Existe-t-il des mutuelles pour chiens sans délai de carence ?

L’activation des garanties n’est pas immédiate lorsqu’une compagnie d’assurance animaux applique un délai de carence.

Il s’agit d’un critère de choix important pour les propriétaires de chiens lorsqu’ils souhaitent souscrire un contrat afin de protéger la santé de leur fidèle compagnon. Découvrons ensemble ce qu’est ce fameux délai de carence, et s’il est possible de trouver des assureurs pour animaux qui se distinguent des autres dans ce domaine.

Qu’est-ce que le délai de carence d'une mutuelle chien ?

Un délai de carence est une période de latence au cours de laquelle l’animal n’est pas encore couvert. Il commence à la signature du contrat et peut durer de 2 jours à 6 mois, en fonction du risque, à savoir la maladie, la chirurgie ou l’accident. L’âge du chien et son état de santé au moment de la souscription sont des éléments sur lesquels le professionnel se base pour faire évoluer le délai à la hausse ou à la baisse. En effet, chaque assureur fixe son propre délai de carence qui permet de certifier que l’animal est en parfaite santé. Le contrat de mutuelle chien prend donc seulement effet dès la fin de cette période précisée aux conditions générales.

Pendant ce laps de temps, si le chien tombe malade ou est accidenté – et ce, quel que soit son âge - tous les frais vétérinaires en découlant sont entièrement à la charge de son maître. Les tarifs étant librement fixés par les vétérinaires, cela peut représenter une somme importante. Pour pallier cet inconvénient, nombre de propriétaires de chien donnent leur préférence aux mutuelles santé animaux qui proposent des contrats sans délai de carence.

Opter pour une couverture santé chien avec prise d’effet immédiate

Aujourd’hui, de plus en plus d’assureurs font les yeux doux aux propriétaires d’animaux de compagnie avec des formules dont les garanties prennent effet dès la signature du contrat. Il faut toutefois savoir que dans la majorité des cas, ces formules sans délai de carence sont surtout proposées pour les chiens en bonne santé et qui n’ont pas encore rejoint la catégorie des séniors. Statistiquement, un chien âgé coûte plus cher en frais vétérinaires qu’un chien de 2 ans, car son organisme vieillissant est sujet à diverses pathologies, comme l’arthrose, les difficultés respiratoires, et même les problèmes de comportement. Ils nécessitent la plupart du temps des médicaments, des analyses complémentaires onéreuses, voire dans certains cas une intervention chirurgicale puis une prise en charge par un kinésithérapeute. Il faut aussi prendre en compte les frais d’euthanasie et d’inhumation qui sont élevés.

Dans certains cas, le maître d’un chien peut demander à l’assureur d’écourter voire de supprimer le délai de carence dès lors qu’il présente un formulaire d’examen de santé dûment complété par un vétérinaire. Ce document doit être remis à l’assureur avant la souscription du contrat. Si un vétérinaire atteste l’excellente santé du chien, la compagnie d’assurance santé animaux prend peu de risque à couvrir cet animal sans appliquer de délai de carence.

Demander plusieurs devis avant de souscrire une assurance santé chien

La concurrence profite au consommateur. Cela est valable dans tous les domaines, y compris dans celui de l’assurance santé pour animaux de compagnie. Pour s’en rendre compte, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances animaux et de rechercher une formule capable de répondre parfaitement aux besoins du chien tout en respectant le budget de son propriétaire. En quelques secondes, le maître n’a plus que l’embarras du choix. Il lui reste à demander plusieurs devis, ce qui est totalement gratuit et sans aucun engagement. Il peut à réception étudier une à une les offres dans les détails, prendre connaissance des conditions générales de chaque compagnie d’assurance. Cela est très important car y sont précisés entre autres le délai de carence ou l’absence de délai de carence, la franchise, les exclusions, l’âge au-delà duquel le chien n’est plus pris en charge, le plafond annuel de remboursement, la nécessité ou non de fournir un formulaire d’examen de santé à la souscription, etc.

Dans la grande majorité des cas, les assureurs pour animaux de compagnie proposent au moins trois niveaux de couverture : formule de base, formule confort, formule Premium ou haut de gamme pour une cotisation mensuelle moyenne comprise entre 10 et 50 €. Une fois la souscription signée, il peut s’avérer utile après quelque temps de changer de formule en cours de contrat, en fonction des besoins de son chien. Cette possibilité est également précisée aux conditions générales. Pour changer de formule, le maître doit prendre contact directement avec la compagnie d’assurance qui mettra tout en œuvre afin de satisfaire son client. Mais si aucune solution ne lui est proposée, le client peut résilier le contrat et assurer son animal chez un concurrent avec des conditions qui lui conviennent mieux.

Assurer son chien pour mieux protéger sa santé

Souscrire auprès d’une mutuelle santé animalière, c’est offrir des garanties à son chien tout au long de sa vie. C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé d’assurer son fidèle compagnon dès son plus jeune âge, c’est-à-dire dès 2 ou 3 mois, âge minimal à partir duquel les compagnies acceptent d’assurer les chiens. Cela permet de plus en plus fréquemment de bénéficier d’offres sans délai de carence, et par voie de conséquence de ne pas avoir à supporter des dépenses imprévues si le chien tombe subitement malade ou est victime d’un accident.

Assurer son chien lorsqu’il est très jeune permet également de lui faire bénéficier de tous les actes de prévention possibles. Pour ce faire, mieux vaut choisir une formule :

  • Dont le plafond annuel de remboursement est d’au moins 2 000 €, certains plafonds pouvant même atteindre 2 500 €. Cela permet au maître du chien d’être parfaitement remboursé des consultations chez le vétérinaire, des urgences, des médicaments, des actes de médecine douce, des interventions chirurgicales ou encore d’examens complémentaires tels que les analyses ou l’imagerie, etc.
  • Qui intègre un forfait prévention, permettant d’être partiellement remboursé des dépenses destinées aux vermifuges, à la stérilisation, à l’identification de l’animal, aux vaccins voire à l’alimentation thérapeutique ou aux lotions pour les yeux par exemple.

Le maître d’un chien a en tout cas intérêt à ne pas tarder pour assurer son petit compagnon car nombre d’assureurs refusent de couvrir les chiens de 7 ans et plus, d’autres imposant une limite d’âge encore plus précoce selon la race du chien.




f5e72ee373c71e087aa5119049d16a89KKKKKKKK