Faut-il souscrire une assurance pour son chien ?

soucrire une assurance pour son chien

Le fonctionnement de l’assurance santé animaux est similaire à celui d’une mutuelle pour les humains. Selon la formule choisie, le niveau de garantie diffère tout comme le taux de remboursement. Prendre une mutuelle pour son chien est indispensable pour être remboursé partiellement ou totalement des frais vétérinaires, que ce soit pour maladie ou accident, voire pour des actes de prévention. Souscrire un contrat d’assurance chien permet de protéger la santé de son fidèle compagnon tout au long de sa vie, à moindre coût.

Assurance chien : les frais vétérinaires remboursés

Le propriétaire d’un chien, ou d’un autre animal de compagnie, se doit de tout mettre en œuvre pour que son compagnon reste en bonne santé quel que soit son âge. Bien le nourrir et lui garantir un lieu de vie adéquat sont indispensables. Il faut aussi veiller à sa santé car nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident. Lorsque le chien tombe malade ou est accidenté, il est fondamental qu’il reçoive des soins. Or, cela peut représenter un coût important pour le maître, car les tarifs vétérinaires – fixés librement – sont élevés. Les exemples suivants montrent à quel point les frais de santé chien peuvent impacter le budget de la famille lorsque l’animal de compagnie n’est pas pris en charge par une mutuelle animalière.

  • Entre 40 et 100 € pour une consultation chez un vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste
  • De 400 à 1 800 € pour une intervention chirurgicale, en fonction de la complexité de l’acte
  • De 30 à 75 € pour un examen d’imagerie tel que radiographie ou échographie
  • Plus de 1 000 € pour une radiothérapie.

Il n’est pas toujours possible pour le propriétaire du chien de faire face à ce type de dépense. S’il n’a pas souscrit de contrat d’assurance pour chien et qu’il ne peut faire suivre son fidèle compagnon par un vétérinaire pour des raisons financières, l’état de santé de son animal peut donc très vite décliner. En optant pour une mutuelle chien, le maître peut être remboursé au moins partiellement des dépenses engagées pendant toute la durée de validité du contrat. L’assurance santé animalière s’avère donc indispensable pour permettre à son animal de vivre sereinement.

Mutuelle chien : le choix des formules

Les compagnies d’assurance animaux de compagnie proposent différentes formules plus ou moins complètes et plus ou moins économiques. Le propriétaire peut donc choisir celle qui convient le mieux aux besoins de son petit compagnon, mais aussi à son budget. En règle générale, les formules sont les suivantes :

  • Formule basique : économique, elle permet au propriétaire du chien d’être remboursé à hauteur de 50 % des dépenses engagées pour la maladie, l’accident et la chirurgie, dans la limite d’un plafond annuel. Celui-ci est de l’ordre de 1 500 € chez la plupart des assureurs.
  • Formule confort : le taux de remboursement est généralement compris entre 70 et 80 % selon les compagnies d’assurance. Le plafond annuel est lui aussi plus élevé que dans la formule basique. Il peut être de 1 800 €. La formule confort couvre une partie des dépenses liées aux soins courants, aux analyses, à l’imagerie. Elle couvre aussi la chirurgie. Certains assureurs incluent dans leur contrat une prestation supplémentaire : l’Assistance. Elle permet qu’un système de garde du chien soit organisé en cas d’hospitalisation de son maître.
  • Formule haut de gamme : les dépenses engagées pour accident ou maladie sont remboursées à 90 ou 100 % et le plafond annuel est de 2 500 €. Il s’agit d’une formule complète qui inclut aussi un forfait prévention pour la vaccination, la stérilisation ou encore le détartrage et bien d’autres actes et produits de type vermifuge, lotion, etc. Une participation peut être allouée au propriétaire du chien pour couvrir, au moins partiellement, les frais de recherche en cas de perte ou de vol de l’animal.

On peut constater que de nombreuses possibilités sont offertes par les Compagnies d’assurance santé chien pour couvrir au mieux l’animal en cas de problème. Bien entendu, plus la formule est chère, plus la prise en charge est élevée.

Franchise, délai de carence, âge limite : critères de choix d’une mutuelle pour chien

Certains assureurs pour animaux de compagnie n’appliquent ni franchise, ni délai de carence. L’absence de franchise est un atout financier non négligeable puisqu’aucun prélèvement n’est effectué par l’assureur sur les actes vétérinaires. Cela représente donc une prise en charge plus avantageuse que dans le cas d’un contrat avec franchise. De la même façon, opter pour une assurance chien sans délai de carence est une sécurité supplémentaire pour l’animal puisqu’il est pris en charge dès la signature du contrat. Rappelons ici que le délai de carence est une période plus ou moins longue durant laquelle le chien n’est pas encore couvert. Ce délai permet à la compagnie de s’assurer que l’animal est en parfaite santé.

Il est facile aujourd’hui de choisir une mutuelle santé animalière sans sortir de chez soi. Il suffit de se connecter à un site comparatif d’assurances animaux de compagnie et de se laisser guider. Le maître du chien doit renseigner l’âge de son fidèle compagnon, sa race, le sexe de l’animal. Il doit également préciser si le chien est identifié et quels sont ses antécédents médicaux. Les assureurs ont besoin de collecter ces renseignements pour proposer les formules les mieux adaptées. Reste à étudier chaque devis avant de souscrire. Il faut prendre soin de lire les conditions générales qui précisent par exemple les exclusions, le montant de la franchise et la durée du délai de carence s’il y a lieu.

Enfin, il convient de vérifier la limite d’âge au-delà de laquelle la compagnie refuse d’assurer le chien. Dans la grande majorité des cas, les assureurs acceptent les contrats de souscription pour les chiens âgés de 2 ou 3 mois à 8 ou 10 ans. Le propriétaire de l’animal a donc tout intérêt à assurer son chien le plus tôt possible. C’est de toute façon un avantage pour son fidèle compagnon qui pourra ainsi bénéficier d’une surveillance santé optimale, et ce dès son plus jeune âge.

106e4c50e5f2ff2e2d4b1bd708872691YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY