade (où le cinquième doigt du chien reposait au sol), d’un élément stabilisateur de l’articulation lors de la course ou d’une griffe qui permettrait un meilleur maintien de la nourriture (par exemple : lorsque le chien est couché et qu’il maintient son os entre ses pattes pour le ronger).

Quoiqu’il en soit, l’ergot est une particularité anatomique du chien qui n’a pas de véritable utilité connue de nos jours. Certains ergots sont même plutôt gênants pour le chien car ils peuvent retenir des herbes ou rester accrochés et se déchirer. Le vétérinaire peut alors pratiquer l’ablation de l’ergot gênant au cours d’une petite intervention chirurgicale.

A savoir !

Dans le passé, l’ablation chirurgicale des ergots pouvait avoir lieu pour des raisons esthétiques. Cette pratique est désormais interdite pour des raisons de convenance. De nos jours, elle est uniquement réservée aux ergots gênants et/ou douloureux pour le chien.

Comment entretenir les ergots de son chien ?

Comme l’ergot est, par définition, une griffe qui ne repose pas sur le sol. Elle ne peut pas s’user au contact du sol de la même façon que les griffes de ses quatre autres doigts lorsque le chien marche.

En poussant, cette griffe devient très acérée et peut vous blesser lorsque le chien pose ses pattes sur vous.

Devenue trop longue, elle devient également très sensible pour le chien et risque de :

  • se recourber et de s’incarner dans sa peau,
  • de s’accrocher quelque part et de se déchirer puis de s’infecter.

Pour éviter ces douleurs et ses désagréments à votre chien, il est donc nécessaire de couper cette petite griffe régulièrement.

Pour se faire :

  • Munissez-vous d’un coupe-griffe guillotine que vous pourrez trouver chez un toiletteur, en animalerie ou même parfois chez votre vétérinaire. Ce type de coupe-griffe n’écrase pas l’ongle au moment de la coupe contrairement aux pinces à couper « classique » d’électricien (vous pouvez néanmoins utiliser ce type d’outil mais le moment sera plus désagréable pour votre chien),
  • Si le chien a des griffes claires, repérez la partie vive de l’ongle : il s’agit de la partie rosée que l’on peut apercevoir par transparence à l’intérieur de la griffe. Positionnez la pince à quelques millimètres en dessous de la partie vive de l’ongle puis coupez la griffe d’un geste sûr et rapide.
  • Si le chien a les griffes noires et que la partie vive de l’ongle n’est pas visible, placez votre coupe-griffe à quelques millimètres de l'extremité de la griffe. Avant de couper, exercez une légère pression avec la pince sur l’ongle. Si vous vous situez sur la partie vive de l’ongle alors votre chien aura le réflexe de retirer sa patte. Si, au contraire, votre pince est bien positionnée sur la partie inerte de l’ongle, votre chien ne réagira pas et vous saurez alors qu’il est possible de couper l’ongle à cet endroit.
  • N’oubliez pas de récompenser votre chien après la coupe de ses griffes avec une friandise qu’il apprécie.

Vous avez coupé la griffe trop court ?

Si vous avez entaillé la partie vive de la griffe, ne paniquez pas. La griffe coupée trop court peut saigner abondamment et c’est un peu douloureux pour le chien sur le coup mais c’est rarement grave. Restez calme et appliquez une compresse d’eau froide sur l’ongle en la maintenant jusqu’à ce que le saignement cesse. Ensuite, n’oubliez pas de désinfecter avec un antiseptique qui ne pique pas chaque jour jusqu’à guérison complète. Si votre chien montre des signes de douleur ou que vous remarquez le développement d’une infection, direction votre vétérinaire !




9112247987ab5c47cb61fb42685464d8MMMMMMMMMMMMMMMM