Faire le deuil de son chien

Pour la plupart des propriétaires de chien, leur animal est un véritable compagnon, un ami ou un membre de la famille à part entière. Si bien que sa mort est très douloureuse et que la période de deuil est un passage très difficile.

Les différentes émotions ressenties pendant le deuil de son chien

Lors de la mort d’un chien, plusieurs émotions vont se succéder, mais dans un ordre différent suivant les personnes, avant l’acceptation de la mort de son chien.



  • La culpabilité :

Que leur fidèle compagnon soit décédé à la suite d’un accident ou d’une maladie, les propriétaires ressentent un sentiment de culpabilité.

Ils se reprochent de ne pas avoir été assez attentifs aux premiers symptômes de la maladie, de ne pas avoir été là pour le sauver.

  • La colère :

Ils sont en colère contre le vétérinaire, contre le chauffeur de la voiture ou toute autre personne susceptible d’être responsable à leurs yeux.

  • Le déni :

Ils refusent et n’acceptent pas la mort de leur chien. Pour eux, ce n’est pas possible. Leur animal vit encore.

  • La dépression :

Cette phase est propre à chaque personne. Elle peut être plus ou moins longue suivant les personnalités ou l’attachement au chien. Elle peut même durer plusieurs mois.

Comment vivre son deuil ?

Lorsqu’on perd un chien, on n’ose pas montrer sa tristesse car la plupart des personnes ne comprennent pas cette peine. En général, ce sont des personnes qui n’ont jamais eu d’animal de compagnie. Or cette peine est légitime. Ce chien a partagé votre vie pendant de longues années. Il vous en reste de nombreux souvenirs.

Il est conseillé pendant cette période de deuil de se tourner vers des proches qui seront susceptibles de vous comprendre, de vous écouter et donc de vous laisser parler de cette peine.

Certains ressentent le besoin d’organiser un enterrement ou d’écrire un poème. Cela ne peut être que bénéfique pour le travail de deuil.

Comment aborder le sujet avec des enfants ?

Si les enfants sont trop jeunes, il ne faut surtout pas leur dire que leur chien est parti. Ils auront toujours l’impression qu’il va revenir. Il faut leur expliquer qu’il ne reviendra plus mais que là où il est, il est heureux.

Pour des enfants plus âgés et qui comprennent donc bien ce qui se passe, il ne faut pas minimiser leur peine en leur disant par exemple qu’ils sont forts et qu’ils arrêtent de pleurer. Au contraire, ils doivent vivre cette peine jusqu’au bout.

Pour cela, ne cachez pas vos émotions car ils en feraient de même. Au contraire, accompagnez-les dans leur chagrin en leur proposant de se remémorer les bons moments vécus avec ce chien ou de garder une photo de leur compagnon dans leur chambre.

Peut-on adopter un autre chien immédiatement ?

Tant que l’acceptation de la mort de son chien et donc la période de deuil n’est pas terminée, il n’est pas conseillé de reprendre un animal de compagnie tout de suite. Vous pourriez le percevoir comme un remplaçant et le comparer en permanence avec votre précédent chien.

De même que si le travail de deuil de vos enfants n’est pas achevé, ils pourraient penser qu’accueillir un nouvel animal serait déloyal vis à vis de leur chien récemment perdu.

8cfaa91ebd7e439d61e536f5752455efeeeeeeeeeeeee